Groupe ERGO

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ERGO Kindlustusgrupi logo.svg
Tour de bureaux "Ergo-Zentrale" à Düsseldorf

Le groupe ERGO est un holding allemand. C'est l'un des principaux groupes financier d'Europe.

Place sur le marché[modifier | modifier le code]

Le groupe ERGO est un des principaux acteurs sur le marché de l'assurance en Europe. Il est implanté dans 30 pays d'Europe et d'Asie. Il est numéro 1 en Europe dans le secteur des assurances soins de santé et services de protection juridique. Il a 40 millions de clients.

Structure[modifier | modifier le code]

Spécificité[modifier | modifier le code]

ERGO possède principalement des sociétés spécialisées dans un seul domaine.

Composition principale[modifier | modifier le code]

ERGO possède ERGO Insurance sa (Anciennement connu sous le nom de Hamburg-Mannheimer), DAS, MEAG, Victoria et d'autres compagnies moins importantes. ERGO possédait également la DKV qui appartient désormais directement à son actionnaire principal, la Munich Re via le holding, Munich Health.

Méthodes de vente et de recrutement à la limite de la légalité[modifier | modifier le code]

Une enquête de l'émission "On n'est pas des pigeons !" du 07/10/2014 de la télévision belge, démontre que Hamburg-Mannheimer avait changé de nom en Ergo Insurance pour effacer sa réputation sulfureuse. Les méthodes de vente et de recrutement sont à la limite de la légalité (harcèlement, agressivité, mensonge). Ergo avait été invité à l'émission pour s'expliquer mais a refusé[1].

En 1990, le journal Le Soir rapporte des faits similaires[2].

Scandales sexuels[modifier | modifier le code]

Hamburg-Mannheimer a organisé, en 2007, une orgie sexuelle à Budapest qui a coûté 83 000 €[3] pour récompenser ses meilleurs vendeurs. Les prostituées portaient des bracelets de différentes couleurs, car une couleur était réservée uniquement pour la direction. Les prostituées étaient tamponnées après chaque passage, cela permettait de voir quelle dame avait le plus de succès [4],[5].

Ergo avait déclaré que ce n'était qu'un cas isolé mais une enquête a révélé qu'Hamburg-Mannheimer avait organisé d'autres voyages sexuels [6].

Falsifications en Belgique[modifier | modifier le code]

Le journal La Dernière Heure/Les Sports a rapporté, en mai 2014, que le parquet belge avait épinglé Ergo Insurance (ex Hamburg-Mannheimer) pour de la falsification en grand nombre [7] :

« Le parquet a fustigé la société qui se présente en "vierge effarouchée". »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]