Groupe Benhamadi Antar Trade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condor.

Groupe Benhamadi

Création 2003
Action Groupe industriel
Siège social Bordj Bou Arréridj
Drapeau d'Algérie Algérie
Direction Abderrahmane Benhamadi
Produits Climatiseurs, télévisions, récepteurs satellite, machines à laver, réfrigérateurs, smartphones, tablettes, gazinière, micro-ondes, ordinateurs de bureau et portables
Filiales Condor Electronics
Effectif 5 000Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web condor.dz/index.php/frVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d’affaires en augmentation 900 millions de $ (2016)

Le groupe Benhamadi Antar Trade[1] est un groupe industriel algérien présent dans le montage de produits électroniques et électroménagers, les produits de construction et produits alimentaires[2], il est dirigé par Abderrahmane Benhamadi[3], son chiffre d'affaires s’élèverait à 900 millions de dollars en 2016.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2014, le groupe vient de construire un nouveau complexe métallurgique. S’étendant sur une surface totale de 100 000 m2, dont 25 000 m2 couverts ; le complexe est implanté dans le périmètre de Hamadia, une commune déshéritée de la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Il est constitué de trois usines (unité de charpente métallique, une deuxième de panneaux sandwichs et une troisième de galvanisation). Ayant mobilisé 2 milliards de dinars (20 millions d’euros), l’investissement générera dans une première phase 250 emplois directs. Équipé d’une technologie de pointe, le plus grand complexe de charpente de l’Afrique du nord produira annuellement 25 000 tonnes de charpente métallique, 1 500 000 m2 de panneaux sandwichs, 1 500 000 m2 de tôle nervurée TN40 et 60 000 tonnes de galvanisation à chaud. Le démarrage effectif des trois unités c'est fais en fin du premier semestre 2015. Le patron du groupe parle de Bordj Steel, qui vient en renfort à Hodna métal implanté à M’sila[4].

La filiale CONDOR[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Condor Electronics.

Condor est sa filiale spécialisée dans la fabrication de produits électroniques et d'électroménager[5]. Elle est implantée dans la zone industrielle de la ville de Bordj Bou Arréridj.

En 2012, Condor a publié un article indiquant avoir atteint 35 % de part de marché[6].

En 2013, année de ses 10 ans d'activité, la marque a annoncé que l'exportation de ses produits vers la Jordanie et la Tunisie lui avait rapporté environ cinq millions d'euros, augmentant ainsi sa part de marché de 25 %. En 2014, son budget destiné à l'investissement atteint 100 millions de dollars, tandis que le taux de bénéfice est aussi en hausse entre 20 et 40 %. La société compte environ 5000 employés en Algérie[7].

En juin 2014, le fabricant a lancé son premier smartphone nommé C-1, puis en septembre de la même année le C-4 plus performant que son prédécesseur. En avril 2014 sort le Condor C-6, un smartphone dit "haut de gamme". Montant d'un niveau, la marque sort le C-8[8], un smartphone un peu plus puissant que son prédécesseur, puis le C-4+ décliné en plusieurs couleurs[9].

Récemment, Condor a déclaré viser le marché européen[10], ce qui semble se confirmer en juin 2015, date à laquelle le PDG de la société a annoncé que 30 000 unités de son nouveau smartphone "Griffe W1" seraient commercialisées en France[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]