Groupe Barta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le groupe Barta, ou groupe Lutte de classe, est un groupe politique trotskiste formé le par David Korner, alias Barta.

Histoire[modifier | modifier le code]

David Korner milite au Parti ouvrier internationaliste (POI) depuis sa création en 1936 et fait partie de la minorité du POI qui rejoint le Parti socialiste ouvrier et paysan en 1938 sur les conseils de Léon Trotski[1].

À la suite de l'entrée en guerre de la France en septembre 1939, tous les partis communistes sont interdits par Édouard Daladier. Cette dissolution du POI ainsi qu'un conflit entre les dirigeants du parti et David Kroner poussent celui-ci à fonder un petit groupe de militants trotskistes indépendants[2].

Le groupe publie le le premier numéro de sa revue, La Lutte de classe[3]. C'est le nom de cette revue qui sert alors à désigner ce groupe de militant constitué autour de David Korner[4]. La revue est publiée jusqu'en .

Le , le groupe Barta se baptise « Groupe communiste » dans ses publications puis prend le nom, en 1944, de « Union communiste ».

Ce groupe disparaît au début des années 1950, mais plusieurs de ses anciens militants participent à la fondation de Voix ouvrière en 1956 puis de Lutte ouvrière en 1968.

Membres[modifier | modifier le code]

Groupe de quelques dizaines de militants selon Robert Barcia, les deux principaux membres du groupe sont David Korner et sa compagne, Irène. C'est par l'intermédiaire de Mathieu Bucholz que Robert Barcia et Pierre Bois en deviennent également membres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Barcia 2003, p. 83
  2. Barcia 2003, p. 84
  3. Barcia 2003, p. 85
  4. Barcia 2003, p. 109

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]