Geres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geres
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association Loi 1901
But Lutter contre les changements climatiques et la pauvreté.
Zone d’influence Afrique, Asie, Europe
Fondation
Fondation 1976
Fondateur Georges Peri, René Perrin et Roger Dabat
Identité
Siège Aubagne, Drapeau de la France France
Président Marie-Noëlle Reboulet
Directeur général Laurence Tommasino
Membres 71 (2018)
Employés 134 (2018)
Slogan La Solidarité climatique en action
Site web www.geres.eu

Le Geres est une ONG de développement et de solidarité internationale créée en 1976 à Marseille sous le nom de "Groupement pour l'Exploitation Rationnelle de l'Energie Solaire" (GERES).

Le Geres conduit des projets de terrain qui visent à améliorer les conditions de vie et lutter contre les changements climatiques et leurs impacts. La transition énergétique est un levier important de son action en Europe, en Afrique et en Asie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Groupement pour l'exploitation rationnelle de l’énergie solaire (GERES) s'est constitué en association le 14 septembre 1976, à l'initiative d'enseignants-chercheurs rassemblés autour de Georges Peri. Son but était de mettre en relation des chercheurs avec des professionnels pour développer des solutions d'utilisation de l'énergie solaire.

Le Geres a changé de nom en 1986 (Groupe énergies renouvelables), en 1994 (Groupe énergies renouvelables et environnement), puis en 2008 (Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités) au fur et à mesure de l'élargissement du champ de ses interventions. L'association a finalement adopté le nom "Geres" en 2019.

En 2004, le Geres a également lancé CO2Solidaire[1], la première plateforme de compensation carbone française.

Activités[modifier | modifier le code]

Les actions du Geres visent à faciliter l'accès aux énergies renouvelables et durables, à lutter contre le changement climatique et à protéger l'environnement. L'association a pour objectifs d'accompagner une transition énergétique, d'aider à préserver les ressources naturelles et à améliorer les conditions de vie des populations en Europe et dans les pays en développement.

Chef de file de la Commission climat et développement de Coordination SUD sur la période 2013-2016, le Geres s'associe à d'autres ONG pour effectuer un travail de plaidoyer auprès des autorités afin d'orienter les politiques nationales et internationales relatives au changement climatique.

Le Geres est présent dans une douzaine de pays en Europe, en Afrique et en Asie[2],[3], où il travaille avec les acteurs locaux autour de cinq thématiques :

  • Maîtrise de la demande en énergie
  • Déploiement des énergies renouvelables
  • Accès à l'énergie
  • Accompagnement de politiques et d'actions climat-énergie[4]
  • Mobilisation des acteurs

Réseaux[modifier | modifier le code]

Le Geres est membre de :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • GERES et al., Le chauffage solaire en régions froides, GRET Éditions, 2003, 1re éd., 190  p. (ISBN 2-86844-058-4) [présentation en ligne]
  • Alain Guinebault (GERES), Edgar Blaustein (ADEME), L’énergie au service du développement durable : des solutions pour le futur, ADEME Éditions, 2006, 27  p., [lire en ligne]
  • Alexia Hebraud (GERES), Le marché des compost en PACA, bilan des installations de compostage et étude du marché des matières organiques, ADEME, 2007, 16  p., (ISBN 2-907590-42-1), [lire en ligne]
  • GERES, Énergies Durables et développement en milieu rural en Afrique, GERES, 2009, (ISBN 978-2-918222-10-1), [présentation]
  • (en) Sylvain Koch-Mathian, Practical guidance for scaling-up of sustainable buildings and energy projects , GERES – BSHF, 2013, 80  p., (ISBN 978-2-9536976-5-0), [lire en ligne]

Références[modifier | modifier le code]