Grotte du Chat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grotte du Chat
Entrée de la grotte du Chat.jpeg
Entrée de la grotte.
Localisation
Coordonnées
Pays
Région
Département
Localité voisine
Caractéristiques
Altitude de l'entrée
940 m
Longueur connue
720 m
Période de formation
Type de roche
Localisation sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
voir sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La grotte du Chat est une grotte située sur la commune de Daluis[1] dans les Alpes-Maritimes en France. Elle fait partie de la zone Natura 2000 des Entraunes et de Castellet-les-Sausses, dite Gorges de Daluis de Castellet les Sauces[2]. Elle est située à 940 m d'altitude et fait une longueur de 720 m[1]. Elle est nommée ainsi, car l'entrée était autrefois en forme de tête de chat[1]. Depuis juillet 2012 et pour une période de 5 ans, elle est fermée au public[3].

Description[modifier | modifier le code]

La grotte comprend un ensemble de salles et de galeries[1] :

  • salle des sources
  • salle du labyrinthe
  • galerie Victor de Cessole
  • galerie de la Conque

Faune[modifier | modifier le code]

La grotte abrite plusieurs espèces de chauves-souris et une espèce endémique de salamandre cavernicole, le spélerpès de Strinati[Note 1].

Escalade[modifier | modifier le code]

Un site d'escalade se trouve à proximité de la grotte[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Panneau à l'entrée de la grotte, vu le 21/08/2013.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Page de la grotte du chat sur le site officiel de la commune de Daluis
  2. Restauration écologique de la grotte du Chat sur le site officiel de la zone Natura 2000 des Entraunes et des gorges de Daluis
  3. La grotte du chat va retrouver son équilibre à Daluis sur nicematin.fr
  4. (ISBN 2-908039-06-0) L'escalade dans les Alpes-Maritimes de Jean-Claude Raibaud Alticoop Editions p. 481

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Courbon et René Parein, Atlas souterrain de la Provence et des Alpes de Lumière. Cavités supérieures à 100 m de profondeur ou 1000 m de développement des départements suivants: Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse (3e édition), La Ravoire, GAP, , 253 p., A4 (ISBN 2-7417-0007-9, présentation en ligne), p. 91.
  • Jean-Claude d'Antoni-Nobecourt, Philippe Audra et Jean-Yves Bigot, « La spéléogenèse par corrosion sulfurique, l'exemple de la grotte du Chat (Daluis, Alpes-Maritimes) », Riviera scientifique, Nice, Association des naturalistes de Nice et des Alpes-Maritines, no 91,‎ , p. 53-72 (ISSN 0395-0395, lire en ligne).
  • Philippe Audra (Responsable d'édition), Association française de karstologie, « Grottes et karts de France - La grotte du Chat, Alpes-Maritimes, un modèle de spéléogenése sulfurique », Karstologia Mémoires, Paris, Association française de karstologie, no 19,‎ , p. 228-229 (ISBN 978-2-95-042225-5).
  • CDS 06, Karstologie dans les grottes de Daluis et de Saint-Benoit, (lire en ligne [PDF]).

Article connexe[modifier | modifier le code]