Grotte du Cantal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grotte du Cantal
Localisation
Coordonnées
Pays
Région
Département
Vallée
Localité voisine
Voie d'accès
D123
Caractéristiques
Type
Occupation humaine
Statut patrimonial

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Lot

(Voir situation sur carte : Lot)
Point carte.svg

La grotte du Cantal est une grotte ornée préhistorique située dans le département du Lot, située sur le territoire de la commune de Cabrerets. Elle se trouve en rive gauche du Célé, en amont de Cabrerets, à 300 m environ du pont permettant de rejoindre le hameau de Cornu, au lieu-dit le Verdié, en face de la plage du Cantal et du cuzoul de Mélanie[1].

La grotte appartient à la commune et n'est pas visitable.

Historique[modifier | modifier le code]

La grotte du Cantal est décorée de peintures qui ont été découvertes par l'abbé Lemozi, en 1920. L'abbé Breuil et Raymond Vaufrey ont visité la grotte en 1923 et ont déclaré authentiques les peintures découvertes par l'abbé Lemozi.

La grotte a été inscrite au titre des monuments historiques le [2].

Description physique[modifier | modifier le code]

La grotte du Cantal a été creusée par le Célé. Elle mesure 166 mètres de long puis se poursuit par une galerie. Il est possible qu'elle soit en liaison avec l'« igue de Conté ». La grotte du Cantal se présente sous la forme d'une galerie de 3,50 m de largeur et de 3 m de hauteur en moyenne, sauf près de l'entrée où la hauteur atteint 4,50 m. La grotte peut se transformer en lit de rivière. Cette grotte pouvant être occupée par l'eau, la présence humaine n'a pu être que temporaire.

Les œuvres[modifier | modifier le code]

On trouve les premières traces de peintures préhistoriques à 90 m de l'entrée, à 3 m au-dessus du sol représentant un bovidé et un cervidé. Elles sont entourées d'autres lignes peintes et des points.

20 mètres au-delà de ce groupe se trouve sur le plafond une grande pastille rouge rappelant celle qui se trouve à la grotte de Pech Merle.

Pou l'abbé Breuil, ces peintures rouges représentant un bovidé et un cervidé doivent remonter au Magdalénien VI.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Lorblanchet, Nouvelles figures pariétales paléolithiques en Quercy, p. 300, dans Bulletin de la Société préhistorique française. Études et travaux, 1971, tome 68, no 1 lire en ligne)
  2. « Site archéologique de la grotte du Cantal », notice no PA00125596, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Amédée Lemozi, La Grotte du Cantal, vallée du Célé, près Cabrerets (Lot), p. 213-223, dans Bulletin de la Société préhistorique de France, 1937, volume 34, no 4 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]