Grotte de la Cascade (Môtiers)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grotte de la Cascade
Môtiers grotte Cascade.jpg
Porche d'entrée de la grotte de la Cascade (Môtiers)
Localisation
Coordonnées
Adresse
Massif
Localité voisine

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

(Voir situation sur carte : canton de Neuchâtel)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg

La grotte de la Cascade (aussi appelée grotte de Môtiers) est une cavité située sur le territoire de la commune du Val-de-Travers dans le canton de Neuchâtel.

Système souterrain[modifier | modifier le code]

Le système souterrain comporte deux entrées, dites de la Cascade et de la Sourde. Le porche de la Cascade se trouve à la base de la chute d'eau du ruisseau Riaux. L'entrée de la Sourde constitue, quant à elle, la source du ruisseau de la Sourde. Ces deux galeries principales sont reliées par deux siphons souterrains. Elles ont été formées dans le calcaire par des rivières souterraines[1]. La grotte s'est formée à proximité d'une faille géologique entre la couche de molasse aquitanienne et le Portlandien inférieur[2].

La grotte de la Cascade fait environ 200 m de long et se termine par un siphon. L'exploration de ce dernier, en cours depuis 2010, a permis de découvrir des secteurs importants de galerie submergée. Une partie de la cavité reste encore inexplorée[3]. En 2013, un spéléologue se fait piéger par la montée des eaux dans une galerie submersible après de fortes précipitations[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'accès facile de la Grotte de la Cascade implique que la grotte était sans doute connue des villageois depuis fort longtemps. Le porche d'entrée à proximité de la chute d'eau offrait à Jean-Jacques Rousseau un cadre naturel où il aimait se retirer durant son séjour à Môtiers entre 1762-1765. Soixante galets en bronze reprenant des citations de l'écrivain rythment la balade du village de Môtiers à la grotte de la Cascade[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Gigon, Inventaire spéléologique de la Suisse, t. 1, canton de Neuchâtel, p. 181
  2. Raymond Gigon, Inventaire spéléologique de la Suisse: tom 1 Canton de Neuchâtel, Neuchâtel, Commission de Spéléologie, , p. 184
  3. « Société Suisse de Spéléologie », sur speleo.ch
  4. « Le spéléologue de Môtiers », sur www.rts.ch, (consulté le 11 mars 2017)
  5. « Le Musée Rousseau à Môtiers MRM) », sur www.associationrousseau.ch (consulté le 7 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]