Grotte de l'Apocalypse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Grèce image illustrant la liste du patrimoine mondial
Cet article est une ébauche concernant la Grèce et la liste du patrimoine mondial.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Centre historique (Chorá) avec le monastère de Saint Jean « le théologien » et la grotte de l'Apocalypse sur l'île de Patmos *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Alpocalypse Cave.jpg
Coordonnées 37° 18′ nord, 26° 33′ est
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Subdivision Égée-Méridionale, Dodécanèse
Type Culturel
Critères (iii) (iv) (vi)
Numéro
d’identification
942
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1999 (23e session)

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Centre historique (Chorá) avec le monastère de Saint Jean « le théologien » et la grotte de l'Apocalypse sur l'île de Patmos
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La grotte de l’Apocalypse située dans les montagnes de l’île grecque de Patmos est un site classé au patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO.

La grotte est censée être le lieu où saint Jean le Théologien écrivit l’Apocalypse. Cependant, le lieu est largement discuté, et souvent contesté, car il n'y a pas de preuves qui attestent du lieu : l'auteur lui-même pose des questions sur son identité.De plus, certaines grottes furent détruites par les Ottomans sur l'ile.

Cette grotte fut revendiquée comme grotte de l'Apocalypse sous le règne de l'empereur Romain Constantin Ier, vers 320, et confirmée, sous le règne de Théodose, vers 390. Avant 320, la population de l'île était majoritairement adepte du culte de Mythra, ou animiste, et il ne semble pas qu'il y avait une minorité Chrétienne, qui par contre était attestée à Rhodes, l'ile de Patmos étant assez isolée, et aride. L'Archéologie moderne n'a de plus, pas apportée de preuves d'une vénération de grotte, avant 320. Mais sous Domitien, entre 81 et 96, il semblerait que l'ile fut un temps un lieu de relégation, ou des Chrétiens ou des Juifs étaient exilés, mais il n'y a pas de preuves, et cette théorie n'est apparue que sous le règne de Constantin Ier, à la fin de son règne, vers 337 . Le séjour de Saint Jean le Théologien sur l'ile, serait donc à situer dans la chronologie de l'histoire du Christianisme, entre 81 et 96 après J.C, période ou le récit de l'Apocalypse aurait donc été écrit.

Le monastère Saint-Jean-le-Théologien fut fondé à proximité de la grotte qui est devenue un lieu de pèlerinage depuis le Xe siècle.

Sur les autres projets Wikimedia :