Grotte de l'Apothicairerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grotte de l'Apothicairerie
Apothicairerie belle ile.jpg
Marches taillées dans la roche pour l'accès à la grotte
Localisation
Coordonnées
Adresse
Localité voisine
Voie d'accès
D 30
Caractéristiques
Altitude de l'entrée
0

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Belle-Île-en-Mer

(Voir situation sur carte : Belle-Île-en-Mer)
Point carte.svg

La grotte de l'Apothicairerie est une vaste grotte marine située dans la commune de Sauzon sur Belle-Île-en-Mer, formée par deux cavernes communicantes traversant de part en part une pointe rocheuse.

Historique et description[modifier | modifier le code]

Elle a été nommée ainsi à cause des nombreux nids d’oiseaux, alignés régulièrement le long de ses parois, faisant penser à des pots de produits pharmaceutiques, comme ceux qui ornaient les échoppes des « apothicaires » autrefois. Ces nids ont disparu aujourd’hui, les oiseaux nichant là ont été décimés par une chasse « touristique » dont ils faisaient l’objet à la fin du XVIIIe siècle : on y amenait les touristes en barque depuis Sauzon, arrivés dans la grotte ceux-ci s’amusaient à y tirer des coups de fusils et à voir voler, affolés, les oiseaux qui y trouvaient refuge.

Dans les années 1970-80, elle était considérée comme une importante curiosité touristique de Bretagne[1]. On y descendait par un escalier taillé dans le roc aux marches glissantes. Avant l'entrée, on apercevait à gauche la « Roche Percée » dont l'arche s'est effondrée le 23 février 1975.

Une route carrossable, un grand parking et un hôtel, l'hôtel de l'Apothicairerie avaient été aménagés à proximité pour accueillir les touristes. Le premier hôtel, construit à la fin du XIXe siècle et où Sarah Bernhardt séjourna, fut démoli et remplacé par une construction moderne en 1982.

Depuis la grotte est fermée au public à cause des escaliers jugés trop dangereux. Le terrain est propriété du Conservatoire du littoral et l'hôtel a été rasé en 2012[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guide Vert Michelin Bretagne Hiver 1972 - 73 - page 59
  2. Belle-Ile. Sur la côte sauvage, la destruction de l'hôtel de l'Apothicairerie a commencé, Ouest-France, 8 octobre 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]