Grossissement optique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le grossissement optique est une grandeur sans dimension définie comme le rapport entre l’angle sous lequel est vue l’image formée par le système optique et l’angle sous lequel est vu l’objet à l'œil nu[1] :

et sont des angles orientés. Si l'image est inversée, le grossissement est négatif.

Pour un système afocal, destiné à l'observation d'objets lointains, le grossissement est égal au grandissement angulaire, et les deux termes sont synonymes. Pour un système non afocal, le grossissement dépend de la distance entre le détecteur et l'objet observé. Le grossissement commercial fixe cette distance au punctum proximum — distance minimale de vision distincte, par convention 25 cm. Le grossissement commercial est donc le quotient de ces 250 mm par la distance focale de l'instrument exprimée dans la même unité[2].

La notion de grossissement n'est en revanche pas directement utilisée pour caractériser :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notes du Cours d’Optique; Prof. Patrizia Vignolo, Nasser Kriouche, Nicolas Mercadier; École Polytechnique de l’Université de Nice - Sophia Antipolis; 2011
  2. Dictionnaire de physique. Richard Taillet, Loïc Villain, Pascal Febvre. 2e édition. De Boeck, 2009, page 260.
  3. a et b Pour la distinction entre instrument subjectif et instrument objectif, André Moussa et Paul Ponsonnet, Optique : Cours de physique, Lyon, Desvigne, , p. 255.

Articles connexes[modifier | modifier le code]