Gronibard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gronibard
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Grindcore
Années actives Depuis 1998
Labels Bones Brigade Records
Composition du groupe
Membres Anal Capone
Godezilla
Albatard
Godemichel
P'tite Bite

Gronibard est un groupe de grindcore français, originaire de Lille. Leurs morceaux, aux titres décalés, généralement assez courts comme c'est souvent le cas dans ce style, contiennent en grande majorité des paroles à la misogynie assez poussée, avec un côté volontairement « débile ». Leur première démo était une longue improvisation bruitiste enregistrée en répétition. Ils se produisent généralement en concert avec leurs instruments pour seuls habits.

Les membres de Gronibard officient aussi dans un groupe de grindcore nommé Warscars, toutefois sans leur chanteur qui n'a pas voulu continuer l'aventure. Ils ont notamment enregistré un mini-album ainsi qu'un split-album avec Leng T'che, groupe de grindcore belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gronibard est formé en 1998 à Lille, dans le Nord-Pas-de-Calais[1]. Le groupe, à l'origine parodique, se compose initialement de membres connus sous les noms de scène Godemichel, Albatard, Warscars, Anal Capone, et P'tite Bite.

En 2001, le groupe fait paraître son premier album studio, Gronibard, composé de 33 chansons et d'échantillons sonores issus de films des années 1970[2]. L'album est bien accueilli par la presse spécialisée, notamment Trashocore qui témoigne du second degré du groupe : « Pipi. Caca. Prout ! Et autres insanités du domaine sexuel en bonus[3]. » En 2003, un candidat à l'émission À la recherche de la nouvelle star interprète les titres Va faire la vaisselle et Chérie, aurais-tu l'obligeance d'écarter les fesses devant le jury[4],[5].

En septembre 2004, le groupe fait paraître l'album Satanic Tuning Club, non favorablement accueilli par un côté de la presse spécialisée[6], et bien accueilli de l'autre côté[4]. Michel l'ingénieur informaticien, connu sur le web pour avoir sorti un morceau caricaturant la profession d'informaticien, signe la piste bonus de Satanic Tuning Club. La rencontre dudit Michel et du groupe est, au départ, un quiproquo dans la mesure où il était connu sur Internet à l'époque où Gronibard cherchait à entrer en contact avec un certain « Michel »[4]. Dans le livret de l'album, on peut compter une paire de jambes surnuméraire sur la photo du groupe (en noir et blanc) ; il s'agit d'une photo prise à un nouvel an costumé entre amis. Les jambes appartiennent à Nico W. Kaos, graphiste ayant notamment produit les pochettes de Prendez-moi ! et Welcome to Marravland (7" inédit)[réf. nécessaire]. En novembre 2004, Gronibard est annoncé pour le Maryland Death Fest 2005, aux côtés des groupes Wormed, Despised Icon, et Amoebic Dysentery[7].

En 2012, Gronibard fait paraître un nouvel album, Satanic Tuning Club Turbo![8],[9]. Le groupe est annoncé parmi quinze autres au Momignies Extreme Fest les 7 et 8 septembre 2012 à Momignies, dans la région de Chimay, en Belgique[10].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Anal Capone – chant (depuis 1998)
  • Godezilla – guitare, chant (depuis 1998)
  • Albatard – basse (depuis 1998)
  • Godemichel – batterie (depuis 1998)
  • P'tite Bite – guitare (depuis 1998)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Prendez-moi! (démo - auto-produit)
  • 1999 : Welcome to Marravland (7" EP inédit)
  • 1999 : (the) 4 (american) way of tape (life) (Split Tape avec Infected Pussy, Carnak Attack et Putride Defecation)
  • 1999 : Vive la France (compilation inédite)
  • 2000 : Five Ways to Reconnect With Old School Most Wanted Grinders (Split CD avec Running Guts, Dogmatic State, Meat Paunch Mafia et Splatter)
  • 2001 : Gronibard (Album - Bones Brigade)
  • 2001 : Comeback of Goregods: Tribute to Regurgitate (Reprise de Bleeding Peptic Ulcer)
  • 2003 : Split Your Guts Vol.1 (Split CD avec Gorerotted et Gruesome Stuff Relish - Deep Send)
  • 2003 : Tribute to Gut (Reprise de Cripple Bitch)
  • 2004 : Satanic Tuning Club (MCD - Bones Brigade)
  • 2007 : 100-way Splatter Fetish compilation (1 inédit)
  • 2008 : We are french fukk you (Album - Bones Brigade)
  • 2009 : Split EP w/Anal Penetration (EP - Bones Brigade)
  • 2012 : Satanic Tuning Club Turbo! (LP - Kaotoxin)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gronibard », sur Spirit of Metal (consulté le 27 novembre 2014).
  2. Overload, « Gronibard », sur coreandco.fr,‎ (consulté le 27 novembre 2014).
  3. BbrBlastard, « Gronibard », sur Trashocore,‎ (consulté le 27 novembre 2014).
  4. a, b et c « Gronibard - Satanic Tuning Club », sur U-Zine (consulté le 27 novembre 2014).
  5. « Biographie », sur french-metal.com (consulté le 27 novembre 2014).
  6. Overload, « Satanic Tuning Club (chronique) », sur coreandco.fr,‎ (consulté le 27 novembre 2014).
  7. (en) « WORMED, GRONIBARD Confirmed For MARYLAND DEATH FEST 2005 », sur Blabbermouth,‎ (consulté le 27 novembre 2014).
  8. « Satanic Tuning Club Turbo! », sur coreandco.fr (consulté le 27 novembre 2014).
  9. « GRONIBARD - Satanic Tuning Club Turbo! (Kaotoxin/Season of Mist) », sur VS-Webzine,‎ (consulté le 27 novembre 2014).
  10. « Gronibard, Barbecue et plein de bières », sur metalship.org (consulté le 27 novembre 2014).