Großneuhausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Großneuhausen
Blason de Großneuhausen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Sömmerda
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Torsten Köther
Code postal 99625
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 68 019
Indicatif téléphonique 036372
Immatriculation SÖM
Démographie
Population 697 hab. (31 déc. 2013)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 09′ 40″ nord, 11° 17′ 08″ est
Altitude 148 m
Superficie 1 187 ha = 11,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Großneuhausen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Großneuhausen
Liens
Site web www.grossneuhausen.net

Grossneuhausen est une commune allemande de l'arrondissement de Sömmerda, Land de Thuringe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Großneuhausen se situe dans le Bassin de Thuringe ; la Lossa traverse la commune et Kleinneuhausen.

Communes limitrophes de Großneuhausen
Kölleda Ostramondra
Sömmerda Großneuhausen Olbersleben
Vogelsberg Kleinneuhausen Ellersleben

La commune se trouve le long de la Bundesstraße 85.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du IXe siècle, Großneuhausen est mentionné dans un répertoire de l'archevêque de Mayence Lull des biens de l'abbaye de Hersfeld sous le nom de Nihusun. La distinction avec Kleinneuhausen n'apparaît pas. Le village appartient alors au comté de Beichlingen.

Lors de la guerre des Paysans allemands entre 1524 et 1526, le village n'est pas impliqué mais reçoit une forte pénalité. En 1613, il subit une inondation. Il est pillé au cours de la guerre de Trente Ans. En 1626, la peste décime la moitié des habitants, de même qu'elle est présente en 1682. En 1654, le village est victime d'un incendie. En 1708, la foudre frappe le village qui est de nouveau incendié.

De 1708 à 1711, les seigneurs de Werthern construisent un château. Il sera une propriété de la famille jusqu'à l'expropriation en 1945.

Trente hommes du village meurent au moment de la Première Guerre mondiale.

De 1938 à 1945, un camp de travail est installé dans le château. 168 hommes et femmes de Yougoslavie, 95 personnes de Pologne, de Russie et d'Ukraine sont contraints à des travaux agricoles[1].

En novembre 1944, Elisabeth von Werthern se retire dans des pièces réservées dans le château avec sa fille après la mort de son époux Wolfgang von Werthern-Beichlingen. Le château accueille des réfugiés de l'est et est transformé en hôpital. En avril, les troupes américaines stationnent au château. La famille von Werthern fuit en Westphalie à cause de l'arrivée de l'Armée rouge en juin 1945.

Großneuhausen fait partie de la Zone d'occupation soviétique en Allemagne. Le commandement soviétique s'installe dans le château qui accueillait une quarantaine de familles de réfugiés. Le bâtiment intact après la guerre est démoli en février 1948 comme "symbole de l'oppression féodale". Les débris servent à la construction de nouvelles habitations. Les terres du domaine sont réutilisés dans le cadre de la LPG. Malgré des efforts de l'état communiste, l'église Saint-Georges, bâtie entre 1727 et 1729, est très délabrée. Après la réunification, Elisabeth von Werthern lance une campagne de dons pour sa restauration qui a lieu dès 1990. Après la réunification, le nombre d'habitations baisse fortement à cause de l'émigration vers l'ouest.

Invités célèbres du château

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thüringer Verband der Verfolgten des Naziregimes – Bund der Antifaschisten und Studienkreis deutscher Widerstand 1933–1945 (Éditeurs): Heimatgeschichtlicher Wegweiser zu Stätten des Widerstandes und der Verfolgung 1933–1945, Série : Heimatgeschichtliche Wegweiser VoL.8 Thüringen, Erfurt 2003, p. 278, (ISBN 3-88864-343-0).

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :