Grisettes de Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grisettes de Montpellier
Image illustrative de l'article Grisettes de Montpellier
Les différents conditionnements actuels des Grisettes de Montpellier

Lieu d’origine Montpellier
Créateur société Rucher de la Hacienda
Date 1837
Place dans le service bonbon
Ingrédients miel de Narbonne et réglisse de Montpellier

Les grisettes de Montpellier sont des bonbons en forme de petites billes noires dont la consommation remonte au Moyen Âge.

Forme et ingrédients[modifier | modifier le code]

De la taille d'un petit pois, la grisette est faite à partir de deux produits emblématiques du Languedoc : le miel (celui de Narbonne est réputé au XIIIe), et la réglisse, spécialité de Montpellier dès le XVIIIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne affiche faisant la réclame pour les grisettes

La Grisette se situe dans la filiation des préparations des apothicaires montpelliérains, faite, depuis le Moyen Âge, à partir de la réglisse ou du miel, éléments des médecines antiques et arabes, à qui l’on reconnaissait des vertus thérapeutiques.

D'après la légende, au XIIe siècle les commerçants du quartier de Notre-Dame-des-Tables utilisaient les grisettes comme monnaie d'échange pour faire l'appoint lors des transactions avec les nombreux pèlerins allant à Saint-Jacques-de-Compostelle par le Camin Roumieu. Ses arômes accompagnaient et réconfortaient la longue marche de ces pèlerins.

Cette légende mériterait d'être étayée par des documents ou des références.

Vu la réapparition récente des grisettes il y a à peine une dizaine d'années, cela écarterait ainsi les doutes éventuels sur l'authenticité de la présence du produit parmi les spécialités " traditionnelles " de la Ville.

Fabrication[modifier | modifier le code]

La société Rucher de la Hacienda dirigée par M. Muller et basée à Montferrier-sur-Lez (communauté d'agglomération de Montpellier) est la seule à fabriquer des grisettes. La recette actuelle des grisettes date de 1837 (sucre, sirop de glucose, réglisse, arômes miel et anethol, colorants E151, E104 et E129, amidon transformé de blé).

Boîtes en fer[modifier | modifier le code]

Sur les boîtes métalliques figure le château d'eau place du Peyrou, monument architectural montpelliérain. Les boîtes font l'objet de collections. Le fabricant a commercialisé un plateau.

  • 70 g : boîte ronde
  • 150 g : boîte hexagonale (épousant la forme du château d'eau)
  • 250 g : petite boîte rectangulaire
  • 400 g : grande boîte rectangulaire.

Autres désignations[modifier | modifier le code]

  • La grisette désignait, au XIXe siècle, les « petites mains » couturières, qui valurent ce surnom aux demoiselles de Montpellier, et, plus largement, aux « ouvrières jeunes et coquettes ».
  • La ZAC des Grisettes est située au Sud de la ville de Montpellier entre l'avenue du Colonel Pavelet et le futur agri parc des Grisettes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]