Gris de Chin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gris de Chin, type 2 représenté dans la Pomone tournaisienne[2].

Gris de Chin est une variété de poirier.

Origine[modifier | modifier le code]

Elle a été obtenue en 1832 par Norbert Bouzin, doyen de Chin, (Ramegnies-Chin), en Belgique, Hainaut. Ramegnies-Chin se trouve près de Tournai, non loin de Lille, dans le Nord de la France[3].

Arbre[modifier | modifier le code]

  • Vigueur - fertilité : De moyenne vigueur et très-fertile.
  • Scions : peu allongés, flexueux, roux foncé.
  • Bourgeons : sans console, écartés du scion, coniques, aigus.
  • Boutons à fruit : assez gros, ovales, pointus.

Feuilles[modifier | modifier le code]

  • Forme : ovales, aplaties, denticulées.
  • Pétiole : moyen.
  • Stipules : filiformes, recourbées sur le scion.

Fleurs[modifier | modifier le code]

  • Forme : moyennes, en bouquets courts.
  • Corole : étalée, à pétales ovales.

Fruit[modifier | modifier le code]

Forme et calibre[modifier | modifier le code]

  • Grandeur : moyen, piriforme, oblique, roux, souvent coloré du côté du soleil, scabre.
  • Pédoncule très court, obliquement terminal.
  • Calice : affleurant.
  • Peau : grise, rude.

Chair[modifier | modifier le code]

  • Chair : fine, très-fondante, sucrée, juteuse et vineuse, excellente.

Date de récolte et maturité[modifier | modifier le code]

  • Maturité : septembre et octobre.

Productivité[modifier | modifier le code]

Cet arbre est d'une fertilité remarquable.

Observations[modifier | modifier le code]

  • Culture : de plein vent en pyramide.
  • Son fruit est supérieur au Beurré gris.
  • Mérite d'être propagé dans les vergers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De Liron d'Airoles[4], Les poiriers les plus précieux.
  • Alexandre Bivort, Annales de pomologie belge, 1859.
  • André Leroy, Dictionnaire de pomologie, Poires, tome 1.
  • Alphonse Mas, Poires d'Automne, 1867.
  • Barthélemy Charles Joseph Dumortier et M. W. Brown, Pomone Tournaisienne : Société Royale D'Horticulture et d'Agriculture de Tournay, Tournai, Casterman (Vve H.), , 251 p. (lire en ligne), p. 1-251
  • Société pomologique de France, Le verger français, catalogue descriptif des fruits adoptés par le congrès pomologique, tome 1[5], impr.B.Arnaud, Lyon-Paris, 1947, 576 pp., avec schémas et photos en N&B, tome 2[6], Extraits inédits[7].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]