Grigori Dmitriouk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grigori Dmitriouk
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Allégeance
Formation
Académie militaire d'aviation Youri A. Gagarine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Conflit
Distinctions

Grigori Fedosseïevitch Dmitriouk (en russe : Григорий Федосеевич Дмитрюк) est un aviateur soviétique[1], né le et décédé le . Pilote de chasse et As de la Seconde Guerre mondiale, il fut distingué par le titre de Héros de l'Union soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Vladivostok, il s'engagea dans l'Armée rouge en 1939 et fut breveté pilote de l'École militaire de l'Air de Bataïsk en 1940.

D'abord engagé, comme mladchii leïtenant (sous-lieutenant), sur le front d'Extrême-Orient, il fut affecté, en mai 1942, au 145e régiment de chasse aérienne (145.IAP), équipé de chasseurs Curtiss P-40 Kittyhawks, aux commandes desquels il participa aux combats de la partie nord du front, puis à ceux du front de Carélie, avant que d'être bientôt nommé chef d'escadrille au 20e régiment de chasse de la Garde (20.GuIAP) ; des historiens russes parlent plutôt du 19.GuIAP et non du 20.GuIAP. En novembre 1944, il avait déjà effectué 206 missions.

Après la Seconde Guerre mondiale, il prit part à la Guerre de Corée, comme capitaine (kapitan) au 821e régiment de chasse aérienne (821.IAP), de février 1952 à juillet 1953. Après avoir été admis à l'Académie militaire de l'Air en 1956, il prit sa retraite comme general-major en 1961. Vivant à Léningrad, il travailla jusqu'en 1980 à l'Institut de radio VNII. Il est décédé le à Léningrad. Il est enterré au cimetière Serafimoskoïe de Saint-Pétersbourg.

Palmarès et décorations[modifier | modifier le code]

Tableau de chasse[modifier | modifier le code]

  • Crédité de 18 victoires homologuées, toutes individuelles, obtenues au cours de 206 missions et 37 combats aériens pour la période de 1942 à 1945.
  • Auxquelles il faut ajouter 5 victoires homologuées supplémentaires remportées en Corée en 1952-1953.
  • Ce qui fait de lui, un as dans deux conflits, avec un total global de 23 victoires.

À l'heure actuelle l'historiographie officielle russe le crédite de 19 victoires homologuées entre 1942 et 1945. Soit une de plus que celles que lui accordent les historiens Tomas Polak et Christopher Shores.

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Tomas Polak et Christopher Shores, Stalin's Falcons : the aces of the red star : a tribute to the notable fighter pilots of the Soviet Air Forces 1918-1953, London, Grub Street, , 381 p. (ISBN 1-902-30401-2 et 978-1-902-30401-4)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Citoyen soviétique de nationalité russe, selon sa fiche biographique sur le site www.warheroes.ru.

Liens externes[modifier | modifier le code]