Griefer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un griefer est un joueur qui, dans un jeu vidéo multijoueur, irrite volontairement et harcèle les autres joueurs. Ce comportement est également appelé rageur, anti-joueurs, ou contre-joueurs.

Aperçus[modifier | modifier le code]

Un griefer est un joueur qui fait des choses dans un jeu vidéo dans le but de provoquer délibérément l'agacement des autres joueurs, soit pour son propre plaisir ou pour toute autre raison. Ces joueurs sont d'une nuisance particulière dans les communautés de jeux en ligne, car ils ne peuvent souvent pas être dissuadés par des sanctions. Le terme est apparu dans les années 1990, quand s'est accrue la popularité des jeux en ligne.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le comportement d'un griefer diffère d'un jeu à l'autre. Les actions courantes incluent :

  • Tir ami intentionnel
  • Destruction d'une construction d'un autre joueur, notamment sur Minecraft ou Terraria
  • Utilisation de hacks ou programmes tiers
  • Fausses accusations
  • Insultes verbales ou écrites
  • Exploit
  • Le vol de frag
  • Envoi de Spam
  • Ne pas respecter le roleplay
  • Se comporter dans le seul but d'irriter, bouleverser, ou harceler un autre joueur
  • Jouer de manière à porter préjudice à sa propre équipe (gaspiller des éléments clés du jeu, se faire tuer délibérément pour faire gagner l'autre équipe, etc.)
  • Tuer volontairement les autres joueurs pour aucune raison valable, notamment sur Grand Theft Auto: Online

Réponse de l'industrie[modifier | modifier le code]

Beaucoup de jeux en ligne reposant sur les abonnements des joueurs s'opposent activement aux griefer, puisque ce comportement peut nuire à leur business model[1]. Il est d'usage pour les développeurs de développer des mises à jour au niveau des serveurs ainsi que des patchs pour contrecarrer les méthodes des griefer. Certains utilisent une approche crowdsourcing, où les joueurs peuvent signaler les comportements anti-joueurs. Près de 25 % des appels du support client des sociétés de jeux en ligne traitent spécifiquement des cas de griefer[2].

Le jeu Second Life bannit [3] les joueurs pour harcèlement, agressions, création d'objets scriptés qui ciblent un autre utilisateur et entravant la jouissance de Second Life dans ses normes communautaires.

Le jeu Eve Online a intégré les activités généralement considérées comme étant de l'anti-jeu dans le mécanisme du griefer. L'espionnage d'entreprise, le vol, escroqueries, font tous partie de l'expérience de jeu[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Griefer » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Pham, Alex. (September 2, 2002) "Online Bullies Give Grief to Gamers". Los Angeles Times. Section: Main News; Page 1.
  2. (en) Martin Davies, « Gamers don't want any more grief », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  3. Un « ban » est l'action de bannir un utilisateur dans les espaces communautaires et les jeux communautaires sur internet.
  4. (en) « Griefing », Evelopedia (consulté le 26 mai 2014) : « In EVE, 'griefing' refers to various activities, some of which can be argued not to be 'griefing' in the classic sense, but parts of valid gameplay. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]