Grenat d'yttrium et d'aluminium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
YAG dopé au néodyme.

Le grenat d'yttrium et d'aluminium, de formule Y3Al5O12 ou Y3Al2(AlO4)3, communément désigné par son acronyme anglais YAG (yttrium aluminium garnet), est un solide cristallin mais ce n'est pas un grenat au sens minéralogique du terme (ce n'est même pas un nésosilicate). C'est l'une des trois structures cristallines de l'oxyde mixte d'yttrium et d'aluminium, les deux autres étant la structure monoclinique d'yttrium et d'aluminium (YAM, Y4Al2O9) et le pérovskite d'yttrium et aluminium (YAP, YAlO3)[1] .

Il est essentiellement utilisé dans la fabrication des lasers dits « lasers YAG », dont il constitue le milieu amplificateur. En réalité, ce sont les ions inclus dans sa structure (notamment Nd3+) en substitution des ions Y3+ qui forment le véritable milieu amplificateur, puisque ce sont eux dont on réalise l'inversion de population par pompage optique.

Découvertes en 1973, les propriétés optiques du YAG en font une matrice idéale pour un milieu amplificateur, d'autant qu'il est facile à faire croître en cylindres de quelques centimètres de diamètre. Il est souvent dopé au néodyme (le cristal résultant est rose), parfois au fer (le cristal est alors violet). Le laser Nd:YAG est l'un des lasers à solide les plus répandus dans le monde, avec un large spectre d'émission, centré dans le proche infrarouge (longueur d'onde d'émission laser : 1 064 nm).

Les lasers YAG sont une famille de lasers très étendue.

Le YAG a aussi été utilisé pour imiter le diamant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. S.M. Sim, K.A. Keller et T.I. Mah, « Phase formation in yttrium aluminum garnet powders synthesized by chemical methods. », Journal of Materials Science, vol. 35,‎ , p. 713–717 (DOI 10.1023/A:1004709401795, Bibcode 2000JMatS..35..713S)