Grenade OF F1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenade F1.

Grenade OF F1
Présentation
Pays d'origine Drapeau de la France France
Type Grenade offensive
Fabricant SAE Alsetex (groupe Étienne Lacroix)
Période d'utilisation 1976 2014
Caractéristiques techniques
Explosif Trinitrotoluène (TNT)[1]
Quantité d'explosif 75 g[1]

La grenade OF F1 est une grenade offensive, qui a été utilisée en France, par les escadrons de gendarmes mobiles, dans le cadre des missions de maintien de l'ordre. Elle a été suspendue suite à la mort du manifestant Rémi Fraisse, lors de son utilisation pendant la manifestation des 25 et 26 octobre 2014 contre le barrage de Sivens[2],[3]. Elle est définitivement interdite par décret du 10 mai 2017, à la fin du quinquennat de François Hollande[4],[5],[6]. Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'intérieur, n'interdit cependant pas la grenade GLI-F4 et préfère durcir le protocole de son utilisation[7].

Contrairement à ce qu'affirment, par confusion, certains journalistes ou représentants politiques de l'État, il ne s'agit pas d'une grenade OF 37 (par opposition à DF 37, à éclats). Elle a été créée par la société Alsetex de Précigné (Sarthe), ayant déposé le brevet n° 70.29341, le 7 août 1970. Cette société est rachetée en 2006 par le groupe Étienne Lacroix[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Sa première utilisation date de 1976, sur la plage de Valras, lors de heurts avec des viticulteurs[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]