Gregory Vlastos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un philosophe
Cet article est une ébauche concernant un philosophe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gregory Vlastos
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
BerkeleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Bourse Guggenheim
Prix MacArthur
Prix Goodwin (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Gregory Vlastos (27 juillet 1907-12 octobre 1991) était un historien de la philosophie antique.


Travaux[modifier | modifier le code]

Ses travaux portaient essentiellement sur les Présocratiques, Socrate et Platon. À l’instar de G. E. L. Owen, il est considéré comme un des universitaires dont le travail a contribué au renouveau des études sur la philosophie ancienne dans le monde anglo-saxon. Son article The Third Man Argument in the Parmenides[1] est à l'origine du regain d'intérêt pour l'argument du troisième homme. Il y a forgé le concept de self-prédication[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in Philosophical Review, 63, 1954, p.  319-349.
  2. . Ce concept est maintenant utilisé en langue française, d'après l'exemple de Jacques Brunschwig, Le problème de la "self-participation" chez Platon in Annie Cazenave et Jean-François Lyotard (éds), L'art des confins. Mélanges offerts à Maurice de Gandillac, Paris, P.U.F., 1984, p. 121-133.

Liens externes[modifier | modifier le code]