Greg Peterson (rugby à XV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Greg Peterson

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Gregory Howard Peterson
Naissance (30 ans)
à Sydney (Australie)
Taille 2,04 m (6 8)
Poste Deuxième ligne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2010-2014
2012-2014
2014
2014-2015
2015-2018
2018-2019
2019-
Manly RUFC
New South Wales Waratahs
North Harbour Rays
Leicester Tigers
Glasgow Warriors
Union Bordeaux Bègles
Newcastle Falcons
18 (25)[1]
1 (0)[1]
8 (5)[1]
3 (0)[1]
32 (15)[1]
8 (0)[1]
13 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2010-2011
2014-
Drapeau : Australie Australie -20
Drapeau : États-Unis États-Unis
08 (0)[2]
30 (5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 avril 2020.

Greg Peterson, né le à Sydney (Australie), est un joueur de rugby à XV international américain d'origine australienne évoluant au poste de deuxième ligne. Il joue avec le club anglais des Newcastle Falcons en Championship à partir de 2019.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Greg Peterson commence sa carrière avec son club formateur de Manly qui évolue en Shute Shield (championnat de la région de Sydney)[3],[4].

En 2012, il rejoint la franchise des Waratahs qui dispute le Super Rugby[3]. Il ne dispute aucune rencontre de Super Rugby lors de sa première saison, mais joue avec les Junior Waratahs (Waratahs A) en Pacific Rugby Cup[5]. La saison suivante, il joue son premier et unique match de Super Rugby le contre les Melbourne Rebels[6]. En 2014, s'il ne joue aucun match avec les Waratahs, il rejoint l'équipe des North Harbour Rays en National Rugby Championship, dont il est rapidement nommé capitaine[7],[8].

En juin, il est annoncé qu'il doit rejoindre le club français du RC Narbonne évoluant en Pro D2, mais il décide finalement de rester en Australie pour disputer la fin de saison avec son club de Manly[9],[10]. Au mois de décembre de la même année, il signe un contrat portant jusqu'à la fin de la saison en cours avec les Leicester Tigers en Premiership[11].

La saison suivante, il signe un contrat de deux saisons avec la franchise écossaise des Glasgow Warriors en Pro12[12]. Il joue beaucoup lors de sa première saison (17 matchs), mais manque une grosse partie de sa seconde saison en raison d'une blessure à l'épaule[1],[13]. En , il prolonge son contrat pour deux saisons supplémentaires[14]. Lors des deux saisons suivantes, il ne joue qu'assez peu en raison de blessures et de la concurrence de joueurs comme Jonny Gray, Tim Swinson ou Scott Cummings[1].

En , il est libéré de son contrat de façon anticipée afin de rejoindre le club français de l'Union Bordeaux Bègles en Top 14, en tant que joker médical de Jandré Marais victime d'une rupture des ligaments croisés[15]. Avec le club bordelais, il joue huit rencontres (pour trois titularisations)[1].

À la fin de son contrat avec Bordeaux-Bègles, il signe un contrat de deux ans avec le club anglais des Newcastle Falcons, récemment relégués en Championship[16].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Greg Peterson joue en 2009 avec la sélection scolaire australienne (en)[3],[17].

Il joue avec l'équipe d'Australie des moins de 20 ans en 2010 et 2011, disputant à cette occasion le championnat du monde junior[2],[18].

Sélectionnable avec les États-Unis en vertu de la nationalité de ses parents, il est sélectionné pour la première fois avec l'équipe des États-Unis de rugby à XV en , dans le cadre de la tournée d'automne en Europe[19]. Il connait sa première sélection le contre l'équipe de Roumanie à Bucarest.

Il fait partie du groupe américain choisi par Mike Tolkin pour participer à la coupe du monde 2015 en Angleterre[20]. Il dispute trois matchs de cette compétition, contre les Samoa, l'Écosse, et le Japon[21].

En , il est retenu dans le groupe de 31 joueurs américains sélectionné pour disputer la Coupe du monde au Japon[22].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 27 sélections depuis 2014 (dont 20 titularisations)[23].
  • 5 points (1 essai)
  • Sélections par année : 3 en 2014, 8 en 2015, 1 en 2016, 2 en 2017, 6 en 2018, 7 en 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j « Greg Peterson », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 septembre 2019)
  2. a et b « Greg Peterson », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 septembre 2019)
  3. a b et c (en) « This Sporting Life: Greg Peterson », sur www.smh.com.au,
  4. « Les championnats des clubs Australiens sont terminés! », sur www.sudrugby.com,
  5. (en) « HSBC Junior Waratahs ready for first PRC clash », sur www.nswwaratahs.com.au,
  6. (en) « Rebels forwards to take control, says O'Connor », sur www.smh.com.au,
  7. (en) « National Rugby Championship squad lists », sur www.espn.com.au,
  8. (en) « Greg Peterson locked in to lead Rays », sur www.raysrugby.com.au,
  9. « RCNM : le seconde ligne Gregory Peterson signe », sur www.lindependant.fr,
  10. « Rcnm : Peterson ne viendra pas. », sur vibrez-rugby-d2.com,
  11. (en) « Peterson Signs With Leicester », sur www.thisisamericanrugby.com,
  12. (en) « Glasgow Warriors sign Sam Johnson and Greg Peterson », sur www.bbc.com,
  13. (en) « Glasgow Warriors: Greg Peterson & Scott Cummings out for six months after surgery », sur www.bbc.com,
  14. (en) « Greg Peterson: Glasgow Warriors lock signs new deal », sur www.bbc.com,
  15. « Transferts - Greg Peterson (Glasgow) arrive à Bordeaux », sur www.rugbyrama.fr,
  16. (en) « Greg Peterson: Newcastle sign United States lock on two-year deal », sur www.bbc.com,
  17. (en) « Australian Schoolboys: a new generation », sur www.greenandgoldrugby.com,
  18. (en) « Australian Under 20s Named for JWC », sur www.aru.rugby.com.au,
  19. (en) « Marlins skipper Greg Peterson flies high to join US Eagles », sur www.dailytelegraph.com.au,
  20. (en) « Pre-World Cup squad named ahead of Harlequins, Australia », sur usarugby.org, .
  21. (en) « Greg Peterson : IRB Rugby World Cup », sur espn.co.uk (consulté le 30 septembre 2019).
  22. « Coupe du monde 2019  : le capitaine americain Scully en route pour son 3eme mondial », sur www.rugbyrama.fr, .
  23. (en) « Greg Peterson », sur stats.espnscrum.com, ESPN (consulté le 30 septembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]