Green Manor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la bande dessinée
Cet article est une ébauche concernant la bande dessinée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Green Manor
Série
Scénario Denis Bodart
Dessin Fabien Vehlmann
Couleurs Scarlett, Étienne Simon
Genre(s) Policier, humour

Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Collection Humour Libre, Expresso
Nb. d’albums 3

Green Manor est une série de bande dessinée franco-belge scénarisée par Denis Bodart et dessinée par Fabien Vehlmann, publiée chez Dupuis à partir de 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se déroule autour du club de gentlemen éponyme, le Green Manor's club. Là, dans l'atmosphère distinguée et « so British » de l'ère victorienne, les membres du club s'occupent en résolvant des énigmes policières toujours alambiquées. Chaque album se compose d'une série d'histoires sans lien entre elles.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le récit est à trois niveaux de profondeur :

  1. Au début de chaque album, un des personnages récurrents de la série, l'ancien majordome aujourd'hui incarcéré à la maison des fous, commence à raconter les histoires au médecin-en-chef. En effet, ce majordome a connu toutes les histoires sordides du club. Il se considère lui-même comme étant le club (raison probable de son incarcération en hôpital psychiatrique).
  2. Dans nombre d'histoires, l'action débute dans le Green Manor’s Club, mais très vite un adhérent commence à raconter une histoire.
  3. Cette histoire est elle-même le cadre de la majorité du récit.

Cette série combine :

  • la saveur de l'Angleterre victorienne ;
  • la sophistication des romans d'Agatha Christie ou Conan Doyle (ce dernier est même un personnage important d'une histoire du premier tome) ;
  • beaucoup d'humour noir.

Albums[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Le premier tome est sélectionné pour le prix du scénario au Festival d'Angoulême 2002.

Lien externe[modifier | modifier le code]