Great Moon Hoax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lithographie parue le 28 août 1835 dans The New York Sun.

Le Great Moon Hoax (littéralement « grand canular lunaire ») est une série de six articles publiés du 25 au dans The New York Sun, qui relataient la fausse découverte d'une vie extraterrestre sur la Lune, attribuée à John Herschel qui était sans doute le plus grand astronome de son époque.

Réactions[modifier | modifier le code]

Portrait d'un homme-chauve-souris.

Les articles sont traduits en France au moins deux fois. La première traduction fut publié à Lyon en 1835 sous le titre « Découvertes dans la lune faites au Cap de Bonne-Espérance » par Herschel fils[1].

Une deuxième traduction par Victor Considerant et Raymond Brucker fut publiée chez Masson et Duprey en 1836 sous le titre « Publication complète des nouvelles découvertes de sir John Herschel dans le ciel austral et dans la lune ».

Ce canular éclipsa celui d'Edgar Allan Poe, l'Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall, parue en .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Herschel, Découvertes dans la lune faites au Cap de Bonne-Espérance, L. Babeuf, , 156 p. (lire en ligne)