Gravure lapidaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 24 juillet 2018 à 21:47 et modifiée en dernier par Kiminou1 (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Inscription arabe, datant du XIe siècle, gravée sur le fût d'une colonne dans la Grande Mosquée de Kairouan (en Tunisie).

La gravure lapidaire désigne à la fois la technique de gravure sur pierre, et l'œuvre qui en résulte. Quand il s'agit de l'écriture d'inscriptions en creux sur des plaques, dans l'architecture ou les monuments, on parle plus précisément d'inscription lapidaire.

La gravure lapidaire est une œuvre unique destinée à être vue et lue sur place, contrairement à l'estampe, qui résulte de la reproduction d'une gravure. Elle a été utilisée pendant toute l'Antiquité. Elle est toujours pratiquée, quoiqu'en proportions plus réduites que par le passé, notamment pour les monuments funéraires.

Voir aussi