Granularité dans le système de classification Info-Muse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La granularité ou le niveau de recoupement d’un système détermine les composants les plus détaillés et précisés des données et leurs valeurs jusqu’au point qu’ils soient décomposables. La granularité fait référence à la valeur des données et aux détails, dans un système muséal[1]. La granularité est un critère déterminant de la qualité des données ou des métadonnées aussi bien qu’un outil très important pour protéger les données. Bien évidemment, la granularité élevée qui comprend plus de détails dans l’ensemble des données et des métadonnées nécessite plus de préservation contre la diffusion non autorisée[2]

Granularité des données[modifier | modifier le code]

Dans un système opérateur, la granularité des données représente le niveau des détails dans DW (data warehouse) qui sont généralement conservés au niveau moins détaillé. Car souvent la recherche d’un utilisateur commence par des informations sommaires et plus détaillées, il est préférable d’y avoir plusieurs données sommaires dans différents niveaux de granularité. Néanmoins, pour une granularité moins élevée, il faut avoir plus de l’information dans DW pour répondre à différents types de requête[3]

Granularité d’une description normalisée[modifier | modifier le code]

Le niveau de granularité d’une description dans les publications numériques montre les informations détaillées et primordiales aux niveaux plus élevé ou plus bas dans la hiérarchie des différentes unités bibliographiques[1]. Ces informations vont entreposer de façon intégrale dans DW (Data warehouse) du sujet de la description. Plus de détails dans la description des ressources, augmente le niveau de sa granularité[3].

Plus un ensemble de données a une granularité élevée au niveau de vocabulaires dans des ressources, plus les résultats pour une requête sont variés. De plus, la spécificité et le choix des vocabulaires contrôlés influencent directement le mapping entre les vocabulaires et les conséquences finales de la demande de l’utilisateur[4].

La collection de BAC (Bibliothèque et Archives Canada)[modifier | modifier le code]

Selon les critiques de la collection de BAC, qui a été lancée en 2004, les points d’accès pour les noms et les objets en français et en anglais pour les descriptions normalisées des publications numériques sont obligatoires.

De plus, cette collection a l’autorité de manipuler les descriptions d’une collection ou un site web. Les descriptions ont été représentées par leurs priorités selon la définition de toute sorte de publications[1].

La technologie du web de données[modifier | modifier le code]

Grâce à la technologie du web de données, les institutions peuvent amelieurer leurs systèmes de traitement des données et fournir les meilleures façons de faire les liens entre les données.

Un des avantages de l’approche du web de donner, selon le W3C (World Wide Web Consortium), pour les organisations au niveau de publication des données est la normalisation des dépenses de travail sur les descriptions des documents. Contrairement à l’approche traditionnelle, cette nouvelle approche permet de produire la variété des types de données, comportant différents niveaux de la granularité, sur un fonds par différents producteurs de données[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bibliothèque et Archives Canada, « Description des ressources pour les publications numériques: Politiques et recommendations - Catalogage et métadonnées- Bibliothèque et Archives Canada », sur gc.ca (consulté le 20 novembre 2017)
  2. Gouvernement du Canada, Statistique Canada, « Trousse de la qualité des données », sur www.statcan.gc.ca (consulté le 20 novembre 2017)
  3. a et b (en) PAULRAJ PONNIAH, DATA WAREHOUSING FUNDAMENTALS, New York, A Wiley-Interscience Publication, , 518 p. (ISBN 0-471-41254-6, lire en ligne), p. 23-24
  4. (en) Patricia Harpring, Introduction to Controlled Vocabularies: Terminology for Art, Architecture, and Other Cultural Works, Getty Publications, (ISBN 9781606060186, lire en ligne)
  5. « Rapport final du groupe d’incubation "Bibliothèques et web de données" », sur mediatheque.cite-musique.fr (consulté le 20 novembre 2017)