Grant Turner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grant Turner
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nom Grant John Turner
Nationalité Drapeau : Nouvelle-Zélande Néo-Zélandais
Naissance (59 ans)
Lieu Nouvelle-Zélande
Taille 1,80 m
Poste Milieu offensif puis entraîneur
Parcours amateur
Saisons Club
1976 Drapeau : Nouvelle-Zélande Stop Out SC (en) 03 0(0)
1977-1979 Drapeau : Nouvelle-Zélande Petone FC 46 (39)
1980-1982 Drapeau : Nouvelle-Zélande Gisborne City AFC 52 (36)
1982 Drapeau : Australie West Adelaide Hellias 03 0(0)
1983-1984 Drapeau : Nouvelle-Zélande Gisborne City AFC 27 (13)
1985 Drapeau : Nouvelle-Zélande Petone FC 19 (18)
1986-1987 Drapeau : Nouvelle-Zélande Miramar Rangers AFC 23 (11)
1988-? Drapeau : Nouvelle-Zélande Wellington United AFC
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1980-1988 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 42 (14)
1 Matchs de championnat uniquement.
2 Matchs officiels.

Grant Turner est un footballeur puis entraîneur néo-zélandais, né le . Il évolue au poste de milieu offensif du milieu des années 1970 à la fin des années 1980. Il est un des meilleurs joueurs de l'histoire du football néo-zélandais.

Après des débuts au Stop Out SC (en), il joue notamment au Petone FC et au Gisborne City AFC. Il compte 42 sélections pour 14 buts inscrits en équipe de Nouvelle-Zélande et dispute la Coupe du monde 1982 avec la sélection néo-zélandaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grant Turner commence le football professionnel au sein de Stop Out SC (en) où il dispute trois rencontres en 1976[1]. Il rejoint en 1977 le Petone FC en Division 2 et dispute avec ce club 46 rencontres pour 39 buts marqués[2]. En 1980, il rejoint le Gisborne City AFC et termine en fin de saison vice-Champion de Nouvelle-Zélande. Milieu de terrain agressif possédant le sens du but[3], il connaît, la même année, sa première sélection en équipe nationale, le 20 août 1980, face au Mexique. Il inscrit à la 64e minute le quatrième but de la victoire des Néo-Zélandais, quatre buts à zéro[4],[5].

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 1982, il est un des joueurs clé de la sélection et dispute 13 des 15 rencontres[6]. Il réalise notamment un très grand match face à l'Australie le 16 mai 1981. Il inscrit de la tête le deuxième but de la victoire néo-zélandaise sur le score de deux buts à zéro[7]. Après trois saison avec son club, il rejoint le club australien des West Adelaide Hellias et remporte en février 1982 la Ampol Cup[8].

Sélectionné pour la Coupe du monde[9],[10], il ne dispute aucune rencontre lors de la compétition à cause d'une blessure à la cheville à l'entraînement[11]. De retour au Gisborne City AFC, il est finaliste de la Coupe de Nouvelle-Zélande en 1983 puis en 1984.

En 1985, il retourne au Petone FC pour une saison puis, s'engage au Miramar Rangers AFC en 1986 avec qui il termine vice-champion en fin de saison. Après deux saisons avec ce club, il rejoint le Wellington United AFC où il connaît sa dernière sélection internationale, le 27 mars 1988, face à Israël, une défaite sur le score d'un but à zéro[5]. Il devient ensuite entraîneur-joueur puis entraîneur pendant à quatre ans à Mount Maunganui AFC puis dirige ensuite Petone FC, Stop Out SC, en 2007, et Tauranga City United[12],[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tony Hilton, An Association with Soccer: The NZFA Celebrates Its First 100 Years, New Zealand Football Association, , 200 p. (ISBN 9780473012915), p. 94
  2. (en) Colin Chin et Andre Zlotkowski, « New Zealand Players' Careers », sur rsssf.com, (consulté le 8 octobre 2013)
  3. (en) Michael Burgess, « Top 10: Greatest All Whites », sur tvnz.co.nz, (consulté le 13 octobre 2013)
  4. (en) Andre Zlotkowski, « New Zealand International Matches - Details 1980-1989 », sur rsssf.com, 1re février 2006 (consulté le 12 octobre 2013)
  5. a et b (en) « 1980-99 », sur ultimatenzsoccer.com (consulté le 6 octobre 2013)
  6. (en) « Who were the '82 All Whites? », sur stuff.co.nz, (consulté le 8 octobre 2013)
  7. « L'heure de gloire des Kiwis », sur fr.fifa.com (consulté le 12 octobre 2013)
  8. (en) « 1982 Ampol Cup - Results », sur ozfootball.net, (consulté le 12 octobre 2013)
  9. (en) « 1982 World Cup Team », sur web.archive.org, Fédération de Nouvelle-Zélande de football, 2003 (consulté le 6 octobre 2013)
  10. (es) « Mas defensas que delanteros », El Mundo Deportivo, no 18 152,‎ , p. 23 (lire en ligne)
  11. (en) Tony Smith, « Grant Turner shares Tim Brown's agony », sur stuff.co.nz, (consulté le 12 octobre 2013)
  12. (en) Kelly Exelby, « City set for a Turner-around », sur nzherald.co.nz, (consulté le 13 octobre 2013)
  13. (en) « 2013 Official Programme - 27th April 2013 - Stop Out vs Waterside », sur stopout.org.nz, (consulté le 13 octobre 2013)