Granges (Saône-et-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Granges
Granges (Saône-et-Loire)
Bourg de Granges / © JT Désiré – Mairie de Granges
Blason de Granges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes Sud Côte Chalonnaise
Maire
Mandat
Antonio Pascual
2020-2026
Code postal 71390
Code commune 71225
Démographie
Gentilé Grangeais
Population
municipale
521 hab. (2018 en diminution de 0,38 % par rapport à 2013)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 43′ 51″ nord, 4° 45′ 01″ est
Altitude Min. 184 m
Max. 222 m
Superficie 10,83 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Chalon-sur-Saône
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Givry
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Granges
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Granges
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Granges
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Granges
Liens
Site web chanes.fr

Granges est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté, aux portes de la Côte Chalonnaise, à 10 kilomètres au sud-ouest de Chalon-sur-Saône.

Le village s'étend sur une superficie de 1 083 hectares, et se trouve à une égale distance d'environ 5 kilomètres entre Buxy et Givry.

Son accès est facile : à 10 minutes de Chalon-sur-Saône et de l'autoroute A6, ainsi qu'à une vingtaine de minutes de la gare TGV Le Creusot - Montceau - Montchanin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui Granges compte environ 550 habitants, se partageant entre un bourg proche de la commune de Saint-Désert et divers hameaux, dont les plus importants sont Les Curles et Les Ponts, non loin de la route départementale 977 qui relie Chalon-sur-Saône à Buxy.

Granges dépend du canton de Givry et de la Communauté de Communes du Sud de la Côte Chalonnaise (c.c.S.c.c.).

Granges tranche par le mode d'exploitation de son sol. C'est à peine si l'Histoire se rappelle qu'y furent cultivés quelques ares de vigne. La vocation agricole d'une collectivité très étendue par sa superficie paraît aujourd'hui incontestable, même si la forêt le dispute marginalement aux terres et aux prés où céréales et élevage bovin règnent en maîtres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (74,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (77,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (29,7 %), prairies (26,1 %), forêts (20,1 %), terres arables (18,5 %), mines, décharges et chantiers (3,3 %), zones urbanisées (2,3 %)[1].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Site archéologique[modifier | modifier le code]

Si l'on sait que l'homme préhistorique connut ce territoire il y a 150 000 ans comme en témoigne la présence de plusieurs de ses outils probablement tirés du silex du lieudit "la sablière", une occupation humaine est avérée vers l'an 1 000 avant J.C., comme l'a montré la découverte d'un champ d'urnes cinéraires datant de l'Age de Bronze.

Mais surtout, quelques siècles plus tard, la civilisation gallo-romaine trouva à se développer en ces lieux. Ainsi que l'ont montré les nombreuses fouilles effectuées depuis 30 ans, la romanisation de ce qui constitue actuellement la commune de Granges fut précoce (sans doute dès la 3e décennie avant notre ère).

Au total, le site repéré couvre une surface de près de 50 hectares. Rien ne manquait à cette cité, pas même, semble-t-il, un temple, voire un théâtre.

L'invasion des hordes barbares au début du Ve siècle devait tout bouleverser. Mais Granges continua de servir de cadre à une occupation humaine.

Au VIe siècle, la reine Brunehaut donna Granges à l'abbaye de Saint-Martin d'Autun, qui ne tarda pas à y installer un prieuré et dut s'en servir également comme lieu de stockage de grain, d'où l'origine du nom de Granges, tiré du latin "graniac".

En 1570, la terre de Granges fut aliénée au profit de Nicolas de Pontoux, avocat à Chalon, dont les descendants l'ont possédée jusqu'en 1769, date à laquelle Marie Delavigne l'apporta en dot à Louis Bernigaud, lieutenant-général du bailliage.

Blason de Granges[modifier | modifier le code]

Depuis 2004, la commune s'est dotée d'un blason. Par quelques repères ce blason permet de jalonner l'histoire de Granges qui s'est étalée sur plusieurs millénaires.

Granges
Blason de Granges Blason
Blason de Granges
Détails
  • L'EPI DE BLE (GRAIN)

Au VIe siècle, la reine BRUNEHAUT donna cette terre à l'abbaye Saint Martin d'Autun. Cette dernière ne tarda pas à y installer un prieuré et s'en servit également comme lieu de stockage du grain d'où l'origine du nom de Granges.

  • CAMPS ROMAIN :

À l'époque romaine, le bourg de Granges était un camp romain.

  • SAINT-MARTIN : PATRON DE GRANGES,

Né en 316 à Sabarie en Pannonie (actuelle Hongrie), Saint Martin fut d'abord légionnaire dans l'armée romaine. En 337, l'hiver est glacial. Alors en garnison à Amiens, il aperçoit un pauvre homme tremblant de froid. Il saisit son épée, coupa son manteau en deux et en tendit une moitié au mendiant afin qu'il se couvre. C'est à partir de ce jour qu'il se convertit à la fois catholique. Le geste du légionnaire est devenu le symbole de la charité.

  • LE CHÊNE :

Pour symboliser la forêt très étendue sur notre commune (92 ha) et les nombreux chênes parfois centenaires.

  • VOIE FERRÉE - VOIE VERTE :
Pour symboliser la voie verte établie sur le tracé de l'ancienne voie ferrée Cluny-Givry.
Blason officiel de la commune depuis 2004

Vie municipale[3][modifier | modifier le code]

Liste des élus de Granges (mandat 2020-2026)
Prénom NOM Mandat
Antonio PASCUAL Maire
David GALLAND 1er adjoint
Agnès DRILLIEN 2e adjointe
Stéphane BAILLY 3e adjoint
Norbert LETOURNEAU 4e adjoint
Bruno BOURJON Conseiller délégué
Magali BROQUIÉ Conseillère municipale
Didier GERVAIS Conseiller municipal
Isabelle NECTOUX Conseillère municipale
Céline NICOLAS Conseillère municipale
Alexis PEREZ Conseiller municipal
Marie-Jeanne PHILIPPE Conseillère municipale
Emilie RAULT LAURENÇOT Conseillère municipale
Corine SIRUGUE Conseillère municipale
Ludovic STACCHETTI Conseiller municipal
retrouvez la liste avec les photos sur le site de granges
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1992 mars 2014 Michel Dayde    
mars 2014 janvier 2017 Christian Bourjon    
janvier 2017 en cours Antonio Pascual[4]   Président de la Communauté de communes depuis le 11 juillet 2020
Les données manquantes sont à compléter.

Vie scolaire[5][modifier | modifier le code]

École maternelle les Aubépines[modifier | modifier le code]

Depuis 1995, Granges fait partie du Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI)  avec les écoles de La Charmée et Saint-Germain-lès Buxy. Le regroupement est géré par le SIVOS.

Granges accueille les classes de Petite, Moyenne et Grande sections à l'école maternelle Les Aubépines, 8 Rue des Arènes, 71390 Granges.

Cantine et garderie[modifier | modifier le code]

  • Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents de la fonction publique territoriale sous la responsabilité du Président et des Vice-présidents du SIVOS. Ce service ouvre ses portes dès le jour de la rentrée à raison de quatre jours par semaine : lundi, mardi, jeudi, vendredi, uniquement en période scolaire et seulement pour le repas du midi.
  • La garderie accueille les enfants quelle que soit leur école à condition d'être scolarisé au sein du RPI La Charmée Granges Saint-Germain-Les-Buxy. Le fonctionnement de l’accueil est sous la responsabilité du SIVOS. En cas de fermeture exceptionnelle d'une garderie, les enfants doivent être déposés dans une autre garderie. Pour plus d'informations cliquez ici.

Espace multi-accueil[modifier | modifier le code]

Depuis 2004[6], Granges abrite sur sa commune un Espace Multi-Accueil nommé les Écureuils situé au 1 rue des Chênes, Résidence de la Forêt.

L'Espace multi-accueil les Écureuils accueille les enfants âgés de 10 semaines à 4 ans.

La petite enfance étant une compétence de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise, vous retrouvez toutes les informations (horaire d'ouverture, téléphone...) en cliquant ici.

Relais d'assistants maternels[modifier | modifier le code]

Le relais d'assistants maternels (RAM) se situe au 5 impasse des Marbres 71390 Buxy.

Le RAM est un lieu d’échanges et d’écoute, qui propose ses services à tous les habitants de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise. Le service est gratuit, neutre et confidentiel.

L'enfance et la jeunesse étant des compétences de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise, vous retrouvez toutes les informations (horaire d'ouverture, téléphone...) en cliquant ici.

Centre de loisirs[modifier | modifier le code]

Le centre de loisirs (ALSH) est ouvert à tous les enfants de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise.

Il fonctionne pendant le temps extrascolaire ou périscolaire*. (*le mercredi seulement, les temps périscolaires hors mercredi sont gérés par le SIVOS La Charmée - Granges - Saint-Germain-lès-Buxy)

Les activités sont diversifiées tant du point de vue culturel, sportif ou d’expression. Chaque période est déclinée sous un thème, et toutes les animations seront dans la thématique retenue par l’équipe d’animation.

L'enfance et la jeunesse étant des compétences de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise, vous retrouvez toutes les informations concernant l'ALSH (horaire d'ouverture, téléphone...) en cliquant ici.

Le centre communal d'action sociale (CCAS)[modifier | modifier le code]

Le CCAS de Granges est composé d'élus municipaux, et de membres issus de la population du village. Il est présidé par le monsieur le Maire[7].

Le CCAS a pour but de venir en aide aux habitants de la commune qui en auraient besoin. Par une simple aide pour remplir et transmettre tous dossiers d’aide sociale, personnes handicapées, séniors, familles … ayant à fournir un dossier pour les services sociaux départementaux, ou autres, pour accéder à une aide ou une prestation, une aide financière, même provisoire.

Le CCAS peut aussi apporter une aide ponctuelle en permettant d’aider à trouver le bon service, le meilleur interlocuteur dont une personne a besoin (service à la personne, télésurvaillance…)

Le CCAS de Granges organise des manifestations pour les enfants, les ados et les séniors ainsi que d’autres projets tel que des sorties familiales en accès à tous les habitants du village.

Pour toutes demandes, s’adresser en mairie qui vous mettra en contact avec le CCAS. Certains de ces services sont de la compétence de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise, vous pouvez y accéder en cliquant ici.

Sports, loisirs et culture[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

Granges compte une dizaine d'associations. De l'art, à la peinture, en passant par la danse, les associations proposent une multitude d'activités. Pour plus d'informations consulter le site internet de Granges en cliquant ici.

Activités et loisirs[modifier | modifier le code]

Boîtes à livres

À la demande des jeunes de la commune et de nombreux habitants, la municipalité a mis en place trois boîtes en libre-service.

  • Qu’est-ce-que le dispositif « Livres-services Granges » ?

Ce dispositif « Livres-services Granges » propose ainsi des livres pour tous et pour tous les goûts : livres de cuisine ou de bricolage, en passant par ceux d’histoire, de sciences-fictions jusqu’aux romans policiers et classiques. Bien sûr, dans chaque point une place importante est réservée aux livres à destination de la jeunesse. Quelques magazines viennent compléter cette palette.

  • Comment fonctionne-t-il ?

Prélever un livre génère l’obligation d’en mettre un autre à la place ou de s’engager à le remettre en place après lecture. La municipalité quant à elle veille une fois par semaine à la bonne tenue des boîtes et à la qualité de l’offre.

  • Où sont situées ces boîtes à livres ?

Les trois boîtes sont installées au Bourg sous l’abribus, aux Curles sous l’abribus face à la Mairie et aux Ponts dans l’abri jouxtant le transformateur.

Retrouvez facilement les boîtes à livres grâce à ce plan.

Terrain multisports[modifier | modifier le code]

Terrain multisports de Granges

En accès libre, cet espace de loisirs sportifs est fonctionnel depuis le 3 juin 2004 au lieu-dit des Arènes, en face de l’école.

Il est composé d'une structure en aluminium et en bois, d'un gazon synthétique confortable, mais surtout utilisable par tous les temps. L'infrastructure possède tous les aménagements nécessaires à la pratique du foot, basket, hand, volley, badminton, tennis, tennis ballon ou hockey sur gazon... grâce aux lignes de traçage, aux buts, panneaux, poteaux et filets nécessaires.

Balades et randonnées[modifier | modifier le code]

Les Balades Vertes ont été initiées par le Conseil Départemental de Saône-et-Loire. Elles sont accessibles à tous les randonneurs pédestres, vététistes ou cavaliers.

Proposant des itinéraires de 2 à 18 km, elles s'adressent à un public familial tout comme aux randonneurs confirmés. Tous les sentiers sont des circuits en boucle, facilement identifiables grâce à une signalétique harmonisée sur l'ensemble de la Saône-et-Loire.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de l 'Office de Tourisme Sud Côte Chalonnaise en cliquant ici.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2018, la commune comptait 521 habitants[Note 1], en diminution de 0,38 % par rapport à 2013 (Saône-et-Loire : −0,73 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
256258269312331310305298301
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
309313307325336324334320296
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
263242253210203204201168181
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
175156158216313299465489512
2013 2018 - - - - - - -
523521-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin de Granges, subsistance d'une ancienne dépendance de l'abbaye Saint-Martin d'Autun[12]. Romane, cette église, dédiée à saint Martin mais aussi à saint Éloi, date de la première moitié du XIIe siècle. Avec la croix de 1720 ornée d’un cœur qui lui fait face, elle est inscrite, depuis 1990, à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques.[13]
  • Lavoir de Granges, non loin de la rivière, au lieudit "la Boudoire" (de "bouder" qui veut dire déborder).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  2. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  3. « L'équipe municipale - Commune de Granges », sur www.granges71.fr (consulté le )
  4. Le Journal de Saône-et-Loire 10 janvier 2017, Actu Saône-et-Loire, Granges : Antonio Pascual est le nouveau maire de la commune, p.  8
  5. « Granges - Commune de Granges », sur www.granges71.fr (consulté le )
  6. « L'espace multi accueil pour les petits - Commune de Granges », sur www.granges71.fr (consulté le )
  7. « Site de Granges CCAS », sur www.granges71.fr
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Saint Martin et les chemins du Chalonnais », article d'Alain Dessertenne paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 99 de septembre 1994, pages 4 à 8.
  13. Brochure de présentation de l'église Saint-Martin-et-Saint-Éloi de Granges éditée par la pastorale des réalités du tourisme et des loisirs du diocèse d'Autun (PRTL 71).