Grange des Antonistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grange des Antonistes
Image dans Infobox.
La grange des Antonistes
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Construction
XIVe siècle
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
7, rue des PiquesVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Grand Est
voir sur la carte de Grand Est
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Metz
voir sur la carte de Metz
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Moselle
voir sur la carte de la Moselle
Red pog.svg

La grange des Antonistes est un entrepôt médiéval de l’ancienne commanderie Saint-Antoine datant du XIVe siècle. Elle est située rue des Piques, en contrebas de la cathédrale dans le quartier du vieux Metz.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

La bourgeoisie de Metz s’enrichissant, elle fait de la cité une république oligarchique brillante. Les XIIIe et XIVe siècles constituent l’une des périodes les plus prospères dans l’histoire de Metz, qui compte alors près de 30 000 habitants, soit la plus grande concentration urbaine de Lorraine. Ses foires sont très fréquentées et sa monnaie, la première de la région jusqu’en 1300, est acceptée dans toute l’Europe[1]. Pour assurer la prospérité des citadins, de nombreux greniers et entrepôts sont nécessaires.

Construction et aménagements[modifier | modifier le code]

La grange de la commanderie Saint-Antoine de Pont-à-Mousson est construite par les Antonistes au début du XIVe siècle. L’édifice est un vaste bâtiment cubique crénelé, à quatre étages, avec en façade des tympans de fenêtres trilobés. Comme les autres greniers de la cité médiévale et les hôtels particuliers de l’époque[2], la grange des Antonistes est dotée de "murs-écrans", surmontés de merlons. Son aspect géométrique est renforcé par le percement strict des fenêtres. Ses façades et son agencement intérieur sont assez bien conservés. Le couronnement crénelé n’est pas uniforme, puisqu’il est dominé par un poste d’observation à son angle sud-est. Ce dispositif est le même que celui de certains palais italiens, notamment à Sienne[2] et peut être rapproché de la typologie architecturale des ordres religieux et militaires de Terre Sainte. La grange a été modifiée au XVIIIe siècle, ainsi qu’au XIXe siècle.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Conçu d’abord pour servir de grenier à céréales dès la fin du XIVe siècle, l’édifice sert ensuite d’entrepôt pour la ville. Comme son nom l’indique, l’usage du bâtiment fut pendant longtemps utilitaire. La grange des Antonistes, après avoir appartenu à l’État[Quand ?] pour y abriter des services de l’État, appartient désormais à des propriétaires privés qui la mettent à disposition à des entreprises locales.

La grange fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérald Collot, « Contribution à l’étude de l’architecture civile de Metz et de sa région de l’époque médiévale à la Renaissance. II. Les granges médiévales de Metz » dans Les Cahiers lorrains, 4, 1986, pp. 385-458.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François-Yves Le Moigne, op. cit..
  2. a et b Gérald Collot et Michel Parisse, « Le patrimoine médiéval messin », in François-Yves Le Moigne (dir), Histoire de Metz, Privat, 1986, pp. 189-194.
  3. « Ancienne commanderie Saint-Antoine », notice no PA00106824, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :