Grande-Vallée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grande Vallée.

Grande-Vallée
Grande-Vallée
Grande-Vallée en juillet 2006
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Subdivision régionale La Côte-de-Gaspé
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Noel Richard
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Grande-Valléen, enne
Population 1 057 hab.[1] ()
Densité 7,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 00″ nord, 65° 08′ 00″ ouest
Superficie 14 310 ha = 143,10 km2
Divers
Code géographique 2403020
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Grande-Vallée

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Grande-Vallée

Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Voir la carte administrative de la zone Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Grande-Vallée

Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Voir la carte topographique de la zone Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Grande-Vallée
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Grande-Vallée est une municipalité du Québec située dans la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Gaspé et dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. En plus du village de Grande-Vallée en tant que tel, la municipalité comprend deux hameaux : Grande-Vallée-des-Monts et Anse-à-Mercier.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Grande-Vallée tire son nom de la rivière de la Grande Vallée, il est utilisé dès 1691 alors que le gouverneur général concède une seigneurie à François Hazeur sous l'appelation La Grande-Vallée-des-Monts. Le nom a également pris les formes de Great Valley et de Grand Vallée au fil des ans. La présence d'une large vallée fertile formée par la rivière a créé cette dénomination[2].

Quant à la paroisse catholique de Saint-François-Xavier-de-Grande-Vallée, elle fut mis sous le patronage de Saint-François-Xavier en souvenir de François-Xavier Bossé qui fut curé à Douglasstown, à Grande-Rivière et à Rivière-au-Renard ainsi que missionnaire sur la Côte-Nord[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Grande-Vallée est située sur la rive de l'estuaire du fleuve Saint-Laurent sur la péninsule gaspésienne à 600 km au nord-est de Québec et à 90 km au nord-ouest de Gaspé. La municipalité fait partie de la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Gaspé dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine[4]. Outre le noyau villageois de Grande-Vallée, la municipalité s'est développée autour de deux hameaux : Grande-Vallée-des-Monts et Anse-à-Mercier.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Golfe du Saint-Laurent Rose des vents
Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine N Petite-Vallée,
Cloridorme
O    Grande-Vallée    E
S
Collines-du-Basque Rivière-Saint-Jean

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de la colonie de Grande-Vallée en 1943

La région est fréquentée avec le XVIIe siècle par les Micmacs. On a également découvert une hache ayant appartenu aux Iroquoiens du Saint-Laurent.[réf. nécessaire] En 1691, Louis de Buade, comte de Frontenac, gouverneur de la Nouvelle-France, concéda la seigneurie de Grande-Vallée-des-Monts-Notre-Dame à François Hazeur, un riche marchand de Québec[5]. Celle-ci s'étendait alors jusqu’à la seigneurie de la Rivière-Magdeleine à l'ouest, et à l'est jusqu’à celle de l'anse de l'étang (portage Saint-Hélier). À sa mort, François Hazeur donna comme héritage la seigneurie de Grande-Vallée-des-Monts à Michel Sarazin, chirurgien du roi, marié à sa fille. En septembre 1758, les troupes de Wolfe capturèrent un Français à Grande-Vallée. C'est la déportation de la Gaspésie[6].

À l'automne 1842, Alexis Caron, sa femme Angélique Frigault et leur famille, de Saint-Thomas-de-Montmagny, s'échouèrent dans la rivière Grande-Vallée. Au printemps de la même année, ils décidèrent de s'y établir sans savoir qu'ils se trouvaient sur le territoire de la seigneurie de la Grande-Vallée-des-Monts[7]. Au printemps 1843, Étienne Fournier, sa femme Suzanne Robin et leur famille vinrent rejoindre la famille Caron. En 1847, c'est au tour des frères Pierre et François Minville, également de Montmagny, d'arriver à Grande-Vallée.[réf. nécessaire]

L'église Saint-François-Xavier de Grande-Vallée

En 1851, les habitants de Grande-Vallée apprirent que leurs terrains faisaient partie de la seigneurie qui appartenait alors au colonel Richard Henry John Beaumont McCumming, un riche homme de Londres. Celui-ci céda leur ses terres.[réf. nécessaire] En 1863, Grande-Vallée comptait une douzaine de familles. On y construisit alors une chapelle pour y célébrer la messe.[réf. nécessaire]

En 1900, la Lovell Lumber Company s'établit à Grande-Vallée. En 1906, Grande-Vallée fut érigée en desserte et placée sous le patronage de saint François-Xavier. En 1910, les travaux de construction de l'églis débutèrent. En 1923, le pont Galipeault fut construit. En 1925, le téléphone arriva à Grande-Vallée.[réf. nécessaire]

En 1926, la paroisse fut érigée. L'année suivante, la municipalité fut fondée[7]. Arthur Fournier en fut le premier maire[réf. nécessaire]. En 1939, Grande-Vallée comptait une population d'environ 700 habitants et la colonie de Grande-Vallée-des-Monts fut fondée[7].

En 1943, Grande-Vallée célébra son centenaire avec une grande fête[8]. Dans les années 1970 et 1980, le développement du village se déroulait bien. Un centre local de services communautaires (CLSC) y fut construit, le premier au Québec.[réf. nécessaire]

En 2006, Grande-Vallée fut classé village-relais, le premier de la province.[réf. nécessaire] En décembre 2010, une fête officielle fut organisée pour célébrer le 100e anniversaire de la construction de l'église Saint-François-Xavier de Grande-Vallée.[réf. nécessaire]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1861 1871 1881 1891 1901 1911 1921 1931 1941
304318713575314570750928827
1951 1956 1961 1966 1971 1976 1981 1986 1991
1 0681 2631 4901 4611 4121 4931 6121 5611 420
1996 2001 2006 2011 2016 - - - -
1 4311 3091 2301 1371 057----

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1927 1933 Arthur S. Fournier    
1933 1945 Wilfrid Fournier    
1945 1951 Georges Fournier    
1951 1959 Robert Lebreux    
1959 1960 Rodolphe Fournier    
1960 1969 Robert Lebreux    
1969 1978 Rock Fournier    
1978 1986 Jean-Claude Côté    
1986 1993 Nelson Fournier    
1993 2005 Sylvain Bouchard    

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers.[9]

Grande-Vallée
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Sylvain Bouchard Voir
2005 Gabriel Minville Voir
2009 Nathalie Côté Voir
2013 Voir
2017 Noël Richard Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 3 décembre 2017)
  3. Hormisdas Magnan, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec, Arthabaska, L'Imprimerie d'Arthabaska Inc., , p. 390
  4. Répertoire des municipalités : Grande-Vallée, page consultée le 10 janvier 2011
  5. Toponymie : Grande-Vallée
  6. Mimeault, Mario. « La déportation de Gaspé ». Gaspésie, vol. XXI, no 3 (septembre 1983), pp. 40-49.
  7. a b c et d Jean-Marie Fallu, Une histoire d'appartenance : La Gaspésie, vol. 7, Sainte-Foy (Québec), Les Éditions GID, , 557 p. (ISBN 2-922668-37-1), p. 141-146.
  8. Reportage de l'ONF : Grande-Vallée célèbre son centenaire
  9. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]