Grande-Rivière (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grande Rivière.

Grande-Rivière
Blason de Grande-Rivière
Grande-Rivière (Québec)
Église de l'Assomption-de-Notre-Dame
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Subdivision régionale Le Rocher-Percé
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Gino Cyr
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Grande-Riviérois, oise
Population 3 408 hab. ()
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ nord, 64° 30′ ouest
Superficie 10 500 ha = 105 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC−05:00
Code géographique 2402015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Grande-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Grande-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Voir la carte administrative de la zone Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Grande-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Voir la carte topographique de la zone Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
City locator 14.svg
Grande-Rivière
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Grande-Rivière est une ville du Québec, située dans la MRC du Rocher-Percé, en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, au Québec, au Canada[1].

Grande-Rivière est surtout une ville de services[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Le Rocher-Percé

La ville est située à 32 km au sud-ouest de Percé et à 16 km au nord-est de Chandler, près de la baie des Chaleurs. Elle est traversée par la route 132. Elle a été nommée en raison de son long cours d'eau qui à l'époque parcourait la seigneurie sur 40 kilomètres[3],[4].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mont-Alexandre Percé Rose des vents
Chandler N Sainte-Thérèse-de-Gaspé
O    Grande-Rivière    E
S
Baie des Chaleurs,
Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick

Histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité de Grande-Rivière a été créée en 1845, abolie en 1847 et rétablie en 1855. Le village de Grande-Rivière s'en est détaché en 1931. Les deux ont fusionné en 1967. Grande-Rivière-Ouest, érigée en 1932, et Petit-Pabos, érigée en 1955, ont fusionné avec Grande-Rivière en 1974.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Grande-Rivière Quebec.svg

L'écu se blasonne ainsi :

Coupé, au premier d'azur à 3 poissons d'or, nageant et ordonnés 2-1, au second de gueules au sapin de sinople, à la fasce ondée d'or brochant sur la partition, l'écu surmonté d'une feuille d’érable de sinople.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
3 9793 8883 5563 4093 4563 408

Le recensement de 2016 y dénombre 3 408 habitants[5], soit 1,4 % de moins que celui de 2011[6].

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[7]

Grande-Rivière
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Romuald Boutin Voir
2009 Bernard Stevens Voir
2013 Voir
2017 Gino Cyr Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Éducation[modifier | modifier le code]

Grande-Rivière compte sur son territoire des institutions d'éducation primaire (école Bon-Pasteur) et secondaire (écoles Notre-Dame et du Littoral), de même qu'une institution post-secondaire rattachée au cégep de la Gaspésie et des Îles (École des pêches et de l'aquaculture du Québec)

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Église patrimoniale[modifier | modifier le code]

L'église de l'Assomption-de-Notre-Dame est construite en 1893 et agrandie en 1915. Ayant l'aspect d'une cathédrale, elle peut accueillir 1 000 fidèles au niveau inférieur et 500 dans les tribunes. Tout l'intérieur de l'église est en bois, incluant la voûte et les murs. L'édifice religieux possède un orgue Casavant de 1954. À l'extérieur, toutes les portes du bâtiment sont en bronze.

Croix monumentale[modifier | modifier le code]

Derrière l'école secondaire, on trouve une croix monumentale érigée au sommet d'une colline de plus de vingt mètres de haut, ayant autrefois servi de lieu de pèlerinage.

Calvaire[modifier | modifier le code]

Dans le secteur Grande-Rivière Ouest, on trouve un calvaire représentant le christ crucifié.

Industrie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'industrie de Grande-Rivière repose sur la pêche et la transformation des produits de la mer. Depuis le début du vingtième siècle, Grande-Rivière est réputée comme capitale de la pêche à la morue et aussi l'un des plus importants importateurs de morues au Canada, elle fait également le séchage de morues sur des vigneaux qui sont parmi les plus anciens toujours en opération au Québec.

Sports[modifier | modifier le code]

Complexe Sportif Desjardins[modifier | modifier le code]

Le Complexe sportif Desjardins, un aréna, accueille plusieurs équipes de hockey mineurs de différents calibres de novice à midget. Il est le domicile de l'équipe de hockey senior les « Vikings du Rocher ». Construit en 1975, l’édifice d’une capacité maximale de 1000 places accueille des tournois annuels de hockey novice et bamtam-midget. Il a subi d’importants travaux de modernisation en 2017.

Stade BMR[modifier | modifier le code]

Le Stade BMR est un stade de football de 500 places. Les Pirates du Rocher, une équipe de football scolaire, joue ses parties locales sur ce terrain.

Équipements sportifs de l'école secondaire du Littoral[modifier | modifier le code]

L'école secondaire du Littoral offre accès à la population à ses installations : gymnase, tennis, volleyball, soccer.

Loisirs et attractions[modifier | modifier le code]

La municipalité connaît une importante fréquentation touristique grâce à ses campings, belvédères et installations récréatives.

La pêche est aussi un des loisirs principaux de la ville. Les pêcheurs viennent de partout en Amérique du Nord pour pêcher le saumon dans la Grande-Rivière.

Transport[modifier | modifier le code]

Grande-Rivière possède une gare ferroviaire historique sur la rue du parc, donnant une vue spectaculaire de la ville. L'aéroport du Rocher-Percé se trouve dans le secteur du Petit-Pabos. La station-service Shell de Grande-Rivière sert de gare pour les autocars qui parcourent les routes du Québec.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Grande-Rivière possède neuf quartiers dans son territoire.

  • Petit-Pabos
  • Les Quarante (Rang 40)
  • Les Vingt-huit (Rang 28)
  • Les Quatorze (Rang 14)
  • Petite-Rivière-Ouest
  • Grande-Rivière-Ouest
  • L'Anse-aux-Loups (Centre-ville)
  • la Petite-France
  • la Brèche-à-Manon (ou Petite-Rivière-Est)

Faits marquants[modifier | modifier le code]

L'incident Kovaliov : En août 2007, le célèbre hockeyeur russe Alekseï Kovaliov effectuait un passage à Grande-Rivière. Le maire de l'époque, Romuald Boutin, n'a pas manqué l'occasion de le rencontrer, lorsque Kovaliov qui apercevait la Harley Davidson du maire lors de sa visite, a fait un essai routier et qui a causé un banal accident. La moto de Boutin est sévèrement endommagée, mais le joueur a payé les réparations et fait repeindre la monture aux couleurs du Canadien, l'équipe pour laquelle il a évolué au cours de sa carrière.

L'Ouragan Noel : Le 2 novembre et le 3 novembre 2007, Grande-Rivière a été durement touchée par les restes extratropicaux de l'ouragan Noel. Des centaines de personnes ont vu leurs maisons être inondées. On ne rapporte aucun mort ni blessé mais plusieurs dommages. Noel est une des dépressions extratropicales provenant d'un ouragan qui a fait le plus de dommages au Québec et dans les Maritimes.

Le 150e de Grande-Rivière :

La ville de Grande-Rivière a célébré son 150e anniversaire en juillet 2011. Le 15 juillet 2011, l'humoriste Normand Brathwaite et sa fille, Élisabeth Blouin-Bratwaite, ont amorcé les festivités jusqu'au 24 juillet 2011[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]