Grand prix de littérature dramatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le grand prix de la littérature dramatique est un prix littéraire français.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 2005 à l'initiative de Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la Communication, le grand prix de la littérature dramatique a pour vocation[1] de mettre en valeur le texte dramatique en tant qu'objet éditorial et littéraire, indépendant de toute réalisation scénique, afin de favoriser la reconnaissance des écrivains de théâtre, auteurs à part entière. Il met en lumière un secteur éditorial d'une cinquantaine d'éditeurs qui publient et diffusent plus de 200 pièces chaque année. Le grand prix de littérature dramatique est ouvert à la francophonie.

Sous l'égide d'ARTCENA[2], centre national des arts de la rue, du cirque et du théâtre, il est remis dans le même temps que le grand prix de la littérature dramatique jeunesse lors d'une cérémonie qui se déroule depuis 2015 au sein du Conservatoire national supérieur d'art dramatique à Paris.

Lauréats depuis 2005[modifier | modifier le code]

Éditions des grands prix de littérature dramatique[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

Doté de 3 000 euros par le ministère en partenariat avec les Écrivains associés du théâtre et la SACD, le grand prix a été remis le par l'Association Aneth (Aux nouvelles écritures théâtrales) (coordinatrice et organisatrice du grand prix).

Auparavant, deux tours avaient été organisés :

  1. Trois pièces sont sélectionnées par chaque membre du jury, au plus tard le .
  2. Réunion des membres du jury à l’Hôtel Massa, à l’Association ANETH, le 20 avril à 18 h, en vue de sélectionner, après en avoir délibéré, cinq livres qui seront en lice pour le 3e tour du grand prix de littérature dramatique.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

Deux lauréats, un français, un francophone, sont désignés le par un jury de douze écrivains de théâtre qui ont lu des œuvres publiées en 2005 et n’ayant pas fait l’objet d’une mise en scène figurant dans le catalogue des Molières 2006. Les deux lauréats reçoivent ce prix doté de 2.500 euros chacun remis par le ministère de la culture et de la communication, le Centre national du livre et la SACD.

Auparavant, deux tours avaient été organisés :

  1.  : trois pièces françaises et trois pièces «francophones» sont sélectionnées par chaque membre du jury
  2. fin mars : réunion des membres du jury à l'Hôtel Massa, à l'Association ANETH, en vue de sélectionner, après en avoir délibéré, d'une part le lauréat francophone d'autre part les cinq écrivains français qui seront en lice pour le troisième tour.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés français à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat français[modifier | modifier le code]

  • De dimanche en dimanche de Denise Bonal, Éditions théâtrales

Nommés francophones[modifier | modifier le code]

Lauréat francophone[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

Doté de 2 500 euros, il a été remis le par un jury uniquement composé d'écrivains de théâtre.

Le vote s'est déroulé en trois tours :

  1.  : sélection de 26 pièces parmi les 78 présentées par les différents éditeurs.
  2.  : réunion des membres du jury à l’Hôtel Massa, à l'ANETH, en vue de désigner, après en avoir délibéré, les cinq écrivains qui seront en lice pour le troisième tour.
  3.  : élection du lauréat.

Les six pièces nommées à l'issue du deuxième tour seront lues en public le lundi au Théâtre du Vieux-Colombier par les comédiens du Jeune théâtre national (JTN).

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

Doté de 2 500 euros, il a été remis le par un jury uniquement composé d'écrivains de théâtre au Théâtre de l'Odéon.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

  • Les tortues viennent toutes seules de Denise Bonal, éditions Théâtrales
  • La Décennie rouge de Michel Deutsch, Christian Bourgois Éditeur
  • Jojo au bord du monde de Stéphane Jaubertie, éditions Théâtrales, coll. « Jeunesse »
  • L'Européenne de David Lescot, Actes Sud-Papiers
  • Pour rire pour passer le temps de Sylvain Levey, éditions Théâtrales
Lauréats[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

Doté de 2 500 euros, il a été remis le au Théâtre des Abbesses. À l'occasion des 5 ans du grand prix, une rencontre entre le lauréat 2009 et Denise Bonal (lauréate 2006) a été organisée le à l'Institut culturel hongrois

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

Doté de 4 000 euros, le prix a été remis le 7 novembre 2011 à la brasserie Bofinger.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

Doté de 4 000 euros, le grand prix a été remis le 12 novembre 2012 à la brasserie Bofinger.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés français à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

Doté de 4 000 euros, le grand prix a été remis le 18 novembre 2012 à la basserie Bofinger.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés français à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

Doté de 4 000 euros, le grand prix a été remis le 17 novembre 2014 à la Brasserie Bofinger.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés français à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Doté de 4 000 euros, le grand prix a été remis le au Centre national du théâtre.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés français à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

  • La Fusillade sur une plage d’Allemagne de Simon Diard, Éditions Théâtre Ouvert-Tapuscrits
  • Chaîne de montage de Suzanne Lebeau, Éditions Théâtrales & Leméac Éditeur (pour le Québec)
  • Sauver la peau de David Léon, Éditions Espaces 34
  • Bettencourt Boulevard ou une Histoire de France de Michel Vinaver, L’Arche Éditeur

Lauréat[modifier | modifier le code]

  • Bettencourt Boulevard ou une Histoire de France de Michel Vinaver, L’Arche Éditeur

2016[modifier | modifier le code]

Doté de 4 000 euros, le grand prix a été remis le au Conservatoire national supérieur d’art dramatique.

Jury[modifier | modifier le code]

Nommés français à l'issue du deuxième tour[modifier | modifier le code]

Lauréat[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

2018[modifier | modifier le code]

2019[modifier | modifier le code]

2020[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mathilde Serrell, « Les écrivains de théâtre veulent se faire entendre ! », sur franceculture.fr, .
  2. « Fonctionnement des grands prix », sur artcena.fr
  3. Stéphane Capron, « Pascal Rambert, Grand prix de littérature dramatique 2012 », sur France Inter,
  4. Après communication de la liste des auteurs finalistes qui compte un auteur édité par l’ancienne direction de Théâtre Ouvert, Caroline Marcilhac, directrice de Théâtre Ouvert a décidé de ne pas participer à la sélection finale du grand prix.

Lien externe[modifier | modifier le code]