Grand Prix de Plouay féminin 2004

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Plouay féminin 2004 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course6e Grand Prix de Plouay Bretagne
CompétitionCoupe du monde de cyclisme sur route féminine 2004 CDM
Date28 août 2004
Distance113 km
PaysFRA France
Lieu de départPlouay
Lieu d'arrivéePlouay
Partants95
Arrivants59
Vitesse moyenne38,61 km/h
Résultats
VainqueurLTU Edita Pučinskaitė (SC Michela Fanini Record Rox)
DeuxièmeNED Mirjam Melchers (Farm Frites - Hartol)
TroisièmeAUS Oenone Wood
Grand-Prix Plouay 2005.png
◀ 20032005 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 6e édition du Grand Prix de Plouay féminin a eu lieu le . Il s'agit de la septième manche de la Coupe du monde de cyclisme sur route féminine.

Parcours[modifier | modifier le code]

La course comporte huit tours de quatorze kilomètres. La côte du Moulin est ajoutée au circuit avant la côte de Lezot afin de durcir la course[1].

Favorites[modifier | modifier le code]

L'épreuve se dispute juste après les Jeux olympiques d'Athènes. Oenone Wood se présente au départ en tête du classement de la Coupe du monde devant Zoulfia Zabirova et Mirjam Melchers. L'Australienne vient accompagnée de Sara Carrigan et Olivia Gollan. Edita Pučinskaitė, qui vient de gagner le Trophée d'Or, fait également partie des favorites, tout comme sa coéquipière Katia Longhin. Parmi les outsiders on compte les Françaises Edwige Pitel et Magali Le Floc'h, Barbara Heeb, ainsi qu'Alison Wright qui réalise une très bonne saison. La vainqueur sortante Nicole Cooke n'est pas présente, tout comme l'équipe Nürnberger Versicherung avec Judith Arndt et Petra Rossner[1].

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Profil du parcours

La course est agressive dès le départ. Catherine Marsal attaque dès le premier tour, au bout de cinq kilomètres. Elle compte jusqu'à quarante-cinq secondes d'avance avant que l'équipe d'Australie ne commence la poursuite. Elle est reprise dans le deuxième tour au sommet de la côte de Lezot. Des contres suivent, notamment en provenance de l'équipe de France et de Ghita Beltman, mais l'équipe d'Australie veille à maintenir le peloton groupé. À deux tours de l'arrivée, l'échappée décisive part. Elle est constituée de : Olivia Gollan, Oenone Wood, Edita Pučinskaitė, Mirjam Melchers, Elisabeth Chevanne-Brunel, Fabiana Luperini, Barbara Heeb et Edwige Pitel. Dans le dernier tour Edita Pučinskaitė accélère avec Mirjam Melchers dans sa roue. Dans la dernière montée, la Lituanienne distance la Néerlandaise. Oenone Wood se montre la plus rapide du peloton et conforte sa place de leader de la Coupe du monde[2].

Classements[modifier | modifier le code]

Classement final[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1reEdita Pučinskaitė LTU LituanieSC Michela Fanini Record Rox2 h 55 min 36 s
2eMirjam Melchers NED Pays-BasFarm Frites - Hartol+ 15 s
3eOenone Wood AUS AustralieAustralie+ 1 min 32 s
4eÉlisabeth Chevanne-Brunel FRA FranceInterregionale Pruneaux d'Agen+ 1 min 32 s
5eFabiana Luperini ITA ItalieLet's Go Finland+ 1 min 32 s
6eEdwige Pitel FRA FranceFrance+ 1 min 32 s
7eBarbara Heeb SUI Suisse+ 1 min 32 s
8eOlivia Gollan AUS AustralieAustralie+ 1 min 37 s
9eAlison Wright AUS AustralieNobili Rubinetterie - Guerciotti+ 2 min 22 s
10eRegina Schleicher GER AllemagneAllemagne+ 2 min 22 s
Source : Cycling Quotient


Liste des participantes[modifier | modifier le code]

Source[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Women », sur cycling news (consulté le 2 août 2016)
  2. (en) « Pucinskaite too good on the climb, Wood increases her lead », sur cycling news (consulté le 2 août 2016)
  3. (en) « Start list », sur cycling news (consulté le 2 août 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]