Grand Prix automobile de Turquie 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grand Prix de Turquie 2021
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 58
Longueur du circuit 5,338 km
Distance de course 309,396 km
Conditions de course
Affluence huis clos
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
h 31 min 4 s 103
(vitesse moyenne : 203,844 km/h)
Pole position Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 22 s 998
(vitesse moyenne : 231,561 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 30 s 432
(vitesse moyenne : 212,500 km/h)

Le Grand Prix automobile de Turquie 2021 (Formula 1 Rolex Turkish Grand Prix 2021), disputé le 10 octobre 2021 sur l'Otodrom Istanbul Park d'Istanbul, est la 1051e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la neuvième édition du Grand Prix de Turquie comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la seizième manche du championnat 2021.

En 2020, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la Formule 1 revient en Turquie neuf ans après le dernier Grand Prix couru, en 2011, la course se plaçant en fin de saison, en quatorzième manche. Le 15 novembre 2020, Lewis Hamilton y remporte sa dixième victoire de la saison et son septième titre de champion du monde. En 2021, le Grand Prix de Turquie, qui n'était pas initialement inscrit au calendrier du championnat, pallie à nouveau des annulations de courses[1].

Pour limiter les conséquences de sa pénalisation d'un recul de dix places sur la grille (dû au changement hors quota du moteur thermique de son unité de puissance) Lewis Hamilton fait son maximum et domine les trois phases des qualifications. En pulvérisant le record de la piste, il obtient le meilleur résultat possible le concernant : un départ en onzième position. Son coéquipier Valtteri Bottas, deuxième à 130 millièmes de seconde, hérite de la pole position, la dix-huitième de sa carrière. Il est accompagné en première ligne par Max Verstappen tandis que Charles Leclerc et Pierre Gasly, quatrième et cinquième temps de la Q3, progressent d'un rang et se partagent la deuxième ligne. Alors que la pluie était attendue, la séance s'est déroulée sous un ciel menaçant et avec une adhérence précaire par endroits avant que la trajectoire ne s'assèche, ce qui a permis aux pilotes de rouler en pneumatiques slicks. Très en verve au volant de son Alpine, Fernando Alonso devance Sergio Pérez sur la troisième ligne ; suivent Lando Norris et Lance Stroll alors que Sebastian Vettel, bien qu'éliminé en Q2, accède à la cinquième ligne, derrière Yuki Tsunoda.

Après une pluie matinale et un léger crachin continuant à mouiller la piste durant l'épreuve, Valtteri Bottas remporte la dixième victoire de sa carrière, sa première depuis le Grand Prix de Russie en 2020. En pneus intermédiaires au volant d'une W12 supérieure à la concurrence, il contrôle, après un départ réussi, l'ensemble de la course, n'est pas menacé durant les 58 tours et l'emporte en s'adjugeant le point bonus du meilleur tour en course, réalisant ainsi le deuxième hat trick de sa carrière un an après avoir multiplié les têtes-à-queues sur le même circuit. Max Verstappen, deuxième à quatorze secondes, fait toutefois la meilleure opération puisqu'il reprend la tête du championnat du monde à Lewis Hamilton, avec six points d'avance, tandis que son coéquipier Sergio Pérez monte sur la troisième marche du podium.

Alors que Bottas prend le large dès le départ, Pierre Gasly ne peut éviter d'envoyer Fernando Alonso en tête-à-queue, ruinant la course de l'Espagnol qui, quelques kilomètre plus loin, commet une erreur similaire au détriment de Mick Schumacher ; les deux écopent de cinq secondes de pénalité lors de leur arrêt au stand. La course est animée par les remontées de Carlos Sainz Jr., parti de la dernière ligne, et de Lewis Hamilton qui s'est élancé onzième. Le Grand Prix étant déclaré humide par la direction de la course (et la piste restant jusqu'à la fin « grasse » selon Verstappen), les pilotes ne sont pas obligés d'observer d'arrêt au stand pour changer de pneumatiques et l'usage de l'aileron arrière mobile est interdit. Charles Leclerc prend la tête au trente-huitième tour quand les leaders se chaussent de pneus intermédiaires neufs. Seul Sebastian Vettel, en lutte pour les points, tente le pari des pneumatiques slicks medium mais son catastrophique tour de sortie sans aucune adhérence le force à retourner, tant bien que mal, au stand réparer son erreur.

Alors que Leclerc essaye de continuer jusqu'au bout avec des pneumatiques de plus en plus lisses, Bottas, ressorti des stands, fond sur lui et le dépasse facilement ; à onze tours de l'arrivée, Leclerc finit par changer ses gommes. Après avoir longtemps été retenu par Sergio Pérez qui s'est superbement défendu, Hamilton est remonté jusqu'à la troisième place au quarante-huitième tour et essaye également de rallier l'arrivée sans arrêt lorsque ses ingénieurs brisent son élan en lui demandant de changer de pneus ; il s'exécute à la fin de la cinquantième boucle, se retrouve cinquième, et signifie son mécontentement à la radio : « J'aurais dû rester en piste ! Je vous l'avais bien dit ! » Pérez dépasse Leclerc au même moment pour filer vers le podium. Le Monégasque contient Hamilton jusqu'à la ligne d'arrivée et marque les points de la quatrième place. Malgré sa pénalité, Gasly se classe sixième, devant Lando Norris, alors que Sainz, remonté au huitième rang est élu « pilote du jour » pour la première fois de sa carrière. Il devance Lance Stroll tandis que Esteban Ocon, le seul pilote à ne pas s'être arrêté, prend le dernier point en jeu. Pour la douzième fois de l'histoire, aucun pilote n'a abandonné.

Le chassé-croisé continue en tête du championnat : Verstappen (262,5 points) reprend la première place à Hamilton (256,5 points) à six courses du terme. Jamais depuis 2016, Hamilton ne s'était retrouvé en pareille position à ce stade de la saison. Grâce à son hat trick, Bottas conforte sa troisième place (177 points) devant Norris (145 points) qui devra repousser les assauts de Pérez (135 points). Les pilotes Ferrari sont séparés d'un demi-point, Sainz sixième (116,50) devant Leclerc (116) ; suivent Ricciardo (95 points), Gasly (74 points) et Alonso, dixième avec 58 points. Chez les constructeurs, Mercedes Grand Prix (433,5 points) porte son avance à 36 points sur Red Bull Racing (397,5 points) alors que McLaren, troisième (240 points) n'est pas à l'abri d'un retour de Ferrari (232,5 points) qui lui reprend dix points. Alpine (104 points) cinquième, est suivie par AlphaTauri (92 points), Aston Martin (61 points), Williams (23 points) et Alfa Romeo, neuvième avec 7 points. L'écurie Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin reste sans point.

Ajout de l'épreuve au calendrier de la saison 2021[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Turquie ne figure initialement pas au calendrier de la saison 2021 mais, à la mi-avril, le Grand Prix du Canada, prévu le 13 juin à Montréal, est annulé pour des raisons de santé publique, les autorités sanitaires de Montréal arguant que, même à huis clos, le risque de propager la Covid-19 est trop élevé[2],[3]. Le 28 avril 2021, le Grand Prix de Turquie est désigné pour le remplacer[4].

Cependant, le 14 mai, le Grand Prix de Turquie est à son tour annulé en raison de la Covid-19 et remplacé par le Grand Prix de Styrie[5]. Cette annulation est liée à la présence de la Turquie sur la liste rouge des pays touchés par la Covid-19 établie par la Grande-Bretagne où sont domiciliées la plupart des écuries : les autorisations de déplacement pour le personnel des écuries et d'autres organisations liées à la Formule 1 ne peuvent pas s'appliquer aux pays figurant sur cette liste.

Finalement, en juin, après l'annulation du Grand Prix de Singapour, l'épreuve turque revient au calendrier[6],[7].

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Istanbul[8]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 24 s 178
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 24 s 603 + 0 s 425
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 24 s 654 + 0 s 476
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 24 s 842 + 0 s 664
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 24 s 860 + 0 s 682
6 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 24 s 909 + 0 s 731

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[10]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 23 s 804
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 23 s 970 + 0 s 166
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 24 s 214 + 0 s 410
4 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 24 s 373 + 0 s 569
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 24 s 439 + 0 s 635
6 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 24 s 525 + 0 s 721
  • Lewis Hamilton et les neuf premiers de la séance améliorent le record de la piste réalisé en course en 2005 par Juan Pablo Montoya en 1 min 24 s 770 ; c'était déjà le cas pour les trois meilleurs temps de la première séance [11],[12].

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[13]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 30 s 447
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 30 s 611 + 0 s 164
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 30 s 684 + 0 s 237
4 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 31 s 262 + 0 s 815
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 31 s 542 + 1 s 096
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 31 s 545 + 1 s 098
  • Comme la pluie tombe sur la piste stambouliote, les pilotes attendent une dizaine de minutes avant de se lancer en piste, chaussés des pneumatiques « pleine pluie ». Lorsque le soleil fait son apparition, tous passent en pneus intermédiaires sur un tracé qui ne séchera pas complètement. La séance est interrompue au drapeau rouge quand George Russell sort de la piste et plante sa Williams dans le bac à graviers ; de nombreux autres pilotes, victimes d'aquaplanage, partent en toupie sur la piste[14]. En fin de séance, en pneus intermédiaires, Pierre Gasly réalise le meilleur temps au volant de son AlphaTauri[15].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[16]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 24 s 585 1 min 23 s 082 1 min 22 s 868
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 25 s 047 1 min 23 s 579 1 min 22 s 988
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 24 s 592 1 min 23 s 732 1 min 23 s 196
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 24 s 869 1 min 24 s 015 1 min 23 s 265
5 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 1 min 24 s 704 1 min 23 s 817 1 min 23 s 326
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 25 s 174 1 min 23 s 914 1 min 23 s 477
7 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 1 min 24 s 963 1 min 23 s 961 1 min 23 s 706
8 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 25 s 138 1 min 24 s 642 1 min 23 s 954
9 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 25 s 511 1 min 24 s 601 1 min 24 s 305
10 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 1 min 25 s 409 1 min 24 s 054 1 min 24 s 368
11 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 25 s 787 1 min 24 s 795
12 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 25 s 422 1 min 24 s 842
13 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 25 s 417 1 min 25 s 007
14 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 25 s 555 1 min 25 s 200
15 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 25 s 177 Pas de temps
16 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 25 s 881
17 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 26 s 086
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 26 s 430
19 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 27 s 525
20 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 1 min 28 s 449
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 30 s 505 (107 % de 1 min 24 s 585)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Carlos Sainz Jr., auteur du quinzième temps des qualifications, bénéficie du nouveau système hybride monté sur le quatrième bloc moteur de sa SF21, après son coéquipier Charles Leclerc en Russie ; pénalisé, il part depuis la dernière ligne, devant Ricciardo également pénalisé[17] ; après avoir fait un temps en Q1, il ne sort qu'en fin de Q2 pour donner une aspiration à son coéquipier sans inscrire de tour chronométré ;
  • Daniel Ricciardo, auteur du seizième temps des qualifications, bénéficie d'un nouveau groupe motopropulseur (moteur thermique, turbocompresseur, MGU-H et échappement) ; pénalisé, il part depuis la dernière place sur la grille de départ[18] ;
  • Au matin des premiers essais libres, Mercedes change le moteur thermique (ICE) de l'unité de puissance de la W12 de Lewis Hamilton ; il est ainsi pénalisé d'un recul de dix places sur la grille de départ pour ce changement d'un élément hors quota ; auteur du meilleur temps des qualifications, il s'élance de la onzième place[19] ;
  • Sur la grille de depart, Valtteri Bottas est par conséquent en pole position devant Max Verstappen, alors que Charles Leclerc et Pierre Gasly se partagent la deuxième ligne. Tous les autres pilotes jusqu'à Sebastian Vettel, éliminé en Q2 avec le onzième temps, remontent d'un rang[20].

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[21]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 58 1 h 31 min 04 s 103 (203,844 km/h) 1 25 + 1
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 58 + 14 s 584 2 18
3 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 58 + 33 s 471 6 15
4 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 58 + 37 s 814 3 12
5 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 58 + 41 s 812 11 10
6 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 58 + 44 s 292 (dont 5 s de pénalité purgées en course) 4 8
7 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 58 + 47 s 213 7 6
8 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 58 + 51 s 526 19 4
9 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 58 + 1 min 22 s 018 8 2
10 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 57 + 1 tour 12 1
11 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 57 + 1 tour 16
12 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 57 + 1 tour 17
13 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 57 + 1 tour 20
14 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 57 + 1 tour 9
15 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 57 + 1 tour 13
16 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 57 + 1 tour (dont 5 s de pénalité purgées en course) 5
17 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 57 + 1 tour 15
18 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 57 + 1 tour 10
19 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 56 + 2 tours 14
20 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 56 + 2 tours 18

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[25]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 262,5
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 256,5
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 177
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 145
5 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 135
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 116,5
7 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 116
8 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 95
9 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 74
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 58
11 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 46
12 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 35
13 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 26
14 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 18
15 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 16
16 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 7
17 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 6
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[26]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 433,5
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 397,5
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 240
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 232,5
5 Drapeau de la France Alpine-Renault 104
6 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Honda 92
7 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 61
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 23
9 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 7

Statistiques[modifier | modifier le code]

Présentation de la monoplace aux spécifications 2022 au Grand Prix de Turquie 2021.

Le Grand Prix de Turquie 2021 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Administration, « Turkish Grand Prix to rejoin 2021 Formula 1 calendar », sur formula1.com, (consulté le )
  2. Fabien Gaillard, « La F1 dévoile son calendrier provisoire pour 2021. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  3. Stéphane Bordeleau et Sébastien Bovet, « Le Grand Prix du Canada annulé. », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le )
  4. « Le Grand Prix de Turquie remplace celui du Canada au calendrier 2021. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  5. Fabien Gaillard, « Le GP de Styrie remplace la Turquie, le GP de France change de date. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  6. Jonathan Noble, « Le Grand Prix de Singapour 2021 est annulé. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  7. « Le Grand Prix de Turquie revient au calendrier. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  8. Cesare Ingrassia, « Pirelli opte pour un choix moins conservateur qu’en 2020 à Istanbul », sur f1only.fr, (consulté le )
  9. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX TURKISH GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  10. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX TURKISH GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  11. Simon Besnard, « Grand Prix de Turquie : Les chiffres clés », sur motorinside.comlconsulté le=8 octobre 2021
  12. « GP de Turquie: Hamilton remet ça ! », sur sports.fr, (consulté le )
  13. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX TURKISH GRAND PRIX 2021 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  14. (en) Formula One Management, « WATCH: Spins galore in final Turkish GP practice as drivers tackle wet Istanbul Park. », sur formula1.com, (consulté le )
  15. Emmanuel Touzot, « Turquie, EL3 : Gasly se porte en tête sur piste mouillée. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  16. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX TURKISH GRAND PRIX 2021 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  17. « Carlos Sainz (Ferrari) partira en fond de grille au GP de Turquie. », sur lequipe.fr, (consulté le )
  18. Gaël Angleviel, « Ricciardo partira en fond de grille en Turquie. », sur franceracing.fr, (consulté le )
  19. Olivier Ferret, « Officiel : Hamilton pénalisé de 10 places sur la grille en Turquie. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  20. « Turquie 2021 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX TURKISH GRAND PRIX 2021 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  22. « Turquie 2021 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Turquie 2021 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Turquie 2021 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Turquie 2021 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. « Turquie 2021 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  27. « Valtteri Bottas Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  28. Olivier Ferret, « Confusion sur le titulaire de la pole : Hamilton s’en fiche mais... Faut-il revoir l'attribution de la pole en cas de pénalité ? », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  29. « Valtteri Bottas Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  30. « Valtteri Bottas Hat trick », sur statsf1.com, (consulté le )
  31. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  32. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  33. (en) Formula One Management, « REVEALED: Check out Red Bull’s Honda tribute livery for the Turkish Grand Prix », sur formula1.com, (consulté le )
  34. Aurélien Attard, « Carlos Sainz élu "Pilote du Jour" du GP de Turquie 2021. », (consulté le )
  35. « Les chiffres du Grand Prix de Turquie », sur lequipe.fr, (consulté le )
  36. a b et c (en) Formula One Management, « Turkish GP Facts & Stats: Championship lead changes hands for 4th time in 6 races », sur formula1.com, (consulté le )
  37. Emmanuel Touzot, « Ocon était proche de la crevaison mais marque un point sans s’arrêter. », (consulté le )
  38. (en) « 2021 Russian Grand Prix - Race stewards biographies », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :