Grand Prix automobile de Rouen-les-Essarts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix de Rouen-les-Essarts
Données de course
Nombre de tours F2 : 38
Longueur du circuit 5,100, puis 6,540 km
Distance de course F2 : 210,634 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur 1983 Drapeau : France Michel Ferté,
Martini-Alfa Romeo,
39 min 6 s 4
Record du tour en course 1983 ,
,

Le Grand Prix automobile de Rouen-les-Essarts était une compétition automobile internationale de type Grand Prix, notamment de Formule 1, qui se courait sur le circuit de Rouen-les-Essarts situé sur les communes de Grand-Couronne et d'Orival au sud de Rouen, et qui fut inauguré en 1950.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son tracé était long de 5,1 kilomètres jusqu'en 1954, puis de 6,542 km jusqu'en 1971 et 5,543 km par la suite.

Le Grand Prix de France s'est disputé à cette occasion à cinq reprises, en 1952 (vainqueur Alberto Ascari sur Ferrari 500), 1957 (vainqueur Juan Manuel Fangio sur Maserati), 1962 (vainqueur Dan Gurney sur Porsche), 1964 (vainqueur encore Dan Gurney, cette fois sur Brabham-Climax) et 1968 (vainqueur Jacky Ickx sur Ferrari, décès alors de Jo Schlesser).

En Formule 2, les finales furent précédées de deux courses éliminatoires pour les pilotes au début des années 1970.

De 1991 à 1993, des Grand Prix dits « historiques » ont été organisés (de la XXXIXe à la XLIe édition de l'épreuve). Le circuit sera fermé en 1994, pour des raisons économiques et de sécurité ; en 1999 la démolition des tribunes et des stands est terminée.

Au total, les épreuves de type Grand Prix ont donné lieu à 42 éditions de courses, sous une telle dénomination (en incluant la première saison 1950 du circuit).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tracé de 1951 à 1954.
Tracé de 1955 à 1971.
Tracé après 1971.
Palmarès de la course
Année Date Pilote Voiture Écurie Catégorie Distance Tours Temps
1950 30 juillet Drapeau : France Louis Rosier[1] Talbot-Lago T26GS Privée Sport 306 km 60 h 40 min 8 s 1 (114,653 km/h)
1951 8 juillet Drapeau : Italie Giannino Marzotto[2] Ferrari 166 F2/50 Scuderia Marzotto Formule 2 306 km 60 h 31 min 28 s 6
1952 6 juillet Grand Prix de France (et championnat de France F2; vainqueur F2 Drapeau : Royaume-Uni Peter Collins)
1953 28 juin Drapeau : Italie Giuseppe Farina[3] Ferrari 625 Scuderia Ferrari Formule 1 et Formule 2 306 km 60 h 15 min 5 s 8
1953 28 juin Drapeau : États-Unis Bob Said[4],[5],[6] O.S.C.A. MT4 1300 Privée Sport 76,52 km 15 42 min 29 s 2 (108,03 km/h)
1954 11 juillet Drapeau : France Maurice Trintignant[7] Ferrari 625 Scuderia Ferrari Formule 1 484,5 km 95  ?
1955  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?
1956 8 juillet Drapeau : Italie Eugenio Castellotti[8] Ferrari 860 Monza Scuderia Ferrari Sport (3,0 l)[9],[10] 327,1 km 50 h 10 min 31 s (150,369 km/h)
1957 7 juillet Grand Prix de France
1958 8 juin Drapeau : France Jean Behra Porsche 550 RS Porsche Sport (1,5 l) 431,838 km 66 h 59 min 9 s 6 (144,062 km/h)
1959 12 juillet Drapeau : Royaume-Uni Stirling Moss[11] Cooper T45-Borgward R.R.C. Walker Racing Team Formule 2 228,41 km 35 h 28 min 5 s 8
1960 12 juin Drapeau : Royaume-Uni Jack Fairman[12] Aston Martin DBR1 A. G. Whitehead Sport 568,71 km 43 x 2 h 0 min 0 s
1961  ? IXe édition (catégorie ?)
1962 8 juillet Grand Prix de France
1963 23 juin Drapeau : AustraliePaul Hawkins Brabham Brabham Racing Developments ? ? ? ?
1964 28 juin Grand Prix de France
1965 11 juillet Drapeau : Royaume-Uni Jim Clark[13] Lotus 35-Cosworth Ron Harris - Team Lotus Formule 2[14] 301,3 km 46 h 48 min 29 s 1
1966 10 juillet Drapeau : Nouvelle-Zélande Denny Hulme[15] Brabham BT18-Honda Brabham Racing Developments Formule 2[16] 301,07 km 46 h 46 min 33 s 5
1967 9 juillet Drapeau : Autriche Jochen Rindt[17] Brabham BT23-Cosworth Roy Winkelmann Racing Formule 2[16] 257,88 km 40 h 23 min 33 s 1
1968 7 juillet Grand Prix de France
1969 22 juin Annulé (en Championnat de France F2)
1970[18] 31 mai Drapeau : Suisse Jo Siffert BMW 270 Bayerische Motoren Werke Formule 2[19] 163,55 km 25 51 min 24 s 3
1971 27 juin Drapeau : Suède Ronnie Peterson[20] March 712M-Cosworth Smog March Engineering Formule 2 163,525 km 25 55 min 36 s 3
1972 25 juin Drapeau : Brésil Emerson Fittipaldi[21] Lotus 69-Ford BDA/Cosworth Team Texas Lotus Formule 2 166,2 km 30 54 min 20 s
1973 24 juin Drapeau : France Jean-Pierre Jarier[22] March 732-BMW STP March Engineering Formule 2 277,15 km 30 56 min 20 s 7
1974 30 juillet Drapeau : République fédérale d'Allemagne Hans-Joachim Stuck[23] March 742-BMW March Engineering Formule 2 205,09 km 37 h 19 min 4 s
1975 29 juin Drapeau : France Michel Leclère[24] March 752 - BMW Elf Team March Formule 2 221,72 km 40 h 13 min 30 s 48
1976 27 juin Drapeau : Italie Maurizio Flammini[25] March 762-BMW March BMW Motorsport Formule 2 210,634 km 38 h 9 min 59 s 27
1977 26 juin Drapeau : États-Unis Eddie Cheever[26] Ralt RT1-BMW Project 4 Racing Formule 2 210,634 km 38 h 8 min 36 s 19
1978 18 juin Drapeau : Italie Bruno Giacomelli[27] March 782 - BMW March Racing Ltd. Formule 2 210,634 km 38 h 8 min 43 s 2
1979 24 juin Annulé (en Championnat d'Europe F2)
1980 22 juin Drapeau : France Alain Ferté Martini MK27-Renault-Gordini BP Racing / Écurie Oreca Formule 3 83,03 km 15 30 min 14 s 4
1981 4 octobre Drapeau : France Patrick Teillet Martini MK34-Toyota/Novamotor Privée Formule 3 84 km 15 29 min 46 s 1
1982 13 juin Drapeau : France Pierre Petit Ralt RT3-Volkswagen Crédit Agricole Avia David Price Racing Formule 3 110,89 km 20 39 min 35 s 22
1983 12 juin Drapeau : France Michel Ferté[28] Martini MK39-Alfa Romeo Écurie Oreca Formule 3 110 km 20 39 min 6 s 4

(Nota Bene : des Grand Prix avec d'autres catégories continueront à être organisés jusqu'en 1990, pour la XXXVIIIe organisation officielle, avant trois courses de type vintage encore annuellement)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deuxième Charles Pozzi sur Delahaye 135S, troisième Guy Mairesse, sur Talbot MD.
  2. Deuxième Robert Manzon pour l'Équipe Gordini, troisième Peter Whitehead sur Ferrari 125/166.
  3. Deuxième son équipier Mike Hawthorn, troisième Philippe Étancelin, sur Talbot-Lago T26C.
  4. Vainqueur de l'International de Crystal Palace en 1953, troisième du trophée du gouverneur à Nassau en 1957 et surtout deuxième des 1 000 kilomètres de Daytona en 1959 sur Porsche 718 RSK avec Art Bunker
  5. (en) « Bob Said », sur RacingSportsCars.com
  6. Deuxième Auguste Veuillet sur Porsche.
  7. Deuxième Prince Bira et troisième Roy Salvadori, tous deux sur Maserati 250F.
  8. Deuxième Stirling Moss sur Aston Martin DB3S, troisième Jean Behra sur Maserati 300S.
  9. Le même jour est également disputé un Grand Prix Sport pour 1,0 l sur près de 175 kilomètres, remporté par Colin Chapman avec sa Lotus Eleven-Climax
  10. (en) « Grand Prix de Rouen 1956 1,5 l », sur RacingSportsCars.com
  11. Deuxième Harry Schell, troisième Masten Gregory.
  12. Vainqueur des 2 courses additionnées, deuxième Jo Schlesser sur Ferrari 250 GT.
  13. Deuxième Graham Hill, troisième Jack Brabham.
  14. Trophées de France, le championnat de France F2 durant quatre saisons à partir de 1964.
  15. Deuxième Alan Ress, troisième Pedro Rodriguez.
  16. a et b Trophées de France.
  17. Deuxième Bruce McLaren, troisième Jo Schlesser.
  18. Deuxième Clay Regazzoni, troisième Emerson Fittipaldi.
  19. En Championnat d'Europe de Formule 2 durant neuf saisons, sans discontinuer jusqu'en 1978.
  20. Deuxième Dieter Quester, troisième Graham Hill.
  21. Deuxième Mike Hailwood, troisième Carlos Reutemann.
  22. Deuxième Jochen Mass.
  23. Deuxième David Purley, troisième Michel Leclère.
  24. Deuxième Patrick Tambay, troisième Claude Bourgoignie.
  25. Deuxième Jean-Pierre Jabouille sur Elf 2J.
  26. Deuxième Riccardo Patrese, troisième Didier Pironi.
  27. Deuxième Eddie Cheever, troisième Marc Surer.
  28. Deuxième Marc Sourd.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]