Grand Prix automobile de Hongrie 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grand Prix de Hongrie 2022
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4,381 km
Distance de course 306,630 km
Conditions de course
Nom officiel Formula 1 Aramco Magyar Nagydíj 2022
Date 29 au
Heure de départ 15 h
Organisateur Fédération internationale de l'automobile
Directeur de course Eduardo Freitas[1]
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull,
h 39 min 35 s 912
(vitesse moyenne : 184,720 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni George Russell,
Mercedes,
min 17 s 377
(vitesse moyenne : 203,828 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 21 s 386
(vitesse moyenne : 193,788 km/h)

Le Grand Prix automobile de Hongrie 2022 (Formula 1 Aramco Magyar Nagydíj 2022) disputé le 31 juillet 2022 sur le Hungaroring, est la 1070e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-septième édition du Grand Prix de Hongrie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la treizième manche du championnat 2022. Le Grand Prix de Hongrie est la dernière course avant la trêve estivale d'un mois. Lewis Hamilton y partage, avec Michael Schumacher au Grand Prix de France), le record de huit victoire sur la piste magyare.

Alors qu'en fin de Q3 le combat pour la pole position semble opposer les deux pilotes Ferrari, Max Verstappen étant hors du coup en raison d'une perte de puissance de son moteur, et que Carlos Sainz Jr. prend le meilleur sur Charles Leclerc, George Russell le coiffe au poteau. Le Britannique obtient son premier départ en tête à son 73e Grand Prix et offre à Mercedes sa première pole position de la saison. Surpris d'avoir réussi cet exploit, il devient le cent-cinquième poleman de la Formule 1. Russell devance Sainz de 44 millièmes de seconde et Lando Norris, auteur du quatrième temps, accompagne Leclerc en deuxième ligne. Sur piste sèche, alors que les troisièmes essais libres se sont déroulés sous l'averse, les Alpine se hissent en troisième ligne, Esteban Ocon devant Fernando Alonso. Lewis Hamilton, septième mais qui aurait fait beaucoup mieux si son DRS n'avait pas refusé de s'ouvrir, partage la quatrième ligne avec son ancien coéquipier Valtteri Bottas. Victime d'un problème moteur, Verstappen, dixième et dernier de la Q3, s'élance en cinquième ligne derrière Daniel Ricciardo.

Malgré un 360° effectué en piste, Max Verstappen, en profitant des errements stratégiques de Ferrari et des excellents choix de son équipe qui privilégie un départ en pneus tendres et deux arrêt pour chausser des gommes medium, remporte sa huitième victoire de la saison et la vingt-huitième de sa carrière en remontant neuf places. Il se ménage une telle avance au championnat avant les neuf dernières manches, qu'il fait déjà un pas vers un deuxième titre mondial. Lewis Hamilton, le plus rapide en piste en fin d'épreuve, termine deuxième et monte sur son cinquième podium consécutif. Comme en France une semaine plus tôt, son coéquipier George Russell l'accompagne sur le podium.

Parti de la pole position, Russell conserve la tête au premier virage, devant Sainz et Leclerc, alors qu'Hamilton dépasse d'emblée les Alpine puis Norris pour s'installer en quatrième position. Verstappen et Pérez remontent également vers l'avant de la course. Russell procède à son premier arrêt au seizième tour, suivi par Sainz. Leclerc chausse un train de pneus medium au vingt-et-unième tour, ressort devant son coéquipier, se cale dans les échappements de la W13 de Russell et prend la tête de la course au trente-et-unième tour grâce à un freinage tardif pour dépasser la Mercedes par l'extérieur du premier virage.

La course bascule quand Verstappen procède à son deuxième arrêt au trente-huitième tour ; Ferrari, qui veut couvrir sa stratégie, arrête Leclerc au tour suivant et le chausse de pneus durs qui s'avèrent totalement inadaptés et provoquent, selon les termes du pilote, « un carnage » pour la tenue de route en particulier et pour sa course en général. En effet, au quarante-et-unième tour, Verstappen le double sans aucune difficulté. Une boucle plus tard, le Néerlandais, parti en toupie sur la piste, repart aussitôt à l'attaque de la Ferrari qu'il double, à nouveau, au quarante-sixième tour. Pendant ce temps, Sainz puis Hamilton ont pris la tête de la course avant de chausser, tous deux, des pneus tendres ; ils laissent dès lors Verstappen filer vers la victoire. Leclerc doit rentrer au stand pour la troisième fois au cinquante-quatrième tour pour s'équiper de gommes tendres plus efficaces et se retrouve sixième jusqu'à la ligne d'arrivée. Russell et Hamilton dépassent Sainz, puis le septuple champion du monde réalise le meilleur tour dans son cinquante-septième passage et prend la deuxième place, à cinq tours de l'arrivée, en dépassant son coéquipier. Sainz tente, sans succès, de revenir sur Russell, tout comme Pérez essaye de se rapprocher de Sainz et Leclerc du Mexicain. Ils finissent cet ordre, les pilotes Ferrari à nouveau hors du podium et Sergio Pérez intercalé au cinquième rang. Septième, mais très loin des pilotes des trois écuries qui le précèdent, Lando Norris est le dernier dans le tour du vainqueur. Les Alpine sont une nouvelle fois dans les points, Ocon huitième et Alonso neuvième ; Sebastian Vettel, qui vient d'annoncer sa retraite à l'issue de la saison, prend le dernier point restant devant son coéquipier Lance Stroll.

Verstappen (258 points) possède désormais 80 unités d'avance (plus de trois Grands prix d'avance) sur Leclerc (178 points) à la trève estivale. Troisième, Pérez (173 points) se rapproche de Leclerc ; suivent Russell (158 points), Sainz (156 points) et Hamilton (146 points). Bien plus loin, Norris (76 points) est septième devant Ocon (58 points), Bottas (46 points) et Alonso (41 points). Chez les constructeurs, Red Bull Racing (431 points) possède presque 100 points d'avance sur Ferrari (334 points) qui est désormais talonné par Mercedes (304 points). Alpine (99 points) est quatrième devant McLaren (95 points). Suivent Alfa Romeo (51 points), Haas (34 points), AlphaTauri (27 points), Aston Martin (20 points) et Williams (3 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Budapest[2]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 14 h à 15 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 18 s 750
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 18 s 880 + 0 s 130
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 19 s 039 + 0 s 289
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 19 s 299 + 0 s 549
5 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 19 s 606 + 0 s 856
6 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 1 min 19 s 622 + 0 s 872

Deuxième séance, le vendredi de 17 h à 18 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 18 s 445
2 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 18 s 662 + 0 s 217
3 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 18 s 676 + 0 s 231
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 18 s 728 + 0 s 283
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 18 s 872 + 0 s 427
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 19 s 049 + 0 s 604

Troisième séance, le samedi de 14 h à 15 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 41 s 480
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 42 s 141 + 0 s 661
3 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 1 min 42 s 381 + 0 s 901
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 43 s 205 + 1 s 725
5 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 43 s 434 + 1 s 954
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 43 s 570 + 2 s 090
  • Ces essais se déroulent sur une piste détrempée. La pluie redouble au milieu de la séance et les pilotes roulent en gommes maxi-pluie, puis le temps s'éclaircit ; les pilotes de la Williams FW44, en pneus intermédiaires, se mettent alors en évidence dans les dernières secondes sur une trajectoire s'asséchant avec le meilleur temps pour Nicholas Latifi et le troisième pour Alexander Albon[7].

Séance de qualification[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[8]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 18 s 407 1 min 18 s 154 1 min 17 s 377
2 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 18 s 434 1 min 17 s 946 1 min 17 s 421
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 18 s 806 1 min 17 s 768 1 min 17 s 567
4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 18 s 653 1 min 18 s 121 1 min 17 s 769
5 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 18 s 866 1 min 18 s 216 1 min 18 s 018
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 18 s 716 1 min 17 s 904 1 min 18 s 078
7 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 18 s 374 1 min 18 s 035 1 min 18 s 142
8 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Alfa Romeo-Ferrari 1 min 18 s 935 1 min 18 s 445 1 min 18 s 157
9 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 18 s 775 1 min 18 s 198 1 min 18 s 379
10 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 18 s 509 1 min 17 s 703 1 min 18 s 823
11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 1 min 19 s 118 1 min 18 s 516
12 Drapeau de la République populaire de Chine Guanyu Zhou Alfa Romeo-Ferrari 1 min 18 s 973 1 min 18 s 573
13 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 18 s 993 1 min 18 s 825
14 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 19 s 205 1 min 19 s 137
15 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 19 s 164 1 min 19 s 202
16 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Red Bull 1 min 19 s 240
17 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 1 min 19 s 256
18 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 19 s 273
19 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 1 min 19 s 527
20 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 19 s 570
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 23 s 860 (107 % de 1 min 18 s 374)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Pierre Gasly, auteur du dix-neuvième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul en fond de grille après le changement, hors-quota, de son moteur thermique, du turbocompresseur, du MGU-K, du MGU-H, de la centrale électronique et de l'échappement de son AlphaTauri AT03[9]. Il s'élance finalement depuis la voie des stands car sa voiture a été modifiée sous le régime du parc fermé[10].

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[11]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 70 1 h 39 min 35 s 912 (184,720 km/h) 10 25
2 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 70 + 7 s 834 7 18 + 1
3 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 70 + 12 s 337 1 15
4 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 70 + 14 s 579 2 12
5 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 70 + 15 s 688 11 10
6 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 70 + 16 s 047 3 8
7 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 70 + 1 min 18 s 300 4 6
8 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 69 + 1 tour 6 4
9 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 69 + 1 tour 5 2
10 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 69 + 1 tour 18 1
11 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 69 + 1 tour 14
12 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 69 + 1 tour Pitlane
13 24 Drapeau de la République populaire de Chine Guanyu Zhou Alfa Romeo-Ferrari 69 + 1 tour 12
14 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 69 + 1 tour 15
15 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 69 + 1 tour (dont 5 s de pénalité) 9
16 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 69 + 1 tour 13
17 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 69 + 1 tour 17
18 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 69 + 1 tour 19
19 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Red Bull 68 + 2 tours 16
Abd. 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Alfa Romeo-Ferrari 65 Alimentation 8

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[15]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 258
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 178
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 173
4 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 158
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 156
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 146
7 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 76
8 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 58
9 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Alfa Romeo-Ferrari 46
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 41
11 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 22
12 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 19
13 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 16
14 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 16
15 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 12
16 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Red Bull 11
17 Drapeau de la République populaire de Chine Guanyu Zhou Alfa Romeo-Ferrari 5
18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 4
19 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 3
Constructeurs[16]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull 431
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 334
3 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 304
4 Drapeau de la France Alpine-Renault 99
5 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 95
6 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 51
7 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 34
8 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Red Bull 27
9 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 20
10 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 3

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Hongrie 2022 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Lewis Hamilton passe la barre des 4 300 points inscrits en Formule 1 (4 311,5 points)[22] ;
  • Max Verstappen passe la barre des 1 800 points inscrits en Formule 1 (1 815,5 points)[23] ;
  • Max Verstappen est élu « Pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[24] ;
  • Lewis Hamilton, sur le podium pour la cinquième fois consécutive, porte son record à 188 podiums[25] ;
  • Derek Warwick (146 départs en Grands Prix entre 1981 et 1993, quatre podiums, 71 points inscrits) est nommé conseiller par la FIA pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) FIA Communications Department, « 2022 Hungarian Grand Prix - Race Director's Event Notes.pdf », sur fia.com, (consulté le )
  2. (en) « Pirelli confirm tyre choices for upcoming races with surprise in Austria », sur racingnews365.com, (consulté le )
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO MAGYAR NAGYDÍJ 2022 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  4. Romain Beaussier, « Kubica de retour au volant de l'Alfa Romeo. », sur motorsinside.com, (consulté le )
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO MAGYAR NAGYDÍJ 2022 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  6. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO MAGYAR NAGYDÍJ 2022 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  7. (en) Formula One Management, « FP3: Sensational Latifi leads Williams 1-3 in wet final practice in Budapest as Leclerc takes P2 », sur formula1.com, (consulté le )
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO MAGYAR NAGYDÍJ 2022 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  9. Olivier Ferret, « Officiel : Verstappen, Perez et Gasly changent de moteur avant le départ. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  10. « HONGRIE 2022 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le )
  11. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 ARAMCO MAGYAR NAGYDÍJ 2022 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  12. « Hongrie 2022 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  13. « Hongrie 2022 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  14. « Hongrie 2022 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  15. « Hongrie 2022 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  16. « Hongrie 2022 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  17. « George Russell - pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  18. « Pilotes - pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  19. « Max Verstappen - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Moteurs - Red Bull - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Lewis Hamilton points », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Max Verstappen points », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. (en) Formula One Management, « DRIVER OF THE DAY: Verstappen's Budapest barnstormer gets your vote », sur formula1.com, (consulté le )
  25. « Pilotes - Podiums - Par nombre », sur statsf1.com (consulté le )
  26. FIA Communications Department, « 2022 HUNGARIAN GRAND PRIX - Qualifying deleted lap time », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :