Grand Prix automobile de France 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grand Prix de France 2022
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,861 km
Distance de course 310,633 km
Conditions de course
Nom officiel Formula 1 Lenovo Grand Prix de France 2022
Date 22 au
Heure de départ 15 h
Organisateur GIP Grand Prix de France - Le Castellet
Directeur de course Eduardo Freitas[1]
Affluence 200 000 spectateurs sur les trois jours[2]
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull,
h 30 min 2 s 112
(vitesse moyenne : 206,379 km/h)
Pole position Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 30 s 872
(vitesse moyenne : 231,438 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr.,
Ferrari,
min 35 s 781
(vitesse moyenne : 219,575 km/h)

Le Grand Prix automobile de France 2022 (Formula 1 Lenovo Grand Prix de France 2022) disputé le 24 juillet 2022 sur le circuit Paul-Ricard, est la 1069e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la soixante-deuxième édition du Grand Prix de France comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la douzième manche du championnat 2022.

Le Grand Prix de France a fait son retour au Castellet après dix ans d'absence, en 2018. Le circuit varois avait déjà accueilli l'épreuve quatorze fois entre 1971 et 1983 et de 1985 à 1990, avant de laisser la place à Magny-Cours, pour dix-huit éditions, de 1991 à 2008. Cette année, le Grand Prix de France passe du 17 au pour éviter un enchaînement de trois courses en trois semaines avec les Grands Prix d'Autriche et de Grande-Bretagne[3].

Charles Leclerc obtient sa septième pole position de la saison et la seizième de sa carrière grâce à l'aide de Carlos Sainz Jr. qui, relégué en fond de grille pour changement complet du groupe propulseur de sa F1-75 et n'ayant rien à jouer, fait le nécessaire pour accéder en Q3 puis se positionne sur la piste pour donner l'aspiration à son coéquipier, dans la ligne droite de Mistral jusqu'à l'entrée de la courbe de Signes. Cela offre à Leclerc un gain aérodynamique qui lui permet de battre Max Verstappen de trois dixièmes de seconde. Sergio Pérez place l'autre Red Bull RB18 en deuxième ligne devant Lewis Hamilton. Auteur du cinquième temps, Lando Norris s'intercale entre les deux Mercedes W13 et part devant George Russell sur la troisième ligne. Fernando Alonso et Yuki Tsunoda font mieux que leur coéquipiers français en se partageant la quatrième ligne alors que Daniel Ricciardo et Esteban Ocon, qui n'ont pas atteint la Q3, accèdent à la cinquième ligne compte tenu des pénalités infligées à Sainz et à Kevin Magnussen.

Max Verstappen, en remportant son septième succès de l'année, creuse un écart de 63 points sur Charles Leclerc ; cette vingt-septième victoire en Formule 1 le voit devenir l'égal de Jackie Stewart. Le champion en titre bénéficie de l'abandon de son rival monégasque qui écrase sa Ferrari dans le mur de pneus du virage du Beausset après dix-huit tours alors qu'il roule en tête. Pour la première fois de la saison, les deux Mercedes sont sur le podium ; Lewis Hamilton, qui l'atteint pour la quatrième fois consécutive, passe la ligne d'arrivée devant George Russell après que ce dernier est parvenu à prendre le meilleur sur Sergio Pérez en fin de course.

Leclerc sort du premier virage en tête devant Verstappen alors qu'Hamilton, qui a pris un excellent départ, s'installe en troisième position devant Pérez. Russell subtilise la cinquième place à Alonso après trois boucles. Verstappen reste dans la zone d'activation du DRS de Leclerc durant les premiers tours puis ses pneus surchauffent et l'écart se creuse légèrement. Il décide dès lors de changer de pneus, au seizième tour, et ressort cinquième. Leclerc, en tête dans sa dix-huitième boucle, perd l'arrière de sa F1-75 à la réaccélération dans le « double droite » du Beausset, part en tête-à-queue puis tape le mur. Le Monégasque hurle de rage, d'autant qu'il ne parvient pas à enclencher la marche arrière pour se dégager. L'accident provoque la sortie de la voiture de sécurité et tous les pilotes, hormis Verstappen qui vient de s'arrêter, se chaussent de neuf. Le Néerlandais voit s'ouvrir devant lui un boulevard vers la victoire car Hamilton, deuxième, n'a aucun moyen de l'inquiéter.

Parti du fond de la grille, Sainz remonte jusqu'à la troisième place en dépassant Pérez dans le quarantième tour ; rappelé au stand pour un deuxième arrêt, il ressort huitième et doit dépasser Ricciardo, Norris et Alonso puis réaliser le meilleur tour en course pour terminer cinquième. Au cinquantième passage, Guanyu Zhou abandonne en bord de la piste, ce qui provoque une procédure de voiture de sécurité virtuelle. À la relance, George Russell surprend Sergio Pérez dans le virage no 8 et lui ravit la troisième place. Derrière Sainz, Alonso profite de sa bonne position sur la grille de départ et d'un course solide pour finir sixième, devant Norris. Les deux Alpine sont dans les points, Esteban Ocon se classant huitième. Daniel Ricciardo prend les deux points de la neuvième place et Lance Stroll résiste aux assauts de son coéquipier Sebastian Vettel pour le dernier point en jeu.

Au championnat du monde, Verstappen (233 points) a désormais 63 unités d'avance sur Leclerc (170 points) soit plus de deux victoires d'écart. Pérez (163 points) ne compte que sept points de retard sur le Monégasque. Les positions restent stables derrière, avec Sainz (144 points), Russell (143 points), Hamilton (127 points) et, plus loin, Norris septième (70 points) suivi par Ocon (56 points), Bottas (46 points) et Alonso, dixième avec 37 points. Red Bull Racing (396 points) caracole en tête du championnat des constructeurs, devant Ferrari (314 points) et Mercedes (270 points). Alpine (93 points) subtilise la quatrième place à McLaren (89 points) ; suivent Alfa Romeo (51 points), Haas (34 points), AlphaTauri (27 points), Aston Martin (19 points) et Williams (3 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles au Castellet[4]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Medium (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 14 h à 15 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 33 s 390
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 34 s 021 + 0 s 091
3 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 34 s 268 + 0 s 338
4 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 34 s 881 + 0 s 951
5 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 1 min 34 s 979 + 1 s 049
6 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 35 s 232 + 1 s 302

Deuxième séance, le vendredi de 17 h à 18 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 32 s 527
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 32 s 628 + 0 s 101
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 33 s 077 + 0 s 550
4 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 33 s 291 + 0 s 764
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 517 + 0 s 990
6 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 33 s 607 + 1 s 080

Troisième séance, le samedi de 13 h à 14 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[7]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 32 s 272
2 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 32 s 626 + 0 s 354
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 32 s 909 + 0 s 637
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 255 + 0 s 983
5 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 1 min 33 s 293 + 1 s 021
6 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 33 s 376 + 1 s 104

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[8]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 31 s 727 1 min 31 s 216 1 min 30 s 872
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 1 min 31 s 891 1 min 31 s 990 1 min 31 s 176
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 1 min 32 s 354 1 min 32 s 120 1 min 31 s 335
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 041 1 min 32 s 274 1 min 31 s 765
5 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 1 min 32 s 672 1 min 32 s 777 1 min 32 s 032
6 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 1 min 33 s 109 1 min 32 s 633 1 min 32 s 131
7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 1 min 32 s 819 1 min 32 s 631 1 min 32 s 552
8 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Red Bull 1 min 33 s 394 1 min 32 s 836 1 min 32 s 780
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 min 32 s 297 1 min 31 s 081 Pas de temps
10 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 32 s 756 1 min 32 s 649 Pas de temps
11 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 1 min 33 s 404 1 min 32 s 922
12 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 1 min 33 s 346 1 min 33 s 048
13 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Alfa Romeo-Ferrari 1 min 33 s 034 1 min 33 s 052
14 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 1 min 33 s 285 1 min 33 s 276
15 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 1 min 33 s 423 1 min 33 s 307
16 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 1 min 33 s 439
17 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 1 min 33 s 439
18 Drapeau de la République populaire de Chine Guanyu Zhou Alfa Romeo-Ferrari 1 min 33 s 674
19 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 1 min 33 s 701
20 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 1 min 33 s 794
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 38 s 147 (107 % de 1 min 31 s 727)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Carlos Sainz Jr., auteur du neuvième temps, est pénalisé d'un renvoi en fond de grille en raison d'un changement de groupe motopropulseur (nouveau moteur à combustion interne, unité de contrôle électronique, MGU-K et MGU-H, dépassant le quota autorisé pour ces pièces) ; il s'élance dix-neuvième [9] ;
  • Kevin Magnussen, auteur du dixième temps, est pénalisé d'un renvoi en fond de grille en raison d'un changement de groupe motopropulseur (nouveau moteur à combustion interne, turbocompresseur, MGU-K et MGU-H, dépassant le quota autorisé pour ces pièces) ; il s'élance vingtième[9].

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[10]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 53 1 h 30 min 02 s 112 (206,379 km/h) 2 25
2 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 53 + 10 s 587 4 18
3 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 53 + 16 s 495 6 15
4 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 53 + 17 s 310 3 12
5 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 53 + 28 s 872 (+ 5 secondes de pénalité purgées en course) 19 10 + 1
6 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 53 + 42 s 879 7 8
7 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 53 + 52 s 026 5 6
8 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 53 + 56 s 959 (+ 5 secondes de pénalité purgées en course) 10 4
9 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 53 + 1 min 00 s 372 9 2
10 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 53 + 1 min 02 s 549 15 1
11 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 53 + 1 min 04 s 494 12
12 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 53 + 1 min 05 s 448 14
13 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 53 + 1 min 08 s 565 13
14 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Alfa Romeo-Ferrari 53 + 1 min 16 s 666 11
15 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 53 + 1 min 20 s 394 17
16 24 Drapeau de la République populaire de Chine Guanyu Zhou Alfa Romeo-Ferrari 47 Moteur 16
Abd. 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 40 Accrochage 18
Abd. 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 37 Accrochage 20
Abd. 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 17 Accident 1
Abd. 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Red Bull 17 Dégâts 8
  • Carlos Sainz Jr. est pénalisé de cinq secondes qu'il purge lors de son arrêt au stand du 42e tour, pour être reparti de manière dangereuse, juste devant le museau de la Williams d'Alexander Albon après avoir ignoré le feu rouge lors de son arrêt précédent au 18e tour[11] ;
  • Esteban Ocon est pénalisé de cinq secondes, qu'il purge lors de son arrêt au stand du 18e tour, jugé responsable du tête-à-queue de Yuki Tsunoda qu'il a provoqué en l'accrochant dans le premier tour[12] ;
  • Zhou Guanyu écope de cinq secondes de pénalité pour avoir percuté Mick Schumacher ; celle-ci est sans conséquence sur son classement final après son abandon au quarante-septième tour[13].

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[17],[18]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull 233
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 170
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull 163
4 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 144
5 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Mercedes 143
6 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 127
7 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Mercedes 70
8 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 56
9 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Alfa Romeo-Ferrari 46
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 37
11 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 22
12 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 19
13 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Red Bull 16
14 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 15
15 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 12
16 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Red Bull 11
17 Drapeau de la République populaire de Chine Guanyu Zhou Alfa Romeo-Ferrari 5
18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 4
19 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Williams-Mercedes 3
Constructeurs[19]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Autriche Red Bull 396
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 314
3 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 270
4 Drapeau de la France Alpine-Renault 93
5 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 89
6 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 51
7 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 34
8 Drapeau de l'Italie AlphaTauri-Red Bull 27
9 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin-Mercedes 19
10 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 3

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de France 2022 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) FIA Communications Department, « 2022 French Grand Prix - Race Director's Event Notes.pdf », sur fia.com, (consulté le )
  2. « Courses 2022 Grand Prix de France », sur zonef1.com, (consulté le )
  3. Pierre van Vliet, « Imola remplacera la Chine en 2022 », (consulté le )
  4. (en) « Pirelli confirm tyre choices for upcoming races with surprise in Austria », sur racingnews365.com, (consulté en )
  5. a b et c (en) Formula One Management, « FORMULA 1 LENOVO GRAND PRIX DE FRANCE 2022 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le )
  6. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 LENOVO GRAND PRIX DE FRANCE 2022 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le )
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 LENOVO GRAND PRIX DE FRANCE 2022 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le )
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 LENOVO GRAND PRIX DE FRANCE 2022 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le )
  9. a et b Basile Davoine, « Sainz et Magnussen envoyés en fond de grille au GP de France. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  10. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 LENOVO GRAND PRIX DE FRANCE 2022 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le )
  11. « Les deux pilotes Ferrari sont en faute : Sainz a grillé un feu rouge lors d'un arrêt. », sur gpblog.com, (consulté le )
  12. « F1. GP de France : le Français Ocon provoque un tête-à-queue et se retrouve pénalisé », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  13. Benjamin Vinel, « Course - Verstappen vainqueur, Leclerc et Ferrari en perdition. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  14. « France 2022 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le )
  15. « France 2022 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le )
  16. « France 2022 - Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le )
  17. « France 2022 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le )
  18. (en) « FORMULA 1 LENOVO GRAND PRIX DE FRANCE 2022 - RACE RESULT », sur formula1.com, 124 juillet 2022 (consulté le )
  19. « France 2022 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le )
  20. « Charles Leclerc pole positions », sur statsf1.com, (consulté le )
  21. « Max Verstappen - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  22. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  23. « Moteurs - Red Bull - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le )
  24. « Lewis Hamilton - Grand Prix », sur statsf1.com, (consulté le )
  25. « Pilotes - Victoires - Par nombre », sur statsf1.com, (consulté le )
  26. Gonzalo Forbes, « 130 Grands Prix chez Red Bull, les chiffres de Verstappen avec l'écurie autrichienne. », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  27. « Pilotes - Podiums par nombre », sur statsf1.com, (consulté le )
  28. Benjamin Vinel, « Stats France 2022 - Verstappen égale Stewart », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  29. Benjamin Vinel, « Carlos Sainz élu "Pilote du Jour" du GP de France. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  30. (en) « 2022 French Grand Prix - Entry List », sur fia.com, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :