Grand Palais du Kremlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'extérieur du Grand Palais du Kremlin
Grand Palais du Kremlin

Le Grand Palais du Kremlin (Большой Кремлëвский дворец) fut construit entre 1837 et 1851 à l'intérieur du Kremlin de Moscou. Il fut dessiné par une équipe d'architectes, sous l'autorité de Konstantin Thon, pour affirmer la puissance de l'autocratie russe. C'est aussi Konstantin Thon qui fut l'architecte du Palais des Armures et la Cathédrale du Christ Sauveur.


Le Grand Palais du Kremlin était la résidence du tsar lorsqu'il se trouvait à Moscou. Sa construction nécessita la destruction du précédent palais baroque qui se trouvait sur les lieux, ainsi que de l'église de Saint-Jean-le-Baptiste.

Le Grand Palais se caractérise par la juxtaposition d'une symétrie régulière de type classique et d'une imitation de décoration de l'ancienne Russie. La délicatesse de ces décorations côtoye la lourde monumentalité des volumes. Ces juxtapositions sont les caractéristiques de l'éclectisme en Russie. Le palais n'a pas non plus de centre identifiable et il est formé de cellules uniformes dont les façades ne respectent pas les aménagements intérieurs. Ces aménagements consistent en grandes salles d'apparat. Mais l'architecte Thon veille ainsi à respecter les architectures plus anciennes qui prédominent au Kremlin[1]. Le palais fait 125 mètres de long, 47 mètres de haut et a une superficie de 25 000 mètres carrés. Il contient le Palais des Térems, neuf églises du XIVe, XVIe et XVIIe siècles et plus de 700 chambres. L'aile ouest accueille des réceptions d'état et anciennement les chambres de la famille impériale[2],[3]

Les cinq halls de réception (Georgievsky, Vladimirsky, Aleksandrovsky, Andreïevsky, and Ekaterinsky) sont ainsi nommés d'après les ordres de la Russie impériale. Aujourd'hui, le hall Georgievski est utilisé pour des réceptions diplomatiques ou d'état, ainsi que pour les cérémonies officielles. Les traités internationaux sont habituellement signés dans le hall Alexandrovsky, qui mène au Palais à Facettes, à la chambre de la Tsarine, aux Palais des Térems et au Palais des Congrès du Kremlin. Durant la période soviétique, le hall Aleksandrovsky et le hall Andreïevsky étaient utilisés pour les conférences du Soviet suprême de l'Union soviétique ; ils furent grandement restaurés dans les années 1990 pour retrouver leur style d'origine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Andreï Ikonnikov,L'architecture russe de la période soviétique, Traduction de Stéphane Renard, édition Pierre Mardaga éditeur, (ISBN 2 87009 374 8) p. 33
  2. (ru)Большой Кремлёвский дворец
  3. (ru)Большой Кремлёвский дворец // dic.academic.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]