Grand Orient d'Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la franc-maçonnerie
Cet article est une ébauche concernant la franc-maçonnerie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GOI.
Grand Orient d'Italie
Logo de l’association
Cadre
But Obédience maçonnique
Zone d’influence Italie
Fondation
Fondation 1805
Origine Drapeau de l'Italie Italie
Identité
Site web http://www.grandeoriente.it

Le Grand Orient d’Italie ou Grande Oriente d’Italia (G∴ O∴ I∴) est la plus ancienne obédience maçonnique d’Italie. Elle est fondée en 1805 lors de la conquête de l’Italie par Bonaparte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Grand Orient d'Italie est créé en 1805 à la suite de conquête de l'Italie par Napoléon Ier. Pendant l'Empire, il est dirigé par Joseph Bonaparte, grand maître à Naples[1],[2] et Eugène de Beauharnais[1],[3], grand maître à Milan (Ferdinando Marescalchi en est le grand conservateur)[4].

Le , il inaugure à Rome son siège actuel, appelé Palazzo Giustiniani[5].

Dirigeants du GOI[modifier | modifier le code]

Depuis sa création l'obédience est dirigé par un grand-maître.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Napoléon et l'Empire : la franc-maçonnerie sous le Consulat et l'Empire », sur www.napoleon-empire.net (consulté le 1er mars 2017).
  2. « Bonaparte, Joseph - Napoleon & Empire », sur www.napoleon-empire.net (consulté le 1er mars 2017)
  3. « Beauharnais, Eugène de - Prince impérial - Napoleon & Empire », sur www.napoleon-empire.net (consulté le 1er mars 2017)
  4. « MARESCALCHI, Ferdinando ; MELZI D’ERIL, Francesco, hommes politiques italiens », sur www.napoleon.org (consulté le 1er mars 2017)
  5. (it) « PALAZZO GIUSTINIANI A ROMA », sur www.giustiniani.info (consulté le 1er mars 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Ligou, Dictionnaire de la Franc-maçonnerie, Presses universitaires de France, 3e éd., 1991.
  • (it) Aldo Mola, Storia della Massoneria Italiana, Éditions Bompiani, (ISBN 88-452-4814-3)
  • (it) Vittorio Gnocchini, L'Italia dei liberi muratori: brevi biografie di massoni famosi, Mimesis, (ISBN 978-88-8483-362-4, lire en ligne)
  • (it) Santi Fedele, La massoneria italiana nell'esilio e nella clandestinità: 1927-1939, Franco Angeli, (ISBN 978-88-464-6526-9, lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]