Grand orgue de l'église Sainte-Marie des Batignolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le grand orgue de Sainte-Marie des Batignolles est un orgue construit en 1923, situé dans l'église Sainte-Marie des Batignolles à Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la seconde moitié du XIXe siècle l’église Sainte-Marie des Batignolles possède un grand-orgue Stoltz (36 jeux), qui fonctionne jusqu'en , date à partir de laquelle il est devenu injouable. La Première Guerre mondiale arrête tout projet de reconstruction. Durant l'indisponibilité de cet instrument, c'est l'orgue d'accompagnement, installé dans le chœur, qui est utilisé. Il s'agit d'un Merklin de 16 jeux (2 claviers manuels et pédalier), construit vers 1880.

En 1923, un nouveau grand-orgue est construit dans la tribune en revers de façade principale par la société Mutin Cavaillé-Coll. En 1936, il fait l'objet d'un relevage complet par la maison nantaise Gloton-Debierre et plus tard, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une restauration avec transformations est réalisée par la même manufacture (devenue Beuchet-Debierre) avec une inauguration en par Maurice Duruflé.

Régulièrement entretenu durant une vingtaine d'années, il se dégrade ensuite rapidement : en 1977 l'instrument est devenu muet à 50 %, et en 1982, il est complètement inutilisable. En 1991, la Manufacture des Grandes Orgues Dargassies-Gonzalez est chargée de le restaurer entièrement et d'y ajouter sept jeux, pour une somme de plus de 1 500 000 francs. Les travaux débutent en  ; la bénédiction et l'inauguration par son titulaire, Joachim Havard de la Montagne, ont lieu le . L'instrument comporte alors 35 jeux (dont 30 réels) sur 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier à l'allemande de 30 notes, 12 pédales de combinaisons et la pédale d'expression du Récit ; l'ensemble représentant environ 2300 tuyaux. Depuis, l'instrument s'est à nouveau dégradé.

Composition de l'orgue[modifier | modifier le code]

I Grand-orgue C–
Bourdon 16'
Bourdon 8'
Montre 8'
Flûte harmonique 8'
Prestant 4'
Flûte 4'
Plein-jeu IV
Trompette 8'
I Positif C–
Principal 8′
Cor de nuit 8′
Flûte douce 4′
Nasard 22/3
Doublette 2′
Tierce 13/5
Clarinette 8′
III Récit expressif C–
Quintaton 16′
Diapason 8′
Gambe 8′
Flûte traversière 8′
Voix céleste 8′
Flûte octaviante 4′
Octavin 2′
Plein-jeu III
Basson 16′
Hautbois 8′
Trompette harmonique 8′
Voix humaine 8′
Soprano harmonique 4′
Pédale C–
Grosse flûte 16′
Soubasse 16′
Bourdon 8′
Flûte 8′
Flûte 4′
Bombarde 16′
Trompette 8′
  • Accouplement: II/I, III/I, III/II. Tirasses I, II, III.
  • Spielhilfen: Appel d'anches et mixtures G.O., Récit. Appel d'anches Pédale. Appel du G.O.

Titulaires[modifier | modifier le code]

Parmi les musiciens célèbres qui furent organistes titulaires :

L'actuel titulaire est Jean-Louis Vieille-Girardet. Il succède à Joachim Havard de la Montagne qui a été organiste pendant 50 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, dir. Béatrice de Andia (préf. André Vingt-Trois et Bertrand Delanoë), Les orgues de Paris, Paris, Action artistique de la Ville de Paris, coll. « Paris et son patrimoine / Musique », (1re éd. 1992), 256 p. (ISBN 2-913246-54-0), p. 243

Liens externes[modifier | modifier le code]