Grand-duché de Westarctica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grand Duché de Westarctica)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le grand duché de Westarctica est une micronation créée par l'Américain Travis McHenry, qui revendique la Terre Marie Byrd, région de la partie occidentale de l'Antarctique, se fondant sur une supposée faille dans le traité sur l’Antarctique. Malgré ses demandes, Westarctica n'est reconnu par aucun pays.

Territoire[modifier | modifier le code]

Grand Duché de Westarctica
Territoire revendiqué par le Grand Duché de Westarctica (en rouge).

La majeure partie du territoire revendiqué par la micronation se compose de la Terre Marie Byrd, définie comme l'ensemble des terres au sud du 60e parallèle sud et entre les 90e et 150e méridiens ouest. Cela se trouve entre les territoires revendiqués par la Chili et la Nouvelle-Zélande. Sa capitale s'appelle Achille. Ensuite, les îles Balleny revendiquées par la Nouvelle-Zélande et l'île Pierre Ier par la Norvège ont été annexées. L'île Pierre Ier est déclarée nouvelle capitale de Westarctica.

Le territoire de Westarctica s'étend sur 965 000 km²[1]. La revendication de micronation permet à Westarctica de frapper et de vendre des pièces de monnaie en bois et en nickel[2] ainsi que des timbres pour les collectionneurs.

Westarctica a élaboré deux hymnes nationales : God save Westarctica sur la musique de God Save the Queen et une variante de Go West. En 2016, Westarctica compte 1 400 citoyens. Les applications pour devenir citoyen s'effectuent sur internet[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Union Micronationale Antarctique
Ensemble des territoires revendiqués par l'Union Micronationale Antarctique à 2014 année[pas clair].

Le 2 novembre 2001, Travis McHenry réclame la Terre Marie Byrd comme un pays à découvrir qu'aucun pays n'a encore revendiqué. Le traité sur l’Antarctique interdit toute nouvelle revendication territoriale par des pays, et pour contourner ce problème, McHenry réclame la terre en tant qu'individu. Il espère fonder dessus un pays, le « Territoire achéen de l'Antarctique ». Il envoie des courriers aux gouvernements de Russie, France, Norvège, Australie, Nouvelle-Zélande, Argentine, Chili, États-Unis et Royaume-Uni pour les informer de sa décision. Tous ces pays l'ont ignorée. Seuls le grand duc du Luxembourg et le prince de Monaco ont poliment répondu, mais sans reconnaître la micronation pour autant[1].

En 2004, McHenry rebaptise le territoire Grand-duché de Westarctica. La micronation lance ses propres passeports mais un arnaqueur au Kenya a commencé à en produire des contrefaçons, et il a alors été décidé d'arrêter le programme de délivrance de passeports[1]. En 2005, McHenry réclame les îles Balleny et l'île Pierre Ier. La micronation lance également sa série de timbres postaux cette année-là. Un programme d'entraînement militaire est également lancé dans une partie rurale du Kentucky ayx États-unis, mais il est abandonné l'année suivante[1]. Le Grand-Duc Travis abdique en 2006 pour être baron du château de Dunluce. En fait, l'US Navy, dans laquelle McHenry est lieutenant, réprouve cette attitude revendicatrice[3]. Philip Karns lui succède et devient Grand-Duc.

En 2008, Philip Karns se retire de Westarctica pour des raisons de santé. Le chef d'État est alors Jon-Lawrence Langer, le duc de Moulton-Berlin. Il demande aux citoyens de Westarctica et aux sympathisants de la communauté micronationale un projet de revitalisation (en).

Le 3 juin 2010, le fondateur de Westarctica, Travis McHenry (qui fonde également la micronation de Calsahara en 2009) chasse Langer du pouvoir après plusieurs différends et des plaintes avec d'autres micronations, notamment Grand-Duché de Flandrensis [4],[5] qui revendique des îles le long de la terre de Marie Byrd comme l'Île Siple et l'Île Carney. McHenry abolit le Grand-Duché et proclame le « Protectorat de Westarctica ». Il reste cependant Grand-Duc. Westarctica adopte alors un nouveau drapeau, réduit ses revendications et rejoint l'Union Micronationale Antarctique pour des entamer les négociations[6].

En octobre 2016, Travis McHenry ne s'est encore jamais rendu sur le territoire de Westarctica qu'il a proclamé en 2001. Il a cependant obtenu l'autorisation des Russes d'utiliser une de leurs vieilles bases abandonnées, et cherche des fonds pour financer une expédition sur place[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Raj Aditya Chaudhuri, After running a country for 15 years, he hopes to see it someday, www.cntraveller.in, 27 octobre 2016 (consulté le 7 juin 2018)
  2. http://www.usns.info/coin-westarctica.html
  3. http://leodelafontaine.com/diaporamamicronations/diaporamacalsahara/slideshow.html
  4. DAMIAANS, R., DILLEN, R., Uw krant op bezoek bij Europese micronaties Deel 1: Flandrensis, Het Belang van Limburg, 20 July 2012, page 20-21
  5. DAMIAANS, R., DILLEN, R., Dwergstaten Deel 1: Flandrensis, Gazet van Antwerpen, 23 July 2012, page 8-9
  6. (nl) 10: The Grand Duchy of Westarctica (West-Antarctica) , www.colombusmagazine.nl, 22 juin 2010 (consulté le 7 juin 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]