Grand-Remous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grand-Remous
Grand-Remous
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Outaouais
Subdivision régionale La Vallée-de-la-Gatineau
Statut municipal Municipalité
Mairesse
Mandat
Jocelyne Lyrette
2021-2025
Code postal J0W 1E0
Constitution
Démographie
Gentilé Grand-Remoussois, oise
Population 1 159 hab. ()
Densité 2,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 00″ nord, 75° 54′ 00″ ouest
Superficie 50 630 ha = 506,3 km2
Divers
Code géographique 2483095
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Grand-Remous
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Grand-Remous
Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)
Voir sur la carte administrative d'Outaouais (Québec)
City locator 14.svg
Grand-Remous
Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)
Voir sur la carte topographique d'Outaouais (Québec)
City locator 14.svg
Grand-Remous
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Grand-Remous est une municipalité du Québec de la municipalité régionale de comté de La Vallée-de-la-Gatineau et de la région administrative de l'Outaouais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Autrefois entièrement recouvert de forêt vierge, le territoire de la municipalité de Grand-Remous est situé sur la rivière Gatineau et sur les bords du Réservoir Baskatong.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Pont Savoyard (communément appelé Pont Rouge)

C’est au milieu du XIXe siècle que s’installent les premières familles sur ce qui deviendra plus tard la municipalité de Grand-Remous.

De 15 personnes en 1860, on dénombre 8 familles en 1890, vivant essentiellement de chasse, de culture, de pêche et du commerce de la fourrure.

En 1924, le barrage Mercier est construit sur la rivière Gatineau, inondant en quasi-totalité le canton voisin du Baskatong et constituant ainsi le Réservoir Baskatong.

La première église, construite en 1930, est bénie en 1932, entraînant de fait la création de la Paroisse-de-Grand-Remous. Une seconde église est construite en 1950 puis détruite par les flammes en 1969.

Un premier conseil municipal est élu en 1938, donnant ainsi officiellement naissance à la Municipalité de Grand-Remous.

Le nom de Grand-Remous provient de l’algonquin ‘’Obémiticwang’’ signifiant, eaux agitées ou grands remous.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1860 1930 1982 1991 1996 2001 2006 2011 2016
151861 0801 1841 2571 2161 2491 1681 161

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Grand-Remous
Maires depuis 1938
Élection Maire Qualité Résultat
1938 William Belair
1939 Albert Lesvesque Commerçant
1940 Wilfrid McCarty
1945 Albert Levesque Commerçant
1947 Léopold Belair
1948 Adrien Pilon
1951 Wilfrid McCarty
1954 Emmanuel Thibeault
1957 Wilfrid Gagnon
1960 Raoul McCarty Garagiste
1963 Arthur Tourangeau
1975 Jean-Guy Prevost
1979 Robert Lafrance
1983
2003 Gérard Coulombe Voir
2005 Voir
2009 Yvon Quevillon Voir
2013 Gérard Coulombe (2) Voir
2017 Jocelyne Lyrette Mairesse Voir
2021 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lorraine Robitaille Thibeault, Les deux côtés de la Rivière (Grand-Remous, Historique canton Sicotte, 1860 à 1982), Hull (Québec) (no Numéro d'ordre : 3141155 ; Registre : 379), , 60 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]