Grand-Halleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grand-Halleux
Grand-Halleux
Vue générale du village
Blason de Grand-Halleux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Bastogne
Commune Vielsalm
Code postal 6698
Zone téléphonique 080
Démographie
Gentilé Hallonien(ne)[1]
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 33″ nord, 5° 54′ 24″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg
Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Grand-Halleux
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Grand-Halleux
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Grand-Halleux

Grand-Halleux (en wallon Les Haloes) est une section de la commune belge de Vielsalm située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

La maison communale, inaugurée le 4 septembre 1955.
Le moulin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se trouve au nord du village de Vielsalm, sur la route nationale 68, à mi-chemin entre Vielsalm et Trois-Ponts. Il est traversé, dans sa partie occidentale, du sud au nord par la Salm, un affluent de l’Amblève. Ses habitants sont appelés les "Hallonies".

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Grand-Halleux était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977. Elle était composée des villages de Bécharprez, Dairomont, Ennal, Farnières, Grand-Halleux, Hourt, Mont, Mont-le-Soie, Petit-Halleux, Quartiers et Tigeonville.

La gare, érigée en 1867

Armoiries[modifier | modifier le code]

Par arrêté royal du , des armoiries furent concédées à la commune de Grand-Halleux et se blasonnaient ainsi : d'argent, à deux saumons adossés de gueules, l'écu tenu à senestre par un saint Laurent debout, auréolé, vêtu de l'aube et de la chasuble, tenant de la senestre un gril, le tout d'or.

Situation religieuse[modifier | modifier le code]

Grand-Halleux relevait de la paroisse de Salm. Une chapelle, placée sous le vocable de « Saint-Laurent »[2], fut érigée à Grand-Halleux avant 1430. Le droit de patronage de cette chapelle appartenait aux comtes de Salm, qui percevaient également les dîmes. Un bénéfice simple, dédié aux saintes Anne, Catherine et Barbe, fut fondé dans cette chapelle en 1526. Les défunts furent inhumés à l'entour de la chapelle dès 1675. Les saints fonts ont été concédés à la chapelle de Grand-Halleux en 1752, on y baptisa désormais les nouveau-nés. La paroisse de Grand-Halleux fut érigée en 1803 et rattachée au nouveau doyenné de Vielsalm, créé cette année-là.

L'église[modifier | modifier le code]

L'église, construite de 1863 à 1865 et restaurée en 1949-1950

La chapelle de Grand-Halleux aurait été reconstruite en 1711, à l'exception de la tour. L'église actuelle fut construite de 1863 à 1865, restaurée en 1949-1950.

Le moulin[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, le moulin de Grand-Halleux, mû par le cours du Glain, appartenait au comte de Salm. Il était soumis à la banalité, réservé aux habitants du ban des Halleux.Il y avait déjà un meunier des Halleux en 1674. Sous le régime de la Révolution française, le moulin fut confisqué, il devint domanial. L'État français le vendit à Liège le , à Henri-Joseph HONVLEZ, d'Ennal. Le moulin entra ensuite dans les propriétés de ses descendants ARRASSE, puis BOUHARMONT. En 1914, Julie ANDRIANNE, de Vielsalm le vendit à un BOZET. Il fut incendié en 1926.

Le Johanninum[modifier | modifier le code]

Le Johanninum.

Pensionnat saint Jean-Baptiste de la Salle, construit par les Frères des Écoles chrétiennes entre 1896 et 1898. Dans les premières années, cette institution allemande accueillit uniquement des élèves allemands, puis à partir de 1914, s'ouvrit aux francophones. À partir de 1919, les Frères français appartenant à la même congrégation reprirent l'institution jusqu'en 1939. En 1940, occupé d'abord par un Lager de la Hitlerjugend, l'établissement devint successivement "Foyer Léopold III" pour y accueillir les enfants des prisonniers de guerre, puis, en 1944, un Centre d'accueil pour personnes déplacées russes et ukrainiennes et, en , un hôpital américain qui fut évacué en . Il fut incendié au phosphore le , lors de la reprise de la localité par les Américains. Le bâtiment est devenu propriété privée en 1966 et transformé en appartements. Le parc a été acquis par l'administration communale de Grand-Halleux.

Le domaine de Monti[modifier | modifier le code]

À proximité de Grand-halleux, le domaine de Monti présente dans un vaste domaine forestier la faune du massif ardennais (cerfs, biches, daims, chevreuils, sangliers) ainsi que des mouflons. Il a malheureusement fermé depuis quelques années, mais de nombreuses balades sont à découvrir aux alentours ( le rocher de Hourt est un point de vue magnifique à 1km du Monti)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émile Tandel, Les Communes Luxembourgeoises, AIALUX, 1891, t. XXV, pp.203-207.
  • D. GUILLEAUME, L’archidiaconé d’Ardenne, Liège, 1913, p.534.
  • Collectif réuni pour l'Exposition villageoise du , Grand-Halleux et ses environs, 1951.
  • A. SIMONET/J.-M. CAPRASSE, Inventaire archéologique de l'arrondissement de Bastogne, des origines au XIXe siècle, V Le canton de Vielsalm, 1976, p.65.
  • G. REMACLE, Contribution à l'histoire de Grand-Halleux, (Première partie) GSHA 16, , pp.5-25.
  • G. REMACLE, Contribution à l'histoire de Grand-Halleux, (Seconde partie) GSHA 17, , pp.34-78.
  • P. GEORIS, Le Johanninum de Grand-Halleux, 1994.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne)
  2. [1]