Grades de l'Armée suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grades de l'armée suisse)
Aller à : navigation, rechercher

Le présent article fournit la liste des grades de l'Armée suisse.

La nature des insignes de grade a été modifiée au . En effet, les anciens insignes étaient en métal et réfléchissaient trop la lumière. Ils ont donc été remplacés par des insignes en tissu, plus souples et plus discrets.

Troupe[modifier | modifier le code]

Le plus petit grade est celui de Recrue (recr) et ne comporte aucun insigne.

Sous-officiers[modifier | modifier le code]

Sous-officiers subalternes[modifier | modifier le code]


Sous-officiers supérieurs[modifier | modifier le code]

Officiers[modifier | modifier le code]

Officiers subalternes[modifier | modifier le code]

Capitaines[modifier | modifier le code]


Officiers supérieurs[modifier | modifier le code]

Officiers spécialistes[modifier | modifier le code]

L'officier spécialiste peut être placé à différents endroits dans la hiérarchie des grades, du grade de premier-lieutenant jusqu'à celui de colonel, en fonction de son affectation, et aura donc les droits et devoirs correspondants à ce grade. Il sera par exemple « Officier spécialiste avec grade de major, (of spéc maj) ». Toutefois, quel que soit le grade de fonction attribué, l'insigne de grade de l'officier spécialiste reste le même.

Officiers généraux[modifier | modifier le code]

Chef de l'Armée[modifier | modifier le code]

Le Chef de l'Armée est responsable du développement et de la conduite de l'Armée, il dirige à la fois les forces terrestres et les forces aériennes, la formation supérieure des cadres, la base logistique de l'armée, l'état-major de planification et l'état-major de conduite (postes créés à la suite de la réforme Armée XXI). De janvier à juillet 2008, le commandant de corps Roland Nef remplit cette fonction avant de démissionner à la suite d'un scandale médiatique au cours de l'été 2008 et d'être remplacé à titre provisoire par le commandant de corps André Blattmann. Ce dernier a été nommé définitivement par le Conseil Fédéral avec effet au 1er mars 2009.

Général[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Général de l'Armée suisse.

En Suisse, un général est élu par l'Assemblée fédérale en temps de guerre. Autrement, il n'y en a pas à l'exception des visites à l'étranger où le titre de général peut être attribué pour être en accord avec les homologues des autres armées étrangères.


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) [1], document de l'Armée suisse.
  • (fr) [2], document de l'Armée suisse

Notes et références[modifier | modifier le code]