Grégoire d'Akner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grégoire d'Akner, Grigor Aknertsi (en arménien Գրիգոր Ակներատսի ; ca. 1250-ca. 1335[1]) ou Grégoire d'Akants est un historien arménien des XIIIe et XIVe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Grande-Arménie, ce disciple de Hovhannès Vanakan émigre en Petite-Arménie[2] en 1265 ou 1266 et entre comme moine au monastère d'Akner[3], dont il devient ultérieurement l'abbé[1]. Il y transcrit la Chronologie de Michel Asoretsi et la continue dans son œuvre Histoire de la nation des Archers[3] ; cet ouvrage sur la domination mongole en Arménie, mais également sur la Cilicie[2], est le seul texte d'un historien médiéval arménien conservé dans sa version originale[3] (Patriarcat arménien de Jérusalem, Ms. 32[1]). Il est parfois attribué, à tort, à Vardan Areveltsi ou à un dénommé Maghakia[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bedrosian 2003.
  2. a et b Dédéyan 2007, p. 359.
  3. a b c et d Hacikyan 2002, p. 583.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Dédéyan, « Le temps de la croisade (fin XIe -fin XIVe siècle) — Le renouvellement de la vie intellectuelle », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat, (1re éd. 1982) [détail des éditions] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 356-362.
  • (en) Agop Jack Hacikyan (dir.), The Heritage of Armenian Literature, vol. II : From the Sixth to the Eighteenth Century, Détroit, Wayne State University Press, (ISBN 978-0814330234).

Liens externes[modifier | modifier le code]