Grégoire Nicolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grégoire Nicolis
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse

Grégoire Nicolis ( à Athènes[1] ; [2]) était un physicien belge né en Grèce, connu pour le développement de la théorie des structures dissipatives en thermodynamique irréversible à l'école bruxelloise d'Ilya Prigogine et qui a traité de la théorie du chaos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolis est ingénieur diplômé de l'Université technique d'Athènes et a obtenu son doctorat avec Ilya Prigogine à l'Université libre de Bruxelles (ULB) en 1965 ( Quelques aspects des phénomènes de transport dans les systèmes non uniformes)[3]. Il était professeur à l'Université libre de Bruxelles.

En 1970, il a reçu le Prix Théophile de Donder de l'Académie royale des sciences de Belgique, dont il a été membre depuis 1976. Il a également été membre de l'Academia Europaea et membre correspondant de l'Académie des sciences d'Athènes (1992). En 1989/90, il a occupé la chaire Franqui à la KU Leuven.

Il a été corédacteur en chef du Journal of Nonequilibrium Thermodynamics, du Journal of Statistical Physics (1982-1991), Advances in Chemical Physics, Dynamics and Stability of Systems, Bifurcation and Chaos, and Chaos, Solitons and Fractals.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • avec Ilya Prigogine: Self-Organization in Non-Equilibrium Systems : From Dissipative Structures to Order Through Fluctuations, Wiley 1977
  • avec Ilya Prigogine et Agnes Babloyants: Thermodynamics of Evolution, Physics Today, Volume 25, novembre / décembre 1972, p. 25.
  • avec Prigogine: Exploring complexity: an introduction, Freeman 1989
    • Traduction allemande: Erforschung des Komplexen, Piper 1987
  • avec Catherine Rouvas-Nicolis: Foundations of Complex Systems: Nonlinear Dynamic Statistical Physics Information and Prediction, 2007..
  • avec Catherine Rouvas-Nicolis: Systèmes complexes, Scholarpedia (et autres articles dans Scholarpedia)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Grégoire Nicolis, « Court CV de Grégoire Nicolis »
  2. « Annonce de décès de Grégoire Nicolas », sur En mémoire, (consulté le 24 janvier 2020)
  3. (en) « Grégoire Nicolis », sur le site du Mathematics Genealogy Project