Grégoire Desaunays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
René-Gabriel-Félix Grégoire-Desaunays
Biographie
Naissance
Décès
Activité

René Gabriel Félix Grégoire Desaunays dit aussi « René Desaulnays » et « l'abbé Desaunays », né à Belle-Isle-en-Terre ou à Quintin vers 1732 et mort à Lannion le , est un bibliothécaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du négociant en toiles René-Grégoire Desaunays, gérant des biens de la famille Le Peletier de Rosanbo en Bretagne, l'abbé Desaunays fut appelé, à peine entré dans les ordres, par Malesherbes, lié aux Rosanbo, à Paris où il succéda à l’ancienne charge de abbé Clément en 1775 comme garde et conservateur du département des imprimés de la bibliothèque du roi. Incarcéré après avoir été dénoncé en décembre 1793, la fin de la Terreur lui rend la liberté, et il vient habiter Lannion, où il demeure chez un frère qui avait été enfermé comme lui dans les cachots révolutionnaires. Là, il vit dans la retraite et l’étude jusqu’à sa mort. Aussi modeste que savant, Desaunays, qui s’appliquait surtout à l’histoire naturelle, n’a rien publié, mais sa famille a conservé ses manuscrits.

Une rue de Lannion porte son nom (« rue Grégoire Desaunays »).

Sources[modifier | modifier le code]

  • François-Xavier de Feller, Biographie universelle ou Dictionnaire historique des hommes qui se sont fait un nom par leur génie, leurs talents, leurs vertus, leurs erreurs ou leurs crimes, vol. 4, Bruxelles, J. Leroux, 1848, p. 212.
  • Notice sur Chateauversailles.fr.