Gouverneurs romains de Judée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article recense les gouverneurs de la province romaine de Judée créée en l'an 6 sur une partie du territoire des royaumes hasmonéens et hérodiens. Cette province tire son nom du royaume israélite de Juda (Xe au VIe siècle av. J.-C.). Elle couvre les régions de Judée, de Samarie et d'Idumée.

Rome et la Judée[modifier | modifier le code]

L'implication de Rome dans les affaires de la Judée commence en -63 avec la fin de la Troisième guerre de Mithridate, lorsque la Syrie devient une province romaine. Appelé par les deux parties, le général romain Pompée se trouve en position d'arbitre dans la guerre civile opposant les princes hasmonéens Hyrcan II et Aristobule II. À l'issue de l'intervention romaine, la Judée devient un royaume client de Rome sous la direction théorique d'Hyrcan et le pouvoir effectif d'Antipater et de ses fils. L'un d'entre eux, Hérode Ier le Grand est désigné roi par le Sénat romain (déc. -40), puis règne effectivement à partir de -37. Avec le soutien de Rome, celui-ci mène une politique de conquête qui lui permet d'étendre largement son territoire.

À la mort d'Hérode le Grand (-4), son territoire est partagé par Auguste entre trois des fils d'Hérode. Une de ses sœurs Salomé Ire reçoit aussi un territoire (les villes de Javneh, Azotas, Phaesalis) qui devient possession directe de l'empereur après sa mort.

Mais en 6 ap. J.-C., mécontent de sa gestion, l'empereur Auguste destitue Hérode Archélaos, l'exile en Gaule et crée sur le territoire de son ethnarchie, la province impériale de Judée.

Inscription d'Éphèse donnant la carrière d'un procurateur du règne de Claude

La province romaine de Judée connaît trois grandes révoltes contre Rome (Première Guerre judéo-romaine, Guerre de Kitos, Révolte de Bar Kokhba), à la suite desquelles l'empereur Hadrien fait raser la ville de Jérusalem, la transforme en une ville romaine baptisée Ælia Capitolina et crée la province de Syrie-Palestine.

Préfets et Procurateurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ponce Pilate#Le procurateur.
L'ancien royaume d'Hérode Ier le Grand (mort en -4) à l'époque de Ponce Pilate (26 - début 37) :
La région Palestine de 53 à 55[1] avant l'agrandissement des territoires d'Agrippa II
  •      Province romaine de Judée
  •      Territoires sous l'autorité d'Agrippa II
  • Par la suite le territoire du royaume d'Agrippa II est augmenté des villes de Tibériade, Tarichée (Galilée) et Julias (Pérée) ainsi que de leurs régions. (Les frontières, notamment celles du royaume d'Agrippa, sont approximatives, de même que la position précise de la Batanée, la Gaulanitide, l'Hauranitide, la Trachonitide et l'Iturée)

Probablement à partir des évangiles et au fil des recopies, le titre donné pendant des siècles à Ponce Pilate, le plus célèbre gouverneur romain de Judée, a été procurateur. Depuis, la découverte d'une inscription lithique à Césarée en 1961, où [--NTIVS PILATVS] était qualifié de préfet, a permis de se rendre compte, en réexaminant les textes antiques, que le titre des gouverneurs de province avait changé sous l'empereur Claude. C'est seulement à partir de cet empereur que les gouverneurs de province sont appelés procurateurs, alors que dans les décennies précédentes, ils avaient le titre de préfet.

Gouverneurs romains de Judée[modifier | modifier le code]

Les préfets de Judée[2],[3]
Les procurateurs[6]

[Début de la Grande révolte]

Les légats romains

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour la carte de la Judée, voir Jean-Pierre Lémonon, Ponce Pilate, éd. Atelier, 2007, p. 43.
  2. Jean-Pierre Lémonon, Ponce Pilate, éd. Atelier, 2007, p.  263, extrait en ligne
  3. a, b et c Warren Carter, Pontius Pilate: Portraits of a Roman Governor, 2003, Minnesota, éd. Barbara Green, p. 44-45.
  4. Nommé par Lucius Vitellius après le renvoi de Ponce Pilate dans une fonction difficile à définir précisément cf. Jean-Pierre Lémonon, Ponce Pilate, éd. Atelier, 2007, p.  56. Il n'existe pas de traces documentaires sur ce successeur de Pilate ; cf. Mireille Hadas-Lebel, op. cit., 2009, p. 83. Il existe un débat entre chercheurs pour savoir si Marcellus et son successeur Marullus ne sont pas un seul et même personnage ; cf. Jean-Pierre Lémonon, Ponce Pilate, éd. Atelier, 2007, p.  22, note 3
  5. Nommé par Caligula avec le titre de vice-roi
  6. Jean-Pierre Lémonon, Ponce Pilate, éd. Atelier, 2007, p.  264, extrait en ligne
  7. Selon Tacite, Cumanus est procurateur de Galilée en même temps que Félix est procurateur de Judée-Samarie (sous Claude)) jusque vers 52, puis Félix devient procurateur de Judée. Ce sont les indications de Flavius Josèphe qui sont retenues ici. cf. Tacite, Annales, livre XII, 54.

Bibliographie[modifier | modifier le code]