Gouvernement Rajoy I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Rajoy I
(es) Primer Gobierno de Mariano Rajoy
Royaume d'Espagne
Photo de famille du gouvernement (décembre 2011).
Photo de famille du gouvernement ().

Roi Juan Carlos Ier (2011-2014)
Felipe VI (à partir de 2014)
Président du gouvernement Mariano Rajoy
Élection
Législature Xe et XIe
Formation
Fin
Durée 4 ans, 318 jours
Composition initiale
Parti(s) Parti populaire
Ministres 13
Femmes 4
Hommes 9
Moyenne d'âge 55 ans et 5 mois
Représentation
Congrès des députés
185 / 350
Sénat
163 / 266

Le gouvernement Rajoy I (en espagnol : Primer Gobierno de Mariano Rajoy) est le gouvernement du royaume d'Espagne en fonction entre le et le durant les dixième et onzième législatures des Cortes Generales.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le nouveau président du gouvernement conservateur Mariano Rajoy, ce gouvernement est constitué et soutenu par le Parti populaire (PP). Seul, il dispose de 185 députés sur 350, soit 52,9 % des sièges du Congrès des députés, et 163 sénateurs sur 266, soit 61,3 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections générales anticipées du .

Il succède donc au second gouvernement du socialiste José Luis Rodríguez Zapatero, constitué et soutenu par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti des socialistes de Catalogne (PSC).

Au cours du scrutin, le PP engrange 588 700 voix de plus qu'en , ce qui lui donne 31 sièges de députés et 35 mandats directs de sénateurs supplémentaires. C'est la première fois depuis quinze ans qu'une formation remporte une majorité absolue de sièges, et ce dans les deux chambres. L'alliance PSOE-PSC est pour sa part en déroute complète, puisqu'elle perd 4 285 400 suffrages en quatre ans. Pour la première fois de son histoire, elle passe sous les 25 % des exprimés. En conséquence, elle abandonne 59 députés et 42 sénateurs directement élus, le tout constituant le pire échec de son histoire post-franquiste. Troisième en voix, la Gauche unie (IU) atteint le total de 11 députés et un sénateur direct, tandis que la troisième place dans l'arc parlementaire revient toujours à Convergence et Union (CiU), qui dispose de 16 députés et neuf sénateurs directement élus, revenant à son niveau des années .

Le , Rajoy est investi président du gouvernement par 187 voix pour, 149 contre et 14 abstentions, ayant bénéficié du soutien de l'Union du peuple navarrais (UPN) et du Forum des Asturies (FAC), les nationalistes basques d'Amaiur et du Parti nationaliste basque (EAJ/PNV) ayant fait le choix de s'abstenir.

Il forme alors un gouvernement de 13 ministres, le plus faible nombre depuis la mort de Franco, dont quatre femmes et deux indépendants. La parité en vigueur depuis est donc rompue. Le ministère de l'Économie et des Finances est scindé en deux, les Finances étant fusionnées avec le ministère de la Politique territoriale. Le ministère de l'Éducation fusionne avec celui de la Culture, et le ministère de l'Économie absorbe celui de la Science. La porte-parole du groupe parlementaire Soraya Sáenz de Santamaría est nommée vice-présidente, ministre de la Présidence et porte-parole, le maire de Madrid Alberto Ruiz-Gallardón devient ministre de la Justice, l'ancien ministre des Finances Cristóbal Montoro retrouve ces fonctions, l'ancienne ministre de la Santé Ana Pastor est désignée ministre de l'Équipement, l'ex-ministre de l'Agriculture Miguel Arias Cañete prend le poste de ministre de l'Agriculture et de l'Environnement et l'ancien vice-président du gouvernement des Canaries José Manuel Soria devient ministre de l'Industrie. Sa moyenne d'âge est la plus élevée depuis la fin du franquisme.

Tout au long de son mandat et pour la première fois depuis la fin du franquisme, le président du gouvernement ne procède à aucun remaniement ministériel, se contentant de remplacer ses ministres démissionnaires le cas échéant. En , la vice-présidente Soraya Sáenz de Santamaría assume l'intérim du ministère de la Justice pendant six jours en , puis du ministère de la Santé pour la même durée sur et .

Au cours des élections parlementaires du , le PP perd sa majorité absolue, mais le nouveau recul de l'alliance PSOE-PSC, l'irruption de Podemos, Ciudadanos et les positions ouvertement indépendantistes de la Convergence démocratique de Catalogne (CDC) et de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) empêchent l'émergence d'une majorité stable. En , le socialiste Pedro Sánchez se soumet au vote d'investiture, qu'il perd avec 219 voix contre lors des deux tours.

Le Congrès étant incapable d'investir un chef du gouvernement, il est dissous le et les élections générales du sont convoquées. Seul le Parti populaire progresse lors de ce scrutin et Rajoy accepte de postuler à un second mandat. Il échoue une première fois avec 180 voix contre lors des deux votes à la fin du mois d'. Toutefois, le PSOE change sa position et bascule vers l'abstention au terme d'une grave crise interne. Mariano Rajoy peut alors être investi et former son second cabinet.

Composition[modifier | modifier le code]

Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Mariano Rajoy Brey PP
Vice-présidente du gouvernement
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
María Soraya Sáenz de Santamaría Antón PP
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération José Manuel García-Margallo y Marfil PP
Ministre de la Justice Alberto Ruiz-Gallardón Jiménez (jusqu'au 23/09/2014)
María Soraya Sáenz de Santamaría Antón a.i. (jusqu'au 29/09/2014)
Rafael Catalá Polo (à partir du 29/09/2014)
PP
Ministre de la Défense Pedro Morenés y Álvarez de Eulate Sans
Ministre des Finances et des Administrations publiques Cristóbal Ricardo Montoro Romero PP
Ministre de l'Intérieur Jorge Fernández Díaz PP
Ministre de l'Équipement Ana María Pastor Julián (jusqu'au 19/07/2016)
Rafael Catalá Polo a.i.
PP
Ministre de l'Éducation, de la Culture et des Sports José Ignacio Wert Ortega (jusqu'au 26/06/2015) Sans
Íñigo Méndez de Vigo y Montojo PP
Ministre de l'Emploi et de la Sécurité sociale María Fátima Báñez García PP
Ministre de l'Industrie, de l'Énergie et du Tourisme José Manuel Soria López (jusqu'au 16/04/2016)
Luis de Guindos Jurado a.i.
PP
Ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement Miguel Arias Cañete (jusqu'au 28/04/2014)
Isabel García Tejerina
PP
Ministre de l'Économie et de la Compétitivité Luis de Guindos Jurado PP
Ministre de la Santé, des Services sociaux et de l'Égalité Ana Mato Adrover (jusqu'au 27/11/2014)
María Soraya Sáenz de Santamaría Antón a.i. (jusqu'au 03/12/2014)
Alfonso Alonso Aranegui (jusqu'au 16/08/2016)
María Fátima Báñez García a.i.
PP

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]