Gouvernement González IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement González IV
(es) Cuarto Gobierno de Felipe González
Royaume d'Espagne
Photo de famille du 14 juillet 1993.
Photo de famille du .

Roi Juan Carlos Ier
Président du gouvernement Felipe González
Élection
Législature Ve
Formation
Fin
Durée 2 ans, 296 jours
Composition initiale
Parti(s) PSOE-PSC
Ministres 17
Femmes 3
Hommes 14
Moyenne d'âge 47 ans et 2 mois
Représentation
Congrès des députés
159 / 350
Sénat
117 / 256

Le gouvernement González IV (en espagnol : Cuarto Gobierno de Felipe González) est le gouvernement du Royaume d'Espagne entre le et le , durant la cinquième législature des Cortes Generales.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le président du gouvernement socialiste sortant Felipe González, ce gouvernement est constitué par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti des socialistes de Catalogne (PSC). Ensemble, ils disposent de 159 députés sur 350, soit 45,4 % des sièges du Congrès des députés, et 117 sénateurs sur 256, soit 45,7 % des sièges du Sénat. Il bénéficie du soutien sans participation de Convergence et Union (CiU) et du Parti nationaliste basque (EAJ/PNV). Ensemble, ils disposent de 22 députés sur 350, soit 6,3 % des sièges du Congrès des députés, et 20 sénateurs, soit 7,8 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections générales anticipées du .

Il succède donc au gouvernement González III, également constitué et soutenu par le PSOE et le PSC.

Au cours de ce scrutin, les socialistes, au pouvoir depuis , gagnent 1 034 500 voix, mais perdent 16 députés et 11 sénateurs élus directement, se trouvant ainsi privés de la majorité absolue dans les deux chambres des Cortes Generales. Ce paradoxe s'explique par le score du Parti populaire (PP), qui gagne 2 915 500 suffrages favorables, progressant donc de 34 députés et 16 sénateurs. Par ailleurs, le Centre démocratique et social (CDS) disparaît du paysage parlementaire après avoir abandonné 1 203 000 voix par rapport à . Enfin, en gagnant 395 200 suffrages et un siège de député, la Gauche unie (IU) confirme sa place de troisième force politique du pays.

Le , González est investi par 181 voix pour, 165 contre et une abstention, ayant bénéficié du soutien de CiU et de l'EAJ/PNV. Il constitue alors un exécutif de 17 membres, dont trois femmes et six indépendants. Le ministère des Relations avec les Cortes disparaît au profit de la recréation du ministère de la Présidence, tandis que le ministère du Commerce et du Tourisme est restauré par division du ministère de l'Industrie. En outre, le ministère des Travaux publics, déjà compétent dans le domaine, se voit adjoindre l'Environnement à sa dénomination.

Les élections municipales et autonomiques du sont un coup sévère pour les socialistes, qui perdent le pouvoir en Aragon, dans les Asturies, La Rioja, la Communauté de Madrid, en Région de Murcie et en Communauté valencienne.

González procède à un ajustement ministériel le . Du fait d'un scandale d'écoutes illégales pratiquées par les services secrets, le vice-président du gouvernement Narcís Serra et le ministre de la Défense Julián García Vargas remettent leur démission. Les mutations de ministres permettent l'entrée au gouvernement de Joan Lerma, désormais ancien président de la Généralité valencienne.

Aux élections parlementaires anticipées du , le Parti populaire parvient à devancer les socialistes, mais ne remporte qu'une majorité relative. Le PP négocie pendant deux mois avec CiU et le PNV. Ayant obtenu leur soutien, José María Aznar peut constituer son premier gouvernement.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Felipe González Márquez PSOE
Vice-président du gouvernement Narcís Serra i Serra PSC
Ministre des Affaires étrangères Francisco Javier Solana Madariaga PSOE
Ministre de la Justice Juan Alberto Belloch Julbe Sans
Ministre de la Défense Juan Julián García Vargas PSOE
Ministre de l'Économie et des Finances Pedro Solbes Mira Sans
Ministre de l'Intérieur José Luis Corcuera Cuesta (jusqu'au 24/11/1993)
Antoni Asunción Hernández
PSOE
Ministre des Travaux publics, des Transports et de l'Environnement Josep Borrell i Fontelles PSC
Ministre de l'Éducation et de la Science Gustavo Suárez Pertierra PSOE
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale José Antonio Griñán Martínez PSOE
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Juan Manuel Eguiagaray Ucelay PSOE
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Vicente Albero Silla PSOE
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
Alfredo Pérez Rubalcaba PSOE
Ministre des Administrations publiques Jerónimo Saavedra Acevedo PSOE
Ministre de la Culture Carmen Alborch Bataller Sans
Ministre de la Santé et de la Consommation María Ángeles Amador Millán Sans
Ministre des Affaires sociales María Cristina Alberdi Alonso Sans
Ministre du Commerce et du Tourisme Francisco Javier Gómez-Navarro Navarrete Sans

Remaniement du [modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Felipe González Márquez PSOE
Vice-président du gouvernement Narcís Serra i Serra PSC
Ministre des Affaires étrangères Francisco Javier Solana Madariaga PSOE
Ministre de la Justice et de l'Intérieur Juan Alberto Belloch Julbe Sans
Ministre de la Défense Juan Julián García Vargas PSOE
Ministre de l'Économie et des Finances Pedro Solbes Mira Sans
Ministre des Travaux publics, des Transports et de l'Environnement Josep Borrell i Fontelles PSC
Ministre de l'Éducation et de la Science Gustavo Suárez Pertierra PSOE
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale José Antonio Griñán Martínez PSOE
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Juan Manuel Eguiagaray Ucelay PSOE
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Luis María Atienza Serna PSOE
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
Alfredo Pérez Rubalcaba PSOE
Ministre des Administrations publiques Jerónimo Saavedra Acevedo PSOE
Ministre de la Culture Carmen Alborch Bataller Sans
Ministre de la Santé et de la Consommation María Ángeles Amador Millán Sans
Ministre des Affaires sociales María Cristina Alberdi Alonso Sans
Ministre du Commerce et du Tourisme Francisco Javier Gómez-Navarro Navarrete Sans

Remaniement du [modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Felipe González Márquez PSOE
Ministre des Affaires étrangères Francisco Javier Solana Madariaga (jusqu'au 18/12/1995)
Carlos Westendorp y Cabeza
PSOE
Ministre de la Justice et de l'Intérieur Juan Alberto Belloch Julbe Sans
Ministre de la Défense Gustavo Suárez Pertierra PSOE
Ministre de l'Économie et des Finances Pedro Solbes Mira Sans
Ministre des Travaux publics, des Transports et de l'Environnement Josep Borrell i Fontelles PSC
Ministre de l'Éducation et de la Science Jerónimo Saavedra Acevedo PSOE
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale José Antonio Griñán Martínez PSOE
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Juan Manuel Eguiagaray Ucelay PSOE
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation Luis María Atienza Serna PSOE
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
Alfredo Pérez Rubalcaba PSOE
Ministre des Administrations publiques Joan Francesc Lerma i Blasco PSOE
Ministre de la Culture Carmen Alborch Bataller Sans
Ministre de la Santé et de la Consommation María Ángeles Amador Millán Sans
Ministre des Affaires sociales María Cristina Alberdi Alonso PSOE
Ministre du Commerce et du Tourisme Francisco Javier Gómez-Navarro Navarrete Sans

Articles connexes[modifier | modifier le code]