Gouvernement de la VIIIe législature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement de la VIIIe législature
(es) Gobierno de la VIII Legislatura
Royaume d'Espagne
Photo de famille du gouvernement.
Photo de famille du gouvernement.

Roi Juan Carlos Ier
Président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero
Élection 14 mars 2004
Législature VIIIe
Formation
Fin
Durée 3 ans, 361 jours
Composition initiale
Parti(s) PSOE-PSC
Ministres 16
Femmes 8
Hommes 8
Moyenne d'âge 49 ans et 1 mois
Représentation
Congrès des députés
164 / 350
Sénat
106 / 259

Précédent Aznar II Escudo de España (mazonado).svg Zapatero II Suivant

Le gouvernement de la VIIIe législature espagnole (en espagnol : Gobierno de la VIII Legislatura de España) est le gouvernement du Royaume d'Espagne entre le et le , durant la huitième législature des Cortes Generales.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le nouveau président du gouvernement socialiste José Luis Rodríguez Zapatero, ce gouvernement est constitué par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti des socialistes de Catalogne (PSC). Ensemble, ils disposent de 164 députés sur 350, soit 46,9 % des sièges du Congrès des députés, et de 106 sénateurs sur 259, soit 40,9 % des sièges du Sénat. Il bénéficie du soutien sans participation de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC), de la Gauche unie (IU), de l'Initiative pour la Catalogne Verts (ICV) et de partis régionalistes, qui disposent ensemble de 19 députés, soit 5,4 % des sièges du Congrès des députés, et 13 sénateurs, soit 5 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections générales du 14 mars 2004. Il succède ainsi au gouvernement de la septième législature, dirigé par José María Aznar, constitué et soutenu par le Parti populaire (PP).

Au cours de ce scrutin, le PSOE et le PSC engrangent un total de 3 107 400 nouvelles voix, ce qui leur fait atteindre à l'époque le record de suffrages obtenus pour une force politique depuis les élections constituantes de 1977. De fait, ils gagnent 39 sièges de députés et 29 mandats de sénateurs directement élus. Le PP, emmené par l'ancien numéro deux du cabinet sortant Mariano Rajoy, perd seulement 558 000 voix favorables, mais la progression socialiste et l'évolution de la participation lui font abandonner 35 députés et 25 sénateurs directement élus. La fédération nationaliste catalane Convergence et Union (CiU) se maintient en troisième force parlementaire – mais quatrième en voix – tandis que l'ERC emporte 7 nouveaux députés et atteint la quatrième place du Congrès.

Le 16 avril, Zapatero est investi président du gouvernement par 183 voix pour, 148 contre et 19 abstentions, ayant bénéficié de l'appui de l'ERC, de IU, de l'ICV, la Coalition canarienne (CC), du Bloc nationaliste galicien (BNG) et de la Junte aragonaisiste (CHA). CiU et le Parti nationaliste basque (EAJ/PNV) – principaux partis nationalistes depuis la fin du franquisme, font le choix de l'abstention.

Il forme ensuite un gouvernement de seize ministres, dont huit femmes et quatre indépendants. C'est la première fois qu'un cabinet espagnol est strictement paritaire. Les ministères de l'Industrie et de la Culture sont restaurés, les ministères de l'Économie et des Finances, ainsi que les ministères de l'Éducation et de la Science sont de nouveau réunis, tandis que le ministère du Logement est créé. La secrétaire générale du groupe socialiste au Congrès María Teresa Fernández de la Vega devient première vice-présidente, ministre de la Présidence et porte-parole, tandis que l'ancien ministre Pedro Solbes retrouve ses fonctions de ministre de l'Économie et des Finances, avec rang de second vice-président. Le président de la Junte des communautés de Castille-La Manche depuis 1983 José Bono est choisi comme ministre de la Défense, le porte-parole du groupe parlementaire Jesús Caldera est désigné ministre du Travail, et le premier secrétaire du PSC José Montilla devient ministre de l'Industrie.

Du fait de la démission de Bono, un ajustement ministériel est réalisé le , avec l'arrivée dans l'exécutif du porte-parole du groupe parlementaire et ancien ministre Alfredo Pérez Rubalcaba, au poste de ministre de l'Intérieur, son prédécesseur José Antonio Alonso ayant pris les fonctions de ministre de la Défense. Cette même année, le gouvernement perd le soutien de l'ERC mais gagne celui de CiU dans le cadre du processus de réforme du statut d'autonomie de la Catalogne. Le 7 septembre, le maire de Barcelone Joan Clos prend la suite de Montilla, candidat aux élections régionales.

Un important remaniement ministériel est organisé le , qui concerne quatre ministères et voit l'entrée de deux indépendants supplémentaires, faisant que la moitié du cabinet n'est pas affiliée au PSOE ou au PSC. La première vice-présidente du Congrès Carme Chacón est alors nommée ministre du Logement.

Au cours des élections législatives du 9 mars 2008, les socialistes conservent une majorité relative renforcée dans les deux chambres. Sans aucun accord politique particulier, Zapatero est tout de même réinvesti et constitue le gouvernement de la neuvième législature. Il établit en outre le record de longévité d'un cabinet depuis la fin du franquisme.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale[modifier | modifier le code]

Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero PSOE
Première vice-présidente du gouvernement
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
María Teresa Fernández de la Vega Sanz Sans
Second vice-président du gouvernement
Ministre de l'Économie et des Finances
Pedro Solbes Mira Sans
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Miguel Ángel Moratinos Cuyaubé PSOE
Ministre de la Justice Juan Fernando López Aguilar PSOE
Ministre de la Défense José Bono Martínez PSOE
Ministre de l'Intérieur José Antonio Alonso Suárez Sans
Ministre de l'Équipement Magdalena Álvarez Arza PSOE
Ministre de l'Éducation et de la Science María Jesús San Segundo Gómez de Cadiñanos PSOE
Ministre du Travail et des Affaires sociales Jesús Caldera Sánchez-Capitán PSOE
Ministre de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce José Montilla Aguilera PSC
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation María Elena Espinosa Mangana PSOE
Ministre des Administrations publiques Jordi Sevilla Segura PSOE
Ministre de la Culture María del Carmen Calvo Poyato PSOE
Ministre de la Santé et de la Consommation Elena Salgado Méndez Sans
Ministre de l'Environnement María Cristina Narbona Ruiz PSOE
Ministre du Logement María Antonia Trujillo Rincón PSOE

Remaniement du 10 avril 2006[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changés d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero PSOE
Première vice-présidente du gouvernement
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
María Teresa Fernández de la Vega Sanz Sans
Second vice-président du gouvernement
Ministre de l'Économie et des Finances
Pedro Solbes Mira Sans
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Miguel Ángel Moratinos Cuyaubé PSOE
Ministre de la Justice Juan Fernando López Aguilar (jusqu'au 09/02/2007) PSOE
Mariano Fernández Bermejo Sans
Ministre de la Défense José Antonio Alonso Suárez Sans
Ministre de l'Intérieur Alfredo Pérez Rubalcaba PSOE
Ministre de l'Équipement Magdalena Álvarez Arza PSOE
Ministre de l'Éducation et de la Science María Mercedes Cabrera Calvo-Sotelo Sans
Ministre du Travail et des Affaires sociales Jesús Caldera Sánchez-Capitán PSOE
Ministre de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce José Montilla Aguilera (jusqu'au 07/09/2006)
Joan Clos i Matheu
PSC
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation María Elena Espinosa Mangana PSOE
Ministre des Administrations publiques Jordi Sevilla Segura PSOE
Ministre de la Culture María del Carmen Calvo Poyato PSOE
Ministre de la Santé et de la Consommation Elena Salgado Méndez Sans
Ministre de l'Environnement María Cristina Narbona Ruiz PSOE
Ministre du Logement María Antonia Trujillo Rincón PSOE

Remaniement du 6 juillet 2007[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changés d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero PSOE
Première vice-présidente du gouvernement
Ministre de la Présidence
Porte-parole du gouvernement
María Teresa Fernández de la Vega Sanz Sans
Second vice-président du gouvernement
Ministre de l'Économie et des Finances
Pedro Solbes Mira Sans
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Miguel Ángel Moratinos Cuyaubé PSOE
Ministre de la Justice Mariano Fernández Bermejo Sans
Ministre de la Défense José Antonio Alonso Suárez Sans
Ministre de l'Intérieur Alfredo Pérez Rubalcaba PSOE
Ministre de l'Équipement Magdalena Álvarez Arza PSOE
Ministre de l'Éducation et de la Science María Mercedes Cabrera Calvo-Sotelo Sans
Ministre du Travail et des Affaires sociales Jesús Caldera Sánchez-Capitán PSOE
Ministre de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce Joan Clos i Matheu PSC
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation María Elena Espinosa Mangana PSOE
Ministre des Administrations publiques Elena Salgado Méndez Sans
Ministre de la Culture César Antonio Molina Sánchez Sans
Ministre de la Santé et de la Consommation Bernat Soria Escoms Sans
Ministre de l'Environnement María Cristina Narbona Ruiz PSOE
Ministre du Logement Carme María Chacón Piqueras PSC

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]