Gouvernement de la IIIe législature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement de la IIIe législature
(es) Gobierno de la III Legislatura
Royaume d'Espagne
Felipe González, en 1986.
Felipe González, en 1986.

Roi Juan Carlos Ier
Président du gouvernement Felipe González
Élection 22 juin 1986
Législature IIIe
Formation
Fin
Durée 3 ans, 133 jours
Composition initiale
Parti(s) PSOE-PSC
Ministres 16
Femmes 0
Hommes 16
Moyenne d'âge 42 ans et 10 mois
Représentation
Congrès des députés
184 / 350
Sénat
148 / 254

Le gouvernement de la troisième législature espagnole (en espagnol : Gobierno de la III Legislatura de España) est le gouvernement du Royaume d'Espagne entre le et le , durant la troisième législature des Cortes Generales.

Coalition et historique[modifier | modifier le code]

Dirigé par le président du gouvernement socialiste sortant Felipe González, ce gouvernement est constitué et soutenu par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti des socialistes de Catalogne (PSC). Ensemble, ils disposent de 184 députés sur 350, soit 52,6 % des sièges du Congrès des députés, et 148 sénateurs 254, soit 58,3 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite des élections générales anticipées du 22 juin 1986. Il succède ainsi au gouvernement de la deuxième législature, également constitué et soutenu par le PSOE et le PSC.

Au cours de ce scrutin, les socialistes perdent 1 225 600 voix, ce qui entraîne une diminution de leur majorité parlementaire de 18 députés et de 10 sénateurs directement élus. L'Alliance populaire (AP), première force de l'opposition depuis , stagne pour sa part au Congrès, avec un siège de moins, et gagne 9 sénateurs. C'est en effet le Centre démocratique et social (CDS) qui progresse le mieux, gagnant 1 257 400 suffrages, ce qui lui donne 19 députés et 3 sénateurs.

Le 23 juillet, Felipe González est investi pour un deuxième mandat par 184 voix pour, 144 contre et 6 abstentions, n'ayant alors bénéficié que du soutien des socialistes.

Une motion de censure est soumise au vote le , à l'initiative du président de l'AP Antonio Hernández Mancha, sénateur d'Andalousie. Alors qu'elle nécessite 176 voix pour être adoptée, elle ne recueille que 67 voix pour, ainsi que 194 voix contre et 71 abstentions. Ainsi, le PDP, CiU et le CDS ont fait le choix de s'abstenir.

González décide de procéder à un important remaniement ministériel le . À cette occasion, trois indépendants font leur entrée au sein du cabinet, tandis que deux ministères sont créées. Par ailleurs, pour la première fois depuis les élections de 1982, deux femmes sont nommées au sein de l'exécutif, Matilde Fernández comme ministre des Affaires sociales et Rosa Conde en tant que ministre porte-parole.

Lors des élections législatives anticipées du 29 octobre 1989, le PSOE remporte exactement la moitié des sièges à pourvoir. Ce résultat, qui empêche toute motion de censure ou rejet de confiance, permet à González de constituer le gouvernement de la quatrième législature.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (25 juillet 1986)[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Felipe González Márquez PSOE
Vice-président du gouvernement Alfonso Guerra González PSOE
Ministre des Affaires étrangères Francisco José Fernández Ordóñez PSOE
Ministre de la Justice Fernando Ledesma Bartret PSOE
Ministre de la Défense Narcís Serra i Serra PSC
Ministre de l'Économie et des Finances Carlos Solchaga Catalán PSOE
Ministre de l'Intérieur José Barrionuevo Peña PSOE
Ministre des Travaux publics et de l'Urbanisme Javier Luis Sáenz de Cosculluela PSOE
Ministre de l'Éducation et de la Science José María Maravall Herrero PSOE
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Manuel María Chaves González PSOE
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie Luis Carlos Croissier Batista PSOE
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation José Carlos Romero Herrera PSOE
Ministre des Administrations publiques José Joaquín Almunia Amann PSOE
Ministre des Transports, du Tourisme et des Communications Abel Ramón Caballero Álvarez PSOE
Ministre de la Culture
Porte-parole du gouvernement
Francisco Javier Solana Madariaga PSOE
Ministre de la Santé et de la Consommation Julián García Vargas PSOE
Ministre des Relations avec les Cortes Generales et du Secrétariat du gouvernement Virgilio Zapatero Gómez PSOE

Remaniement du 12 juillet 1988[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaires Parti
Président du gouvernement Felipe González Márquez PSOE
Vice-président du gouvernement Alfonso Guerra González PSOE
Ministre des Affaires étrangères Francisco José Fernández Ordóñez PSOE
Ministre de la Justice Enrique Múgica Herzog PSOE
Ministre de la Défense Narcís Serra i Serra PSC
Ministre de l'Économie et des Finances Carlos Solchaga Catalán PSOE
Ministre de l'Intérieur José Luis Corcuera Cuesta PSOE
Ministre des Travaux publics et de l'Urbanisme Javier Luis Sáenz de Cosculluela PSOE
Ministre de l'Éducation et de la Science Francisco Javier Solana Madariaga PSOE
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Manuel María Chaves González PSOE
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie José Claudio Aranzadi Martínez Sans
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation José Carlos Romero Herrera PSOE
Ministre des Administrations publiques José Joaquín Almunia Amann PSOE
Ministre des Transports, du Tourisme et des Communications José Barrionuevo Peña PSOE
Ministre de la Culture Jorge Semprún Maura Sans
Ministre de la Santé et de la Consommation Julián García Vargas PSOE
Ministre des Relations avec les Cortes Generales et du Secrétariat du gouvernement Virgilio Zapatero Gómez PSOE
Ministre des Affaires sociales Matilde Fernández Sanz PSOE
Ministre porte-parole du gouvernement María Rosa Conde Gutiérrez del Álamo Sans

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]